Aucun homme politique en exercice n'est décédé du Covid-19 ? C'est faux

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Une publication partagée des milliers de fois sur Facebook depuis le mois d’avril affirme qu’aucun "homme politique actif dans le monde" n’est mort du coronavirus. C’est faux. Plusieurs hommes et femmes politiques en exercice sont décédés du Covid-19 dans le monde depuis le début de la pandémie. 

"Rappeler moi combiens (sic) de morts d’hommes politiques actifs dans le monde sont morts du coronavirus ? Oups 0 pourtant que des vieux", affirme cette publication, bourrée de fautes d’orthographe. Elle a été partagée plus de 1.000 fois depuis le 4 août en Belgique et plus de 13.000 fois en France depuis le 25 avril

Capture d’écran réalisée sur Facebook le 11 août 2020

C’est affirmation est fausse. Plusieurs hommes et femmes politiques actifs, infectés par le Covid-19, en sont décédés depuis le début de la pandémie. 

En France

Après la campagne et le premier tour des élections municipales le 15 mars, de nombreux conseils municipaux ont été touchés par le coronavirus.

Début avril, l’AFP comptait déjà cinq maires et présidents d’exécutifs locaux morts avoir été infectés par le Covid-19 : parmi eux Alain Lescouet, maire de Saint-Brice Courcelles (Marne), emporté par le virus quinze jours à peine après avoir été réélu à la tête du conseil municipal, Jean-Marie Zoellé, maire de Saint-Louis en Alsace. On peut citer aussi l’adjoint au maire de Tracy le Mont (Oise) Jean-Jacques Zalay, décédé le 31 mars dernier. 

Toujours fin mars, la classe politique française a également été secouée par le décès de Patrick Devedjian, président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine. 

En Belgique

En Belgique, le coronavirus a touché plusieurs anciens hommes politiques dont Philippe Bodson, décédé du Covid-19 en avril, selon la RTBF. Ancien sénateur, il était toujours impliqué dans l'économie locale. Il était notamment membre du directoire du GRE (Groupement de redéploiement économique de Liège), qui travaille avec le gouvernement belge à la création d'emplois durables dans la province de Liège, raconte le média. 

Cornélis Marievoet, ancien échevin (adjoint au bourgmestre, l’équivalent du maire) de Berchem (région de Bruxelles-capitale) a également été emporté par le coronavirus en mai. Il était toujours très actif dans les associations locales de la ville, comme le rappelle cette publication de la commune de Berchem (page 20).

Pour rappel, la Belgique est le pays le plus touché par le coronavirus avec 852 morts par million d’habitants.

Mais selon plusieurs épidémiologistes belges, la situation de la Belgique est difficilement comparable à celle des autres pays en raison de sa forte densité et de sa façon de comptabiliser les décès liés au Covid-19.

De plus, la méthode de comptage des autorités belges diffère : outre les décès de personnes testées positives au virus, la Belgique intègre dans ses chiffres ceux de malades non testés dont le décès est soupçonné d'être lié à la maladie. 

Ailleurs dans le monde

Le site américain Ballotpedia, qui couvre la politique et les élections fédérales américaines a créé une page dédiée aux "décès, diagnostiques et quarantaines liés au Covid-19 des élus, candidats et officiels du gouvernement". Au 11 août 2020, le site comptait quatre décès au sein des gouvernements des Etats : deux membres de la Chambre des représentants des Etats de Louisiane et de Dakota du Sud et deux membres de la Cour suprême.

Au niveau local, au moins trois hommes et femmes politiques sont décédés dans les Etats du Minnesota, dans le New Jersey et en Géorgie, selon Ballotpedia. 

Fin juillet, l’homme politique conservateur Herman Cain, membre du Parti républicain est décédé après avoir été testé positif au coronavirus suite à un meeting de Donald Trump auquel il avait assisté, sans masque, en juin.

En Iran, au moins huit politiques et haut dirigeants sont morts du coronavirus depuis le début de l’épidémie. Parmi eux le général iranien et commandant en chef du Corps des Gardiens de la révolution islamique (CFRI) Nasser Shabani et une députée de 55 ans, Fatemeh Rahbar, morte le 7 mars. 

En Inde, au moins trois politiques en exercice sont décédés du coronavirus, dont Kamal Rani Varun, alors ministre de l’Education de l’Etat de l’Uttar Pradesh, décédée début août

En Afrique du Sud, plusieurs hommes politiques sont décédés du coronavirus : le président du Conseil municipal de la ville de Buffalo, Alfred Mtsi, le 12 juillet 2020, Martha Mmola membre du Conseil national des Provinces, ou encore le député Zamuloxo Peter, 55 ans, est-il possible de lire sur le site du parlement sud-africain. 

Selon un bilan établi par l’AFP mardi 11 août 2020, la pandémie de coronavirus a fait au moins 736.828 morts dans le monde depuis fin décembre et plus de 20 millions de cas positifs ont été officiellement recensés. 

 
Marie Genries
CORONAVIRUS