Non, cette femme n'a pas été "battue" et "menacée avec un pistolet sur le ventre" par George Floyd

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Des publications partagées plusieurs centaines de fois depuis la mi-juin prétendent montrer une femme enceinte "battue" et "menacée avec un pistolet sur le ventre" par George Floyd, l'Afro-Américain mort le 25 mai à Minneapolis lors de son interpellation. Cette image montre en réalité une Américaine qui avait affirmé avoir été agressée et violée en Espagne fin 2018. Par ailleurs, si George Floyd a bien été condamné pour un vol à main armée aux dépens d'une femme, rien n'indique que celle-ci était enceinte.

Capture d'écran Facebook prise le 17/06/2020

Des publications similaires ont également été partagées en anglais.

Cependant, la photo, qui donne à voir une femme au visage tuméfié, a été publiée pour la première fois le 19 décembre 2018 sur Facebook par une Américaine vivant à Madrid.

L'étudiante avait expliqué dans un long post, partagé 45.000 fois, avoir été violée par un inconnu après s'être perdue, de nuit, dans la capitale espagnole. Son agression avait été relatée par le quotidien espagnol El Pais.

Le 12 juin, l'Américaine s'est émue sur Facebook que sa photo soit utilisée à des fins de "propagande politique". "Ma photo est utilisée (...) pour que les gens pensent que George Floyd méritait de mourir", écrit-elle. "Je suis dégoûtée et me sens humiliée, pas pour moi, mais pour mon pays."

Capture d'écran Facebook prise le 17/05/2020

Selon les archives judiciaires du Texas, George Floyd a été inculpé de neuf crimes et délits entre 1997 et 2007, notamment pour possession de drogues et vol.

Selon un procès verbal consulté par l'AFP, George Floyd a été inculpé pour être, le 9 août 2007, entré chez une femme avec cinq complices à la recherche d'argent et de drogues. Il avait alors pointé son pistolet en direction du ventre de la victime, identifiée comme Aracely Henriquez, selon le procès verbal.

Procès verbal - Capture d'écran du site hcdistrictclerk.com prise le 16/06/2020

Pour autant, contrairement à ce qu'avancent les publications Facebook, rien n'indique que la victime était enceinte.

George Floyd avait plaidé coupable et avait été condamné en 2009 à cinq ans de prison.

George Floyd