Tour d’horizon des infox sur le crash d’avion d’Ethiopian Airlines

Sur les réseaux sociaux, en Afrique, de nombreuses photos et vidéos mal attribuées circulent à propos du crash du Boeing 737 de la compagnie Ethiopian Airlines ayant fait 157 morts le 10 mars, près d’Addis-Abeba.

Cet avion est le Boeing 737 d’Ethiopian Airlines : faux

De nombreuses pages africaines, à l’instar de “Radio 1.000 collines Kinshasa” ou “Sociologie des Afro” ont partagé l’image d’une aile d’avion calcinée et retournée au sol, en laissant entendre qu’il s’agissait d’un cliché du drame d’Addis-Abeba.

(Capture d'écran Facebook du 11 mars)

Cette photo ne représente pourtant pas les décombres du Boeing 737 d’Ethiopian Airlines.

Elle a été prise par l’agence Reuters le 30 juin 2015, après le crash d’un avion de transport militaire C-130 Hercules sur une zone résidentielle de la ville indonésienne de Medan, au nord de Sumatra. La photographie originale est visible, entre autres, sur le site de Paris Match.

Capture d'écran de la base d'images de Reuters, réalisée le 11/03/2019

Cette vidéo montre les derniers instants des passagers : faux

C’est une vidéo vue plus de 23.000 fois, présentée comme montrant les images de la cabine du vol d’Ethiopian Airlines, quelques instants avant le crash. Diffusée sur une page haïtienne, elle est reprise par des internautes guinéens.

(Capture d'écran Facebook du 11 mars)
Capture d'écran Facebook réalisée le 11/03/2019

Grâce à l’outil de recherche vidéo Invid, l’on retrouve la vidéo originale : elle a été postée par CNN le 5 mai 2016, au cours d’un journal télévisé en langue espagnole.

Ces images ont été tournées au cours d’un vol de la compagnie Etihad Airways entre Abou Dhabi et Jakarta, le 4 mai 2016. Pris dans de violentes turbulences, l’appareil a néanmoins atterri sans encombres à l’aéroport de Jakarta.

Comme le rapportait une dépêche de l’AFP publiée le 4 mai 2016 et reprise par le site Lexpress.mu, 30 passagers ont été blessés au cours de ces turbulences, qui n’ont néanmoins engendré aucune perte humaine.

Les pilotes de l’avion étaient des femmes : Faux

Un article paru le 11 mars sur le site sénégalais Sanslimitesn, affirme que “les pilotes étaient entièrement constituées des femmes (sic) en signe d’honneur suite à la fête des femmes du 8 mars”.

C’est un geste honorable et de reconnaissance vis à vis des femmes qui étaient il y a de cela peu de temps considérées comme inaptes à diriger un engin d’une telle envergure”, avance le site.

Capture d'écran du site Sanslimitesn prise le 11/03/2019

Pourtant, l’appareil était dirigé par un homme. Comme le rapporte l’AFP, l’appareil était conduit par le capitaine Yared Getachew, qui cumulait 8.000 heures de vol à son actif.

La compagnie a toutefois opéré un vol piloté par un équipage exclusivement féminin, le 8 mars. Mais ce vol ralliait la capitale éthiopienne à Oslo, est s’est déroulé sans encombres.

Non cette vidéo ne montre pas le crash de l'avion

Une vidéo vue des milliers de fois sur Facebook prétend montrer le crash du Boeing 737 Max 8 de l'Ethiopian Airlines. Mais ces images montrent en réalité le crash d'un avion cargo américain en Afghanistan, en 2013.

Capture d'écran réalisée sur Facebook le 12/03/2019

"Drame/Ethiopia Airlines. Une vidéo exclusive mais effroyable et douleureuse. Le crash de l'avion a été filmé par un témoin", affirme à tort la légende. La vidéo a également été partagée avec une légende trompeuse en anglais.

Grâce à une recherche inversée sur Google images, nous retrouvons plusieurs occurrences de cette vidéo, dans des publications évoquant cette fois le crash d'un avion cargo américain, près de la base aérienne de Bagram, en Afghanistan, le 29 avril 2013.

Voici notammentu un article du Guardian, datant du 1er mai 2013, et qui relate cet événement en diffusant la même vidéo.  

Capture d'écran du site du Guardian, réalisée le 12/03/2019

"Les sept membres d'équipage ont été tués dans l'accident", avait alors déclaré à l'AFP un porte-parole de l'Otan en soulignant qu'aucune activité ennemie n'avait été signalée au moment du crash.

Le crash d’un avion cargo en 2015 utilisé pour illustrer la catastrophe de 2019


De nombreux sites africains, à l’instar d’Afrikinfo, utilisent pour parler du drame d’Addis-Abeba une photographie impressionnante montrant un avion de la compagnie Ethiopian Airlines aux ailes arrachées et au nez éventré.

(Capture d'écran Afrikinfo du 12 mars)

Cette image n’a pourtant rien à voir avec le drame ayant coûté la vie à 157 personnes. Grâce à une recherche d’images sur l’outil Tineye, l’on retrouve trace de cette photo en 2015, sur le site d’information spécialisé dans l’aéronautique Air Journal.

L’accident est survenu au Ghana, le 10 décembre 2015, par la faute d’un “atterrissage raté”. L’avion cargo ne transportait que des marchandises, et les trois membres de l’équipage ont été blessés.

(Capture d'écran Air Journal du 12 mars)

Ces personnes ne sont pas les passagers du Boeing 737 d’Ethiopian Airlines

Certaines pages Facebook, à l’instar de CongoNews 242, suivie par plus de 150.000 personnes, ont présenté cette photographie de la cabine d’un avion comme étant la dernière photographie des passagers avant le crash. “CongoNews vous fait revivre les quelques instants de ces illustres, avant leur disparition dans le vol d'Éthiopiane Air Line (sic)”, avance une publication datée du 11 mars.

(Capture d'écran Facebook du 12 mars)

Pourtant, les personnes visibles sur cette photographie ne sont pas les passagers du vol à l’issue tragique. Une recherche inversée sur Google Images permet de révéler que cette photographie est en réalité une capture d’écran d’une vidéo du site Africanews, illustrant le premier vol en vingt ans entre l’Ethiopie et l’Erythrée.

(Capture d'écran AfricaNews du 12 mars)

Comme le rapportait l’AFP dans une dépêche datée du 18 juillet et reprise par Le Point, ce premier vol commercial en deux décennies marquait une nouvelle étape de la réconciliation spectaculaire entre les deux anciens ennemis de la Corne de l’Afrique. Au cours du vol, du champagne et des roses avaient été distribués aux passagers pour célébrer ce symbole du dégel des relations entre deux pays marqués par une trentaine d’années de guerre.

Une vidéo présentée à tort comme montrant “les derniers moments” des passagers

C’est l’une des infox les plus virales entourant la tragédie. Sur cette vidéo d’une minute, les passagers, portant des masques à oxygène, sont pris de panique dans un avion en proie à de fortes turbulences.

La page Facebook “le Gabon aujourd’hui” a partagé cette séquence au lendemain du drame. “Une vidéo des derniers instants du vol capturé par un des passagers. A ce moment, le pilote venait d’annoncer qu’il avait complètement perdu le contrôle de l’avion”, indique la légende accompagnant les images.

Mais, comme l’ont également fait remarquer nos confrères des Décodeurs, plusieurs détails indiquent que cette vidéo n’a rien à voir avec le drame.

La scène est tournée de nuit, alors que l'avion a disparu des radars à 8h38 du matin. De plus, l'architecture interne de l'avion ne correspond pas à celle du Boeing 737, qui n'a qu'un seul couloir, mais à un 767-300, comme on peut le constater dans cette vidéo

Edit du 12/03/2019 : rajoute d'autres vérifications 

Anne-Sophie Faivre Le Cadre
Sami Acef