Non, le mélange bananes et miel ne permet pas de traiter la tuberculose

De la purée de banane au miel pour traiter la tuberculose ? C’est la recette prescrite dans une publication partagée plus de 15.000 fois sur Facebook, notamment en Afrique francophone, depuis janvier 2019. Les spécialistes de cette maladie déconseillent cette pharmacopée traditionnelle. 

Capture d'écran Facebook prise le 27/11/2019

La tuberculose est une affection curable qui touche principalement les poumons et se transmet au contact d’une bactérie appelée bacille de Koch. Le patient tuberculeux manifeste des douleurs thoraciques, une fatigue, une perte de poids et une forte toux souvent sanglante. Selon l’Organisation mondiale de la santé - OMS -, en 2016, 10,4 millions de personnes ont contracté cette maladie, ce qui équivaut à 5 fois la population du Gabon. 

Parfois, certaines personnes confondent les symptômes de la tuberculose à ceux d’une simple bronchite ou d’une toux anodine. C’est visiblement le cas dans cette publication dont l’auteur affirme qu’une mixture de banane et de miel guérirait à la fois, la toux, la bronchite et la tuberculose.  

Un traitement avec résultat garanti en 5 jours, lit-on sur ce post. Au préalable, le malade devrait "éplucher deux bananes moyennement mûres, les réduire ensuite en purée avec de l’eau bouillie et ajouter deux cuillers à soupe de miel" en guise de dernier ingrédient. 

Capture d'écran Facebook prise le 27/11/2019

Ce "remède" fait visiblement long feu sur Facebook puisqu’on la retrouve ici en 2017, partagée plus de 10.000 fois.

Comment guérir la tuberculose ?

Contacté le 21 novembre 2019 par l’AFP, le Dr Camille Locht, microbiologiste et directeur de recherches à l’Institut français de la santé et de la recherche médicale (Inserm), met en garde contre cette autre recette-miracle. Certes, dit-il, "un cocktail banane/miel ne peut certainement pas faire du mal; le miel étant un bon antiseptique, connu depuis longtemps pour ses effets bénéfiques contre le mal de gorge". 

Cependant, avise le Dr Locht, "il serait désastreux de remplacer le traitement standard contre la tuberculose par ce genre de traitement". 

Ce spécialiste et directeur du Centre d’infection et immunité de Lille (France) martèle qu’il faut consulter un médecin dès les premiers symptômes. Après examen, précise le praticien, le traitement actuel d’une tuberculose sensible aux antibiotiques dure en moyenne 6 mois et "consiste en une prise de 4 médicaments pendant 2 mois, suivi de 4 mois avec Isoniazid et Rifampicin. C’est très lourd, mais c’est efficace".

Le Dr Vincent Mbassa, directeur du Programme camerounais de lutte contre la tuberculose, que l’AFP a contacté le 25 novembre 2019, note que le traitement contre la tuberculose dite multirésistante (l’organisme du patient résiste à la première phase du traitement, NDLR) est plus complexe et peut durer 9 mois.

Cette prescription n’a donc rien à voir avec la banane ni le miel.

La pharmacopée aux fruits censée guérir la tuberculose a des conséquences dans le traitement et le suivi des malades. Selon le Dr Vincent Mbassa,les médicaments non homologués et autres traitements-miracle développent des souches de  résistance au bacille de Koch. Cette auto-médication "peut être fatale au patient", conclut-il. 

Monique Ngo Mayag