Cette vidéo est ancienne, sans lien avec la récente escalade du conflit au Sahara occidental

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Dans un contexte de recrudescence des tensions au Sahara occidental, une vidéo, récemment partagée sur les réseaux sociaux, prétend montrer la "fuite" des forces du Front Polisario face à l'armée marocaine, le jour de l'intervention militaire marocaine dans la zone tampon de Guerguerat, à la frontière de la Mauritanie. Mais la vidéo est en réalité plus ancienne. Mise en ligne il y a quelques mois, elle illustrerait la fuite de chercheurs d'or au Sahara.

Les récents échanges de tirs au Sahara occidental, ancienne colonie espagnole que se disputent le Maroc et les indépendantistes du Front Polisario depuis des décennies, a suscité ces derniers jours une guerre virulente de désinformation des deux camps sur les réseaux sociaux.

La situation géographique de cet immense territoire désertique situé dans une zone stratégique du Sahara, rend toute vérification sur le terrain difficile. Même la mission de paix de l'ONU se dit impuissante à savoir ce qui se passe réellement depuis la rupture d'un cessez-le-feu qui date de 1991.

Capture d'écran prise sur Facebook le 19 novembre 2020.

Parmi les images qui circulent depuis peu, cette vidéo montrant des hommes en train de courir au milieu d’une zone désertique. Des images qui laissent entrevoir une situation de panique mais sur lesquelles figurent très peu d’indications sur ce qui se passe réellement. 

Diffusée en français et visionnée près de 8.000 fois depuis le 13 novembre, la vidéo prétend montrer la "fuite des miliciens du "polisario" lors de l’intervention des Forces Armées Royales" du Maroc. 

Le même extrait, relayé en arabe sur Facebook, Twitter, YouTube et des sites d'information, a par ailleurs été regardé des dizaines de milliers de fois.

Une ancienne vidéo

Mais confrontés à de nombreuses images décontextualisées, dont certaines déjà analysées par le service arabophone de fact-checking de l’AFP (1, 2, 3, 4), nous avons voulu vérifier la véracité de ces images.

En regardant les commentaires sous la vidéo, nous nous sommes aperçus que plusieurs internautes ont dénoncé une supercherie, affirmant que la vidéo montre des chercheurs d’or en Algérie, à Tamanrasset selon l’un d’entre eux.

En effectuant une recherche par mots clés en arabe, avec les termes "or", "désert", "chercheurs" et "Algérie", nous sommes renvoyés vers cette vidéo, tout à fait identique, publiée sur Youtube en février 2020. 

En légende, il y est indiqué qu’il s’agit de "chercheurs d’or au Sahara, prenant la fuite à l’arrivée de l’armée, à Tamanrasset". 

Nous n’avons pas pu vérifier les circonstances exactes de ces images. Toutefois, leur présence en ligne depuis plusieurs mois écarte toute relation avec la reprise du conflit au Sahara occidental. 

Processus politique en panne 

Le Polisario a décrété "l'état de guerre" le 13 novembre, mettant fin à un cessez-le-feu vieux de 30 ans, en réaction à l’intervention militaire surprise lancée par le Maroc pour rétablir le trafic routier près du poste frontière de Guerguerat, après un blocus de trois semaines mené par des indépendantistes sahraouis. 

Depuis, l'ONU s'efforce de faire cesser les échanges de tirs réguliers qui opposent les deux camps le long du mur de sable de 2.700 km construit par le Maroc pour protéger la partie occidentale, riche en phosphate et en eaux poissonneuses, qu'il considère comme sienne. L’objectif est de revenir au statu quo sur le terrain pour pouvoir relancer le processus de règlement politique à l’arrêt depuis 2019.

Le Polisario demande depuis trente ans l'organisation d'un référendum d'autodétermination prévu par l’accord de cessez-le-feu de 1991, mais jamais mis en œuvre.

 
AFP Middle East and North Africa
Traduction et adaptation :