Non, cette vidéo ne montre pas un "nouveau robot pour l'armée"

Depuis le 27 octobre, des dizaines de milliers de personnes ont partagé sur Facebook et Twitter la vidéo plus vraie que nature d'un robot bipède réalisant des prouesses d'agilité, le présentant parfois comme un "robot pour l'armée" ou un "robot de Tsahal". Il s'agit en réalité d'une vidéo réalisée par une équipe de spécialistes des effets spéciaux, qui n'en n'est pas à son premier coup d'essai en la matière.

"Nouveau robot pour l'armée, c'est un truc de fou", explique un internaute francophone sur Twitter en partageant la vidéo, vue 232 000 fois en moins de 48 heures

Une page Facebook américaine a diffusé la même vidéo le 27 octobre : sa publication a été vue 137 000 fois et partagée plus de 16.000 fois en 24 heures.

Une autre publication Facebook, en français, présente le bipède comme "le nouveau robot de Tsahal", l'armée israélienne.

(Capture d'écran facebook du 30 octobre 2019)

Dans les commentaires des nombreuses publications en anglais et en français qui relayent la vidéo, certains internautes s'inquiètent d'une telle technologie (1,2,3,4,5...).

Nous avons également été sollicités à plusieurs reprises pour vérifier son authenticité (1,2,3...).

Ce robot n'existe pas.

Des spécialistes des effets spéciaux

Comme l'ont repéré un grand nombre d'internautes, cette vidéo est une parodie des expériences, bien réelles, du laboratoire de robotique  américain Boston Dynamics et de son robot bipède Atlas.

En bas à droite de la vidéo virale, on peut lire l'inscription Bosstown Dynamics. Une recherche sur Youtube permet de retrouver la vidéo d'origine, publiée le 26 octobre 2019 par le studio d'effets spéciaux américain Corridor Digital.

Sur sa deuxième chaîne Youtube, les employés de Corridor Digital ont publié une nouvelle vidéo, le 27 octobre, intitulée "Nous avons utilisé des effets spéciaux pour créer de faux robots militaires". Lors du tournage de la scène, un homme réalise les mouvements du robot.

Par ailleurs, en regardant de près la vidéo originale, on peut voir que la tête du robot laisse une ombre humaine sur un baril.

(capture d'écran Youtube du 28 octobre 2019)

L'équipe n'en est pas à son premier coup d'essai en la matière. En juin dernier, ils avaient déjà publié une vidéo virale du même genre, montrant un robot qui se rebellait contre ses accompagnants après avoir été malmené.

De la même manière, quelques jours plus tard, ils avaient publié un making-of expliquant leur technique de production.

À l'origine de ces deux détournements humoristiques, la tendance des ingénieurs de Boston Dynamics à soumettre ses robots à des tests musclés, comme vous pouvez le constater ci-dessous :

EDIT 30 octobre 2019 : ajoute publication virale en français au 3e paragraphe
François D'Astier