Ces cercueils sont ceux de migrants morts en Méditerranée et non d’Italiens décédés du nouveau coronavirus 

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Une photo partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux dans plusieurs langues prétend montrer des rangées de cercueils d'Italiens victimes du nouveau coronavirus. C'est trompeur. Si l'Italie est le pays le plus touché en nombre de morts en Europe, cette image montre en réalité les cercueils de migrants morts en Méditerranée en 2013.

Capture d'écran d'une publication Facebook réalisée le 19 mars 2020.

"Une triste image en Italie. Une chose est sûre, nous sommes pas loin ! Paix à leurs âmes. Prenez les choses au sérieux", affirme cette publication Facebook d'un internaute algérien, partagée des centaines de fois depuis le 17 mars.

Dans les commentaires, les internautes rétorquent "paix à leurs âmes" et présentent leurs condoléances aux familles des victimes. 

La même image a également été relayée sur Facebook avec des messages similaires en anglaisarabe, espagnol et portugais et sur Twitter et Instagram.

Un naufrage de migrants en Méditerranée

Toutefois, en effectuant une recherche d'images inversée, nous retrouvons la même photo dans des articles de presse publiés avant l'apparition de la pandémie de Covid-19. 

Le même cliché en ligne sur la banque d'images Getty et daté du 5 octobre 2013, est attribué au photographe de l'AFP, Alberto Pizzoli.

La légende de l'image ci-dessous, extraite des archives photos de l'AFP, indique qu'il s'agit des cercueils de migrants victimes d'un naufrage en Méditerranée. La photo a été prise dans le hangar de l'aéroport de Lampedusa, le 5 octobre 2013. 

Le naufrage du navire en provenance des côtes libyennes a eu lieu le 3 octobre 2013 et a fait près de 300 victimes (130 morts et 200 portés disparus).

Un lourd bilan en Italie

L'Italie, qui a recensé son premier décès lié au coronavirus fin février, est le pays le plus touché en nombre de morts avec 8.165 décès pour 80.539 cas. 9.362 personnes sont considérées comme guéries par les autorités italiennes, selon un décompte AFP en date du 27 mars.

Des nombreuses images de cercueils stockés ou transportés par des camions militaires ont largement circulé sur les réseaux sociaux, témoignant du lourd tribut auquel fait face le pays. 

A Bergame, en Lomardie, où le crématorium est surchargé, les cercueils des victimes sont transportés par des camions militaires vers d'autres localités pour leur crémation.

Ci-dessous une photo de cercueils destinés à la crémation alignés dans un entrepôt près de Bergame. 

Des cercueils de personnes décédées stockés dans un entrepôt à Ponte San Pietro, près de Bergame, en Lombardie, avant d'être transportés dans une autre région pour être incinérés, suite à la pandémie de Covid-19, le 26 mars 2020. (AFP / Piero Cruciatti)

L'épidémie de Covid-19 a fait plus de 24.000 morts dans le monde au 27 mars selon un décompte AFP et continue de susciter un flot ininterrompu de fausses informations largement relayées sur les réseaux sociaux.

AFP Factuel a déjà vérifié plusieurs dizaines de fausses informations sur le sujet (articles à lire ici). 

COVID-19