Non, cette photo ne montre pas la doctoresse algérienne morte du Covid-19, mais une médecin assistante américaine 

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Le décès récent d'une médecin de 28 ans, enceinte de huit mois, des suites du Covid-19 a soulevé une vive émotion et une polémique en Algérie. Toutefois, sur les réseaux sociaux, où de nombreux internautes ont manifesté leur incompréhension et leur colère, une des photos relayées n'est pas celle du Dr. Wafa Boudissa, mais d'une médecin assistante aux Etats-Unis. 

Partagée des centaines de fois sur Facebook depuis le 16 mai, sur des pages francophones et arabophones, la photo montre une personne portant une surblouse bleue, des gants, un masque et une visière de protection, les mains sur son ventre bien arrondi.

Capture d'écran d'une publication Facebook réalisée le 20 mai 2020.

"Qui est le responsable ? La mort du Dr Boudhissah, épouse Samara, à l'âge de 28 ans, avec son enfant à naître "au huitième mois" à l'hôpital Ain Kabira, à Setif, après avoir été infectée par le virus corona. La défunte travaillait à l'hôpital de Ras El-Wad Bordj Bou Arreridj. La question qui se pose, pourquoi ne l'ont-ils pas dispensée vu son état de santé ? Comment a-t-elle repris son travail après plus de 6 mois de grossesse, sans que ses responsables n'aient pitié d'elle ?", s'indigne la publication. 

La photo d'une médecin auxiliaire américaine

Alertés par des commentaires affirmant qu'il ne s'agit pas du Dr. Boudissa, nous avons effectué une recherche d’images inversée et retrouvé la même image dans un article Yahoo.com dont la légende photo indique qu'il s'agit de Taylor Poynter, une médecin assistante des hôpitaux américaine.

En effet, la photo originale a été publiée sur son compte Instagram  le 9 avril dernier. Elle écrivait alors : "Enceinte de 31 semaines et travaillant en pleine pandémie. Il y a beaucoup de peur et d'anxiété à être une mère en première ligne en ce moment (...). Merci à tous ceux qui prient pour les personnes hospitalisées et à ceux qui envoient de la nourriture. Nous sommes si reconnaissants, quelle façon de mettre un bébé au monde !".

Capture d'une publication Instagram réalisée le 20 mai 2020.

Les publications sur les réseaux sociaux de cette doctoresse, enceinte de huit mois et continuant à travailler aux urgences de l'hôpital de Chicago, sont devenues virales. Alors qu'elle souhaitait encourager les femmes enceintes à travailler malgré la peur du virus, elle a fait l'objet de nombreuses attaques d'internautes lui reprochant son attitude. Elle en parle dans la vidéo ci-dessous : 

Tollé en Algérie

La docteure Wafa Boudissa est décédée le 15 mai, ainsi que l'enfant qu'elle portait, des suites du Covid-19. Âgée de 28 ans, elle était employée aux urgences chirurgicales de l'établissement public hospitalier de Ras El Oued à Bord Bou Arreridj, au sud-est d'Alger.

Son décès a provoqué un vif émoi et un tollé sur les réseaux sociaux, d'autant que la jeune femme enceinte était prioritaire pour bénéficier d'un congé exceptionnel, qui lui avait été refusé par son directeur, selon ses collègues. 

En réaction, au lendemain de son décès, le ministre de la Santé a limogé le directeur de l'hôpital de Ras El Oued. A ce jour, 561 décès ont été recensés en Algérie, selon le Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie et quelque 7.377 cas de contamination ont été officiellement déclarés.

 
Salsabil Chellali
CORONAVIRUS