People wearing face masks walk in front of the Opera House in Sydney on September 10, 2021, as New South Wales state recorded 1542 new locally acquired cases of COVID-19 and nine deaths in the past 24 hours. ( AFP / Saeed KHAN)

Non, une nouvelle loi australienne ne punit pas "uniquement les non-vaccinés" qui éternuent ou toussent en public

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Tousser ou éternuer en public serait depuis peu "interdit et puni par la loi pour les non-vaccinés uniquement" en Australie, affirment des publications virales sur Internet, partageant un reportage vidéo. C'est trompeur : l'interdiction d'éternuer ou tousser "volontairement" sur des autres personnes a été mise en place dès 2020 dans l'état du Queensland, et elle s'applique à tous, vaccinés ou non, a précisé le ministère de la Santé de cet état auprès de l'AFP. La vidéo utilisée est un extrait sorti de son contexte d'un reportage sur de nouvelles mesures sanitaires dans cet état.

"AUSTRALIE : Tousser ou éternuer est maintenant interdit et puni par la loi pour les non-vaccinés uniquement", affirment des publications sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter (1, 2) ou VK, partagées plusieurs centaines et vues quelques milliers de fois depuis le 11 décembre.

Certaines ajoutent que "dès le 17 décembre, les personnes non vaccinées risquent jusqu'à 13.000 dollars d'amende ou de 6 mois de prison pour des infractions telles que le fait d'éternuer ou de tousser en public".

Capture d'écran Twitter, prise le 24/12/2021
Capture d'écran Facebook, réalisée le 24/12/2021

 

 

Les publications partagent une vidéo en anglais, dans laquelle on voit notamment un officier de police dire : "toute personne qui crache, tousse ou éternue ou menace de le faire, peut recevoir un avis d'infraction".

Des allégations similaires ont été partagées et vues des centaines de milliers de fois en anglais sur les réseaux sociaux (1, 2).

Mais ces posts sont trompeurs : ils présentent de manière erronée les mesures de lutte contre la pandémie mises en place dans l'état du Queensland, situé au nord-est de l'Australie.

Les mesures prises dans l'état du Queensland

En mai 2020, soit bien avant le début de la campagne de vaccination, le gouvernement du Queensland a introduit de nouvelles mesures, pénalisant toute personne qui crache, tousse ou éternue délibérément sur les travailleurs en première ligne face au Covid-19.

"De plus en plus de rapports font état de personnes crachant intentionnellement sur les fonctionnaires et les travailleurs publics ou toussant ou éternuant sur eux pendant l'état d'urgence sanitaire lié au Covid-19", peut-on lire dans la directive du ministère de la santé du Queensland, effective à compter du 15 mai 2020.

"Cracher, tousser ou éternuer intentionnellement sur les fonctionnaires et autres travailleurs augmente le risque qu'ils soient exposés au Covid-19 et, par conséquent, qu'ils transmettent le virus à d'autres membres de la communauté", ajoute cette même directive.

C'est pourquoi les autorités du Queensland ont décidé "d'interdire aux personnes de cracher sur les fonctionnaires et les travailleurs publics, de tousser ou d'éternuer sur eux délibérément, ou de menacer de le faire".

Les personnes contrevenant à cette interdiction s'exposent à une amende pouvant aller de 1.300 à un peu plus de 13.000 dollars australiens et six mois d'emprisonnement.

Le 16 décembre 2021, le ministère de la Santé du Queensland a confirmé à l'AFP que "cela s'applique à toute personne, indépendamment de son statut vaccinal".

Les états de Nouvelle-Galles du Sud et d'Australie-Occidentale avaient mis en place des mesures similaires dès 2020.

D'où vient l'extrait vidéo utilisé ?

En effectuant une recherche d'image inversée (dont le principe est expliqué dans la première vidéo ci-dessous), associée à une recherche par mots-clés sur Google (comme présenté dans la deuxième vidéo), on peut retrouver le reportage dont est extraite la vidéo apparaissant dans les posts.

 

 

Il a été publié le 7 décembre 2021 sur YouTube par la chaîne de radio et télévision locale "7News Australia", et reprend des informations d'une conférence de presse tenue ce jour-là par plusieurs membres du ministère de la Santé du Queensland.

Le reportage porte sur l'assouplissement général des restrictions liées à la pandémie, alors que près de 80% des habitants du Queensland éligibles étaient vaccinés contre le Covid-19 à cette date.

Comparaison entre les images des publications trompeuses (à gauche) et le reportage de "7NewsAustralia" (à droite)

A partir du 13 décembre, la quarantaine a notamment été levée pour les personnes venant d'autres régions de l'Australie et arrivant dans cet état, indique le reportage.

En revanche, une preuve de vaccination était à cette date toujours nécessaire pour se rendre dans un certain nombre de lieux publics clos, dont les cafés et restaurants, précise aussi la vidéo.

Ainsi, l'interdiction de cracher ou éternuer volontairement sur des fonctionnaires du service public ou des employés de "première ligne" a été étendue pour inclure le personnel travaillant dans ces lieux interdits aux non-vaccinés. Le but étant de "protéger les travailleurs des secteurs de l'hôtellerie et de la restauration", indiquait la ministre de la Santé de l'état, Yvette D'Ath, lors de la conférence de presse.

La confusion entretenue sur les réseaux sociaux peut provenir d'un commentaire du reportage, qui indique : "des milliers de voyageurs devraient traverser la frontière de l'état à partir de lundi prochain. Les entreprises s'attendent à recevoir des clients en plus grand nombre. Des sanctions plus sévères pour les clients non-vaccinés qui s'en prennent au personnel de l'hôtellerie sont mises en place".

La vidéo inclut ensuite une intervention de Katarina Carroll, la commissaire de police du Queensland, au sujet des avis d'infraction pour les personnes qui toussent, éternuent ou crachent volontairement.

La chaîne de télévision australienne Sky News a également détaillé toutes ces mesures faisant suite à la conférence de presse du 7 décembre ici.

Le Covid en Australie

Mi-décembre, les autorités australiennes ont déclaré qu'elles poursuivaient leur projet d'assouplir les restrictions relatives au Covid avant Noël à l'échelle du pays, alors même que les nouveaux cas de coronavirus augmentent, rapportait cette dépêche de l'AFP.

Evolution du nombre de cas de Covid-19 enregistrés en Australie, au 24/12/2021

Les autorités ont indiqué que les nouveaux cas ne les dissuaderaient pas d'abandonner la plupart des mesures restrictives, dont le port de masque en public. "Nous avons décidé (...) de vivre avec ce virus", affirmait le Premier ministre Scott Morrison, le justifiant par le taux élevé de vaccination dans le pays.

Au 24 décembre, plus de 94% des Australiens de plus de 16 ans avaient reçu au moins une dose de vaccin, et 91% en avaient reçu au moins deux, selon les chiffres du ministère de la Santé.

Après avoir longtemps poursuivi un objectif de zéro cas de Covid par une fermeture stricte des frontières et de longues périodes de confinement à Sydney et Melbourne, l'Australie continue sa réouverture des frontières intérieures et extérieures, accueillant de nouveau des migrants qualifiés et des étudiants, à condition qu'ils soient vaccinés.

Dans le monde, la pandémie a fait au moins 5,37 millions de morts depuis fin 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, arrêté au 24 décembre.

Nombre de morts liés au coronavirus officiellement annoncés par pays, au 24 décembre à 11H00 GMT ( AFP / Simon MALFATTO, Sabrina BLANCHARD)
Traduction et adaptation :
COVID-19 VACCINS