Les pyramides égyptiennes aux couleurs de l'Arabie Saoudite ? C'est faux

Des images virales ont circulé sur les réseaux sociaux, notamment en arabe, affirmant que les pyramides d'Egypte avaient été illuminées aux couleurs de l'Arabie saoudite à l'occasion de la récente visite du prince héritier Mohammed ben Salmane. C'est "complètement faux", a démenti le secrétaire général du Conseil suprême des antiquités.

De nombreuses publications ont reproduit ce photomontage sur Facebook ou Instagram ainsi que par des sites Internet dont certains importants médias du Golfe.

Capture d'écran d'une publication Facebook erronée, le 27 novembre 2018Capture d'écran d'une publication Facebook erronée, le 27 novembre 2018 (Capture d'écran d'une publication Facebook erronée, le 27 novembre 2018)

Mostafa Waziri, secrétaire général du Conseil suprême des antiquités, a démenti, selon des propos rapportés à l'AFP par la responsable des relations presses du ministère :

Le prince héritier est engagé dans sa première tournée à l'étranger depuis le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Mohammed ben Salmane, qui s'est notamment rendu au Bahreïn et en Egypte, et se trouve mardi en Tunisie, doit ensuite aller au G20 en Argentine.

En Egypte, il est arrivé lundi soir au Caire, où il a été accueilli à l'aéroport par le président Abdel Fattah al-Sissi. Au pouvoir depuis 2014, le régime de M. Sissi a considérablement renforcé les liens entre Le Caire et les pays du Golfe, en particulier avec l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.

Le prince héritier saoudien a été mis en cause par des responsables turcs et des médias qui l'ont accusé d'implications dans ce meurtre, qui a suscité un scandale international et terni l'image de l'Arabie saoudite dans le monde. Les autorités saoudiennes démentent toute implication de sa part.

Guillaume Daudin
Aziz El Massassi