Non, cette vidéo ne montre pas des gilets jaunes qui seraient "entrés à l'Elysée"

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, et vue près de 700.000 fois, prétend montrer des "gilets jaunes" ayant réussi à s'introduire dans l'Elysée. Mais les faits se sont en réalité produits au sein de la préfecture de l'Aube à Troyes.

"Faites circuler que les gilets jaunes sont entrés à l'Elysée". Cette phrase accrocheuse, en plein mouvement de contestation, a été largement partagée depuis la première journée d'action le samedi 17 novembre, en légende d'une vidéo montrant des manifestants entrer dans un bâtiment. 

Sur Facebook, un post contenant la vidéo (depuis rendu inaccessible ou supprimé par son auteur), a été partagé plus de 48.000 fois, et vu près de 696.000 fois. On peut y voir des manifestants vétus de gilets jaunes chanter des slogans ("on est chez nous" et "Macron démission" par exemple), en se massant près de ce qui est visiblement un bâtiment officiel, avant de s'introduire à l'intérieur. 

Capture d'écran réalisée le 22/11/2018 d'un post Facebook relayant la vidéo Capture d'écran réalisée le 22/11/2018 d'un post Facebook relayant la vidéo

Sauf qu'il s'agit de la préfecture de l'Aube, située à Troyes, et non pas de l'Elysée, une information confirmée par la préfecture elle-même.

L'Elysée étant par essence un bâtiment inaccessible au public, -- à de rares exceptions près comme pendant les journées du patrimoine par exemple --, il est difficile pour un internaute de repérer d'un coup d'oeil qu'il ne s'agit pas du palais présidentiel. 

D'autant que certaines occurences de la vidéo sont d'une qualité faible ne permettent pas forcément de distinguer au premier coup d'oeil, d'éventuelles inscriptions sur le fronton du bâtiment.

Capture d'écran réalisée le 22/11/2018 d'un post Facebook relayant la vidéo Capture d'écran réalisée le 22/11/2018 d'un post Facebook relayant la vidéo

Dès lors, comment vérifier cette infox depuis chez vous ? 

Une première idée peut être d'aller directement sur Google Maps, qui dispose d'une vue "satellite", donnant le sentiment qu'aucune des entrées de l'Elysée ne pourrait correspondre à celle présentée dans la vidéo. En zoomant, on ne retrouve par exemple pas de portail avec des arbres derrière. A défaut de preuve suffisante, cela peut faire office de premier indice. 

Montage entre une capture d'écran de l'Elysée sur Google Maps et une capture d'écran réalisée le 22/11/2018 d'un post Facebook relayant la vidéo Montage entre une capture d'écran de l'Elysée sur Google Maps et une capture d'écran réalisée le 22/11/2018 d'un post Facebook relayant la vidéo

Ensuite, en regardant suffisamment d'occurences de cette vidéo (il suffit de taper la légende de cette dernière dans le moteur de recherche de Facebook pour en trouver d'autres), on finit par en trouver de meilleure qualité, et contenant donc des indices de plus en plus clairs.

Sur l'une d'entre elles, une image prise de l'intérieur permet par exemple de deviner le mot préfecture à l'envers.

Capture d'écran réalisée le 22/11/2018 d'un post Facebook relayant la vidéo Capture d'écran réalisée le 22/11/2018 d'un post Facebook relayant la vidéo

Parfois ce sont les internautes eux-mêmes qui peuvent vous mettre sur la piste, comme sur ce post où l'un d'entre eux dénonce une fausse information, et évoque la préfecture de l'Aube.

Capture d'écran réalisée le 22/11/2018 d'un commentaire sur Facebook critiquant la légende de la vidéo Capture d'écran réalisée le 22/11/2018 d'un commentaire sur Facebook critiquant la légende de la vidéo

Il faut d'ailleurs bien noter que des internautes diffusent cette même vidéo de manière tout à fait correcte, en expliquant bien que des gilets jaunes rentrent dans une préfecture.

Montage de deux captures d'écran relayant la vidéo, l'une l'accompagnant d'une légende correcte, l'autre d'une légende trompeuseMontage de deux captures d'écran relayant la vidéo, l'une l'accompagnant d'une légende correcte, l'autre d'une légende trompeuse

Sur une autre vidéo de meilleure qualité, et en figeant l'image au bon moment, on peut cette fois définitivement et clairement lire les mots "préfecture de l'Aube", sur le fronton du bâtiment, et écarter toute possibilité qu'il s'agisse de l'Elysée à Paris. 

Capture d'écran réalisée le 22/11/2018 d'un post Facebook relayant la vidéo Capture d'écran réalisée le 22/11/2018 d'un post Facebook relayant la vidéo

La préfecture de l'Aube a par ailleurs elle-même relaté cette information dans un communiqué de presse, dénonçant l'incursion dans ses locaux. Contactée par l'AFP elle a confirmé que les images montraient bien ses locaux. 

Communiqué de presse de la préfecture de l'Aube, daté du 17/11/18Communiqué de presse de la préfecture de l'Aube, daté du 17/11/18

Selon ses services, pendant cette incursion, une manifestante a été victime d'une chute et prise en charge par les sapeurs-pompiers.

Toujours selon la même source, les faits se sont produits vers 16h15, et environ 200 manifestants se sont introduits dans la cour et le hall. Elle dénonce également le bris d'une vitre et des dégats sur le portail, annonçant qu'une plainte a été déposée. 

Vous pouvez par ailleurs retrouvez une autre vérification sur le même sujet, réalisée par nos confrères de RMC/BFMTV, à cette adresse.

Sami Acef