Du plastique présent dans des semoules de blé ? Attention à cette vidéo trompeuse

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Du plastique dans la semoule de blé vendue par certaines marques ? Dans une vidéo datant de 2020 et qui circule de nouveau depuis la mi-août sur Twitter, une internaute s'inquiète de voir cet aliment se transformer en une pâte élastique au contact de l'eau. Pointant du doigt deux producteurs de semoule, elle affirme que cette texture est due à la présence de plastique. Or cette réaction chimique, appelée la "lixiviation", est bien connue : en présence d'eau, la semoule de blé se transforme en une pâte collante communément appelée gluten, comme l'ont expliqué deux physico-chimistes interrogés par l'AFP, ainsi que la marque de semoule Le Renard, mise en cause dans la vidéo. 

"Une découverte surprenante" : depuis mi-août, une vidéo dans laquelle une femme accuse deux marques de semoule d'avoir intégré du plastique dans cet aliment refait surface en ligne.

Se filmant avec son portable dans la cuisine, l'auteure de la vidéo déclare que la semoule mélangée à l'eau produirait une pâte anormalement élastique, expérimentation en direct à l'appui. Un signe que cette semoule contiendrait du plastique. "Ça aurait été de la semoule, elle se serait dissoute sous l'eau", soutient-elle.

Autre élément à charge à ses yeux, cette pâte brûlerait au contact du feu et sentirait même "le plastique". "Ça aurait été de la pâte, ça n'aurait pas cramé", estime-t-elle. "Voilà ce qu'on mange. On s'étonne qu'il y ait de plus en plus de maladies, de cancers, de personnes malades. Là, c'est vraiment du plastique, c'est pas de la pâte", s'insurge l'internaute, qui dénonce les deux producteurs de semoule dont les produits sont utilisés dans la vidéo, la Semoulerie de Normandie Rouen et la marque Le Renard.

Cette vidéo n'est pas nouvelle. Fin mars 2020, ce contenu avait déjà beaucoup circulé, notamment sur Facebook. A l'époque, plusieurs publications similaires avaient aussi dénoncé la supposée présence de plastique dans la semoule, sur Youtube comme sur Facebook.

Depuis la mi-août, la vidéo accusant les semoules Le Renard et la Semoulerie de Normandie est réapparue sur Telegram et Twitter. "Nourriture de la mort ! Dans quel but, ils veulent nous faire manger cette saloperie..?", s'indigne notamment un compte sur Twitter, dont la vidéo a été relayée quelques centaines de fois.

( Nathan GALLO)
( Nathan GALLO)

 

 

Un phénomène connu lié au gluten

Sauf que ce phénomène illustré dans la vidéo est dans les faits bien connu des scientifiques et des cuisiniers. En réalité, la vidéo présente la formation progressive de gluten, substance issue du contact entre l'eau et la semoule de blé.  

"Il n'y a rien de dramatique", rassure en effet Raphaël Haumont, Professeur de l'Université Paris Saclay et spécialiste de la cuisine moléculaire. Interrogé par l'AFP, le 23 août après avoir visionné la vidéo, ce dernier indique que cette pâte est bien "du gluten, et non du plastique". 

Qu'est-ce que le gluten ? Utilisé au quotidien pour la production de pâtes à pain ou encore de pâtes alimentaires, le gluten est un mélange de protéines issues de certaines céréales, comme le blé. Cette substance se forme lorsqu'une farine contenant ces protéines est mélangée avec de l'eau. A la suite de cette réaction, appelée "lixiviation", se produit une pâte élastique de couleur jaune, communément appelée gluten.

Une réaction expliquée de manière concrète par Hervé This, physico-chimiste à l'Institut national de la recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (INRAE). "Si l'on prend une farine de blé et qu'on la travaille avec un peu d'eau pour en faire une boule, une poudre blanche va en sortir et sédimenter : c'est l'amidon. Et il nous reste entre les mains un chewing-gum : c'est le gluten, à savoir un réseau de protéines qui s'associent en présence d'eau et donne une substance visco-élastique", explique-t-il à l'AFP le 23 août. 

Ce phénomène de formation du gluten est bien documenté en ligne, et de nombreuses vidéos pédagogiques tant en chimie qu'en boulangerie expliquent cette réaction. Raphaël Haumont lui-même décrivait ce phénomène en avril 2021 dans l'émission Le mag de la Santé sur France 5, afin d'expliquer la meilleure manière de "réaliser une bonne pâte". 

Si ces vidéos illustrent ce procédé avec de la farine de blé, le même phénomène se produit avec la semoule, qui est une farine de blé granuleuse. Au contraire de ce qu'affirme l'internaute dans la vidéo, la semoule de blé utilisée n'est donc pas censée se dissoudre au contact de l'eau, et produit logiquement une substance collante.

Un point confirmé par Raphaël Haumont, qui rappelle l'étymologie latine du mot. "Gluten signifie glu ou colle. C'est grâce au gluten qu'on donne de l'élasticité à la pâte à pain ou autres préparations".

"Aucun plastique ou silicone dans nos produits"

Dès mars 2020, le producteur de semoule Le Renard avait fait le choix d'expliquer ce phénomène, au vu de la viralité des vidéos sur le sujet.  "À partir du moment où l’on manipule de la semoule contenant du gluten dans de l’eau chaude, on forme inexorablement une pâte élastique, il n'y a donc aucun plastique ou silicone dans nos produits", avait expliqué l'entreprise dans un post Facebook publié le 25 mars 2020 et sur son site.

Contacté par l'AFP le 23 août, la Semoulerie de Normandie Rouen n'avait pas encore répondu à notre demande de réaction. 

Qu'en est-il du gluten qui brûle dans la vidéo ? Selon les deux spécialistes interrogés par l'AFP, ce phénomène est aussi normal. "Tous les tissus végétaux et animaux sont faits d'atomes de carbone, hydrogène et azote", indique Hervé This. "Si vous le brûlez, vous aurez toujours du noir, car il y a toujours du carbone. Quand la combustion n'est pas complète, vous aurez du carbone noir". Même son de cloche du côté de Raphaël Haumont, qui conclut : "Pas de quoi en faire tout un plat".