Non, 80 personnes n'ont pas été tuées dans l'attaque d'un convoi dans l'est de la RDC début septembre

Publié le 22/09/2021 à 12:27

Des publications partagées plus de 600 fois depuis le 1er septembre affirment que 80 personnes ont été "tuées ou enlevées" lors de l'attaque d'un convoi escorté par les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et la Mission des Nations Unies en RDC (Monusco) survenue le 1er septembre dans une province orientale de la RDC. Attention: attribué aux Forces démocratiques alliées (ADF), l'un des groupes armés les plus meurtriers du continent, l'assaut a en réalité fait quatre victimes, toutes des civils. Depuis janvier, plus de 1.200 civils ont été tués dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri, selon le Haut commissariat des Nations Unies aux réfugiés (HCR).