Non, cette vidéo ne montre pas des Chinois se convertissant à l'islam pendant l'épidémie du nouveau coronavirus

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Une vidéo partagée plusieurs milliers de fois depuis mi-février sur Facebook affirme que des Chinois se sont convertis à l'islam car l'épidémie du nouveau coronavirus ne toucherait pas les musulmans. C'est faux: la vidéo montre en réalité des hommes en Arabie Saoudite se convertissant à l'islam en mai 2019, soit plus de six mois avant le début de l'épidémie de coronavirus en Chine, dans la ville de Wuhan, fin décembre 2019. 

Cette vidéo a été par exemple publiée le 16 février sur Facebook, avec une légende en français, et a été vue plus de 13.000 fois. La légende indique "Allahou Akbar ! Des milliers de chinois se convertissent à l'islam grace â ce terrible fléau appelé "coronavirus'".

On peut voir dans la vidéo des hommes se tenir en rangs et lever leur index vers le ciel, tout en répétant les mots récités au micro par un homme.

Capture d'écran de la publication trompeuse faite le 26 février (Capture d'écran de la publication trompeuse faite le 26 février)

Elle avait également été publiée la veille avec une légende moins explicite "Les chinois se convertissent à l'islam. Masha'Allah", - mais toujours dans le contexte de l'épidémie du nouveau coronavirus -, et été partagée plus de 4.200 fois.

Capture d'écran de la publication trompeuse faite le 26 février

Elle a aussi été partagée, accompagnée de légendes en indonésien et en anglais sur Facebook (1,2), Twitter (1) et Youtube (1).

D'où provient cette vidéo ?

Nous avons réalisé une recherche d'image inversée, ainsi qu'une recherche à l'aide de mots-clés sur Google. Cela nous a permis de retrouver la même vidéo, postée ici le 27 mai 2019 sur le compte Facebook d'un homme se nommant Ahmad Erandio.

Voici la légende de cette publication: "ALHAMDULILLAH WELCOME TO OUR BROTHERS IN FAITH” (Loué soit Allah, bienvenue à nos frères dans la foi, NDLR).

Dans cette vidéo, on peut entendre des hommes psalmodier la chahada, la profession de foi musulmane, entre 0:05 et 0:51 en Tagalog, une langue parlée en Asie du Sud-Est. 

Comparaison entre deux captures d'écran: celle de la publication trompeuse (G) et celle de la vidéo Facebook originale (D)

Derrière les hommes, on peut également voir une bannière avec un texte en arabe. Une photo de cette même bannière a également été publiée ici, au milieu d'autres images sur le même compte Facebook le 11 juin 2019.

Capture d'écran de la publication où l'on voit la même bannière que sur la vidéo

Le texte en arabe qui y figure signifie littéralement "projet pour l'Iftar de la ville industrielle de Jeddah (Royaume d'Arabie Saoudite)". 

L'Iftar est le repas pris chaque soir pour rompre le jeûne au coucher du soleil durant le ramadan.

Selon le journal saoudien Arab News, le ramadan avait débuté cette année là le 6 mai, tandis que l'Eid el-Fitr, fête qui célèbre la fin du ramadan, commençait le 4 juin. Cette période correspond à la date à laquelle la vidéo a été postée.

Le nouveau coronavirus, ou COVID-19, a fait plus de 2.700 morts personnes dans le monde et contaminé quelque 80.000 personnes, au 26 février.

Traduit de l'anglais par Bruno Kalouaz