Non, des photojournalistes n'ont pas mis en scène une photo de trottinette brûlée à Paris par les gilets jaunes

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont rediffusé en anglais, espagnol ou français une juxtaposition de deux photos illustrant les récentes manifestations de "gilets jaunes" à Paris accompagnée de la légende "la perspective importe" ou "le point de vue importe". Objectif : dénoncer une manipulation des médias. Problème : ces deux photos ont été prises à deux jours et deux endroits différents, et on ne sait pas si des photojournalistes étaient impliqués.

La critique de la couverture média des événements qui secouent la France depuis plusieurs semaines est légitime. Mais l'exemple présent dans plusieurs tweets n'est pas le meilleur car ces photos ont été prises à 2 jours et 2 endroits différents... et qu'aucun cliché avec la trottinette en feu sur fond d'Arc de Triomphe n'a été retrouvé par l'AFP sur un média.

Une capture d'écran d'un tweet portant à confusion, le 11 décembre 2018

En espagnol, cela donne "voilà comment les photographes couvrant les manifestations à Paris transforment un petit feu de camp en enfer". Ce site accuse carrément l'AFP de supercherie... alors que l'AFP n'a pris aucune de ces deux photos.

La première image date du 1er décembre, et a été prise par la photographe Karine Pierre de l'agence Hans Lucas. On la retrouve ici (numéro 35).

La seconde photo date du 8 décembre et a été prise avenue de Friedland par un journaliste du Point qui l'a postée sur Twitter. On ne sait pas si ce sont des photojournalistes qui capturent l'instant.

Ces tweets juxtaposant deux photos prises deux week-ends différents sont malins : quand on se place à l'endroit où la trottinette en feu a été prise en photo, avenue de Friedland, et que l'on regarde l'Arc de Triomphe, la perspective semble similaire.

Voilà un comparatif des deux photos :

Ce n'est pourtant pas le même endroit. La photo de l'agence Hans Lucas a été prise exactement de l'autre côté de l'arc de Triomphe, avenue Foch.

On le vérifie avec : 1/ ce lampadaire 2/ ce feu de circulation 3/ cette barrière et le début de la rue de Traktir à droite.

Illustration du caractère mondialisé de la désinformation : l'information a été vérifiée par notre journaliste à Mexico car elle avait reçu un signalement d'un Chilien qui avait vu circuler cette image. Un journaliste d'AFP Factuel a contribué à la vérification depuis Paris.

Par ailleurs, l'artiste Kheiron a partagé un photomontage similaire, sans affirmer toutefois que c'était la même situation. Nous n'avons pu retrouver l'origine de la 2nde image mais elle ne correspond pas à la 1ère (trottinette ≠ palette)