Non, le gilet jaune tué par un poids lourd à Avignon n'était pas le père d'un nouveau-né

Plusieurs posts Facebook et Twitter largement partagés affirment que le gilet jaune tué dans la nuit du 12 au 13 décembre était le père d'un nouveau-né de trois jours. Mais la police du Vaucluse et le procureur affirment tous deux que la victime de la tragédie n'avait pas d'enfants.

"Un gilet jaune de la 1ère heure, jeune père d'un bébé de trois jours", affirment ces différents posts, qui cumulent près de 160.000 partages. 

Capture d'écran réalisée le 14/12 d'un post Facebook affirmant que la victime était le père d'un nouveau-né de trois jours

Le décès de ce manifestant, percuté par un poids-lourd à un rond-point à Avignon, a en lui-même causé une vive émotion et de très nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.

Mais la fausse affirmation sur l'existence d'un très jeune orphelin a généré une nouvelle vague d'indignation. Une très large partie des commentaires liés à ces posts sont en réaction à cette prétendue paternité de la victime.

Toutefois, comme l'a relevé par exemple le quotidien régional La Provence, le procureur de la République d'Avignon, Philippe Guémas, a démenti cette fausse information le 13 décembre au soir. 

"Ce sont des fausses rumeurs qui ont circulé. Nous les avons vérifiées auprès de sa famille adoptive qui a confirmé qu'il vivait seul, qu'il n'avait pas de compagne et encore moins d'enfant", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

La police nationale du Vaucluse a également démenti l'information de son côté sur son compte Facebook. 

"Toutes ces rumeurs sur un enfant qui serait né trois jours avant son décès sont donc totalement fausses. Il est important de les rectifier car il est revenu à mes oreilles qu'une cagnotte circulait pour apporter des fonds à ce jeune orphelin, or il n'y a pas d'enfants", a ajouté le procureur. 

Il existe effectivement au moins une cagnotte en ligne qui reprend la fausse information selon laquelle la victime laisse derrière elle un nouveau-né de trois jours et une veuve. Elle a récolté 215 € à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Il en existe cependant au moins une autre qui ne reprend pas cette fausse affirmation. 

Capture d'écran d'une cagnotte qui affirme récolter des fonds pour la famille de la victime
Capture d'écran d'une cagnotte qui affirme récolter des fonds pour la famille de la victime

Notons que si des internautes ont pu être trompés, certains médias ont également relayé la fausse information. Certains se sont depuis corrigés. 

Le jeune homme décédé à Avignon, âgé de 23 ans, est la sixième victime depuis le début de la mobilisation des gilets jaunes. 

Sami Acef