Plusieurs de ces constructions n'ont rien à voir avec la Tanzanie ou la présidence Magufuli

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Une voie rapide, deux immenses échangeurs, un pont... Un diaporama, partagé plusieurs centaines de fois sur Facebook, attribue la réalisation de différents projets d'urbanisme à la politique du désormais ex-président tanzanien, John Magufuli, décédé en mars dernier. Problème: plusieurs de ces photos ne montrent pas la Tanzanie ou bien des bâtiments construits bien avant qu'il ne devienne chef d'Etat. 

"Admirez et regardez ses réalisations", appelle l'auteur de cette publication à la gloire de l'ancien président. 

John Magufuli, qui n'était plus apparu en public depuis le 27 février 2021, est officiellement mort le 17 mars de problèmes cardiaques, comme l'indique cet article de l'AFP. Son absence inhabituelle avait alimenté les rumeurs le disant atteint du Covid-19, une maladie qu'il n'avait cessé de minimiser, assurant que la Tanzanie était épargnée par la pandémie.

Réélu en octobre 2020, M. Magufuli, surnommé le "Bulldozer", était arrivé au pouvoir en 2015 en promettant de lutter contre la corruption. Il avait auparavant été ministre des Travaux publics entre 2000 et 2005, puis entre 2010 et 2015. Son premier mandat présidentiel a été marqué, selon de nombreuses organisations des droits humains, par une dérive autoritaire, des attaques répétées contre l'opposition et le recul des libertés fondamentales.

Une route... en Pologne

Capture d'écran Facebook, prise le 12/05/2021

Première réalisation présentée dans le diaporama, cette route ne se situe pourtant pas en Tanzanie. 

En effectuant plusieurs recherches d'images inversées, on retrouve cette même photographie illustrant alternativement des articles sur un projet de route en Roumanie, près de Craiova, ou sur une route en Pologne, près de la ville de Bielsko-Biala. 

On note également la présence d'un panneau "Auchan" dans le coin supérieur droit de l'image.

Capture d'écran Google, prise le 12/05/2021

Il nous sert à trancher entre ces deux pistes. Les deux villes ont des magasins Auchan aux alentours, mais en se promenant via Google Street view sur les routes qui mènent à ces deux magasins, on finit par trouver la solution.

La deuxième piste est la bonne. On retrouve exactement la même vue sur la route S52, près de la ville de Bielsko-Biala, en Pologne. On reconnaît notamment les voies d'insertion sur les côtés, les lampadaires et les tiges vertes à l'image, ainsi qu'un pont à l'arrière-plan. 

Capture d'écran Facebook prise le 12/05/2021
Capture d'écran Google Maps prise le 12/05/2021

Un échangeur... en Chine 

Capture d'écran Facebook prise le 12/05/2021

Cette photo de plusieurs grandes voies de circulation superposées n'a pas non plus été prise en Tanzanie. 

En faisant une recherche d'image d'inversée via le moteur Yandex, on retrouve la même photo, mais cette fois-ci de bien meilleure qualité. On aperçoit immédiatement des lettres de l'alphabet chinois, sur les enseignes Ikea. 

Capture d'écran Commons.wikimedia, prise le 12/05/2021

Il s'agirait selon différents résultats de recherche d'un échangeur d'où partirait la voie rapide Humin, à Shanghai. Il suffit dès lors de se rendre sur place avec Google Maps pour confirmer.

On reconnaît notamment l'échangeur (1), mais aussi les deux arches au-dessus des rails du train (2 et 3). On retrouve également le magasin Ikea (4). 

Capture d'écran Commons.wikimedia, prise le 12/05/2021
Capture d'écran Google Maps, prise le 12/05/2021

 

Un autre échangeur... toujours en Chine 

Capture d'écran Facebook, prise le 12/05/2021

Les voies rapides sur la photo ci-dessus ne se trouvent pas non plus en Tanzanie, mais en Chine, à Pékin cette fois. 

En faisant une recherche d'image inversée, on retrouve cette photo, censée montrer un projet d'échangeur en Inde à Chandigargh, ou en Chine à Pékin, selon les résultats. 

Mais l'architecture environnante correspond davantage à celle de la capitale chinoise. En faisant le tour de la ville sur Google Maps ou Google Earth, on finit par retrouver ce même échangeur, dans le nord de la ville, au croisement entre un périphérique et une voie rapide conduisant à Badaling, l'une des sections la plus visitée de la Grande muraille.

Capture d'écran Facebook prise le 12/05/2021
Capture d'écran Google Earth prise le 12/05/2021

 

On retrouve le même échangeur autoroutier sur le site de la société de construction Beijing Urban Construction group qui a réalisé de nombreux ouvrages similaires autour de la capitale chinoise.

Contactée par l'AFP Factuel, la société BUCG qui a aussi construit le fameux stade olympique de Pékin et un terminal de l'aéroport de Pékin, n'a pas répondu aux sollicitations.

Un pont... entre Brazzaville et Kinshasa

Pour ce qui est du spectaculaire pont, montré ci-dessous sur ce qui ressemble à une image de synthèse, il est encore au stade de projet et ne concerne pas du tout la Tanzanie.

Capture d'écran Facebook du 14 mai 2021

Grâce à une simple recherche inversée, l'AFP Factuel l'a identifié comme un projet de pont rail-route entre Brazzaville et Kinshasa.

La télévision congolaise Vox TV (de RDC) et le Journal de Brazzaville (JDB) ont fait état de l'avancée du projet dans des reportages diffusés respectivement sur Youtube le 20 février 2019 et en mai 2019 sur DailyMotion. A l'époque, les deux gouvernements venaient de s'entendre sur le cahier des charges et une réunion des bailleurs de fonds était prévue pour l'été 2019 avec des travaux censés démarrer en aout 2020.

Capture d'écran Dailymotion du 14 mai 2021

Des réalisations se trouvant en Tanzanie, pas forcément imputables au président défunt

Trois autres clichés présentés dans la publication se trouvent bien en Tanzanie. Il s'agit du Stade, de la Banque Nationale de Tanzanie (Bank of Tanzania, BOT) et d'une série d'immeubles résidentiels.

Capture d'écran Facebook du 14 mai 2021

On retrouve facilement de nombreuses images du stade Mkapa de Dar El Salaam qui a été inauguré en 2007 donc bien avant l'accession à la présidence de John Magufuli. 

Même configuration pour les deux tours emblématiques de la Banque nationale de Tanzanie, inaugurées en 2006.

Capture d'écran Facebook du 14 mai 2021

Une recherche d'image inversée et dans des documents dont une lettre d'information rédigée par une chercheuse du Centre d'études africaines montrent le bâtiment facilement reconnaissable comme encore en construction en 2005, quand M. Magufuli n'était pas encore président.

Capture d'écran Lettre d'information Mambo datant de mai 2008

Aussi bien pour le Stade, projet lancé au début des années 2000, que pour la Banque nationale, on ne peut pas exclure que M. Magufuli à l'époque ministre des Travaux publics ait pris des initiatives. Mais, en tout état de cause, ils n'ont pas été réalisés sous sa présidence. 

Un seul projet réalisé pendant le mandat de Magufuli

Le seul projet dans tous ceux montrés sur les clichés qui pourrait être mis à son crédit est celui des tours multicolores du quartier résidentiel de Magomeni, à Dar El Salaam, l'ancienne capitale (aujourd'hui c'est Dodoma) et plus grande ville du pays avec plus de 4 millions d'habitants. 

Capture d'écran Facebook du 14 mai 2021

Grâce à la recherche d'image inversée sur Google, l'AFP Factuel a trouvé une publication Facebook d'une télévision locale identifiée comme Azam TV, datée du 12 janvier 2021, reprenant exactement la même photo.

Le cliché est accompagné d'une légende qui, traduite sommairement grâce au traducteur Google, indique que la construction du projet immobilier "Magomeni" serait terminée à la fin du mois de janvier avec la remise prévue des lots à 644 ménages pour un total de 3.000 résidents. 

L'AFP Factuel a ensuite retrouvé un article d'un journal local daté du 3 février 2020 qui mentionnait ce même "Magomeni housing project" accompagné d'une photo montrant les mêmes immeubles en construction.

Capture d'écran du site du journal The Citizen du 14 mai 2021

En outre, l'AFP Factuel a retrouvé les bâtiments qui existent bel et bien et sont illustrés par des photos récentes (février 2021) sur google maps.

Ce projet a effectivement été réalisé sous la présidence de M. Magufuli et inauguré en tout début d'année 2021.

 
Françoise Kadri