Non, cet homme n'a pas ramené de l'argent à la police espagnole, on le lui a rendu

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Des publications largement partagées sur les réseaux sociaux en Afrique depuis le 21 août relatent l’histoire d’un "immigré africain" qui aurait ramené à la police de Valence, en Espagne, une enveloppe égarée contenant plus de 4.000 euros. Si la photo est bien réelle, l’histoire a été déformée: c’est la police qui, après des recherches, a remis à cet homme l’enveloppe et l’argent, dont il avait déclaré la perte dix mois plus tôt.

"Un immigré africain trouve une enveloppe de 4.350 euros (soit 2.827 500 Fc) dans la ville espagnole de Valence et la remet à la police".

De nombreuses publications diffusées sur Facebook (1, 2, 34) et Twitter (1, 2, 3...) depuis le 21 août assurent relater la belle action de cet "immigré africain", illustrée par une photo montrant une policière et un homme noir échangeant une enveloppe de papier kraft. 

En arrière-plan, on reconnaît le drapeau espagnol ainsi que le portrait officiel de l’actuel roi d’Espagne, Felipe VI, accroché au mur.

Capture d’écran prise sur Facebook le 09 septembre 2020.

Selon certaines publications Twitter, la somme d’argent appartenait à un "touriste français".

Ces publications, dont l’une a été partagée près d’un millier de fois sur Facebook, a suscité une avalanche de commentaires sur les réseaux sociaux en Afrique. 

Plusieurs internautes prennent cette information à la rigolade. Certains raillent l'honnêteté de l’homme.

Capture d'écran des commentaires Facebook prise le 10 septembre 2020.

D’autres ironisent, faisant un parallèle avec l’histoire de Mamadou Gassama, jeune sans-papier malien qui, après avoir sauvé la vie d’un enfant suspendu dans le vide en escaladant la façade d'un immeuble en 2018, avait reçu en récompense la nationalité française.

Capture d’écran Facebook, réalisée le 10 septembre 2020.
Capture d’écran Facebook, réalisée le 10 septembre 2020.

 

Des recherches sur internet pour connaître les détails de cette histoire -et notamment une recherche d’image inversée, procédé permettant de retrouver les différentes apparitions d’une image sur internet- révèlent une version de l’histoire différente de celle racontée sur les réseaux sociaux.

Enquête de la police 

Au milieu des nombreuses publications venant des réseaux sociaux, on retrouve également des articles de presse espagnols datés du 14 août présentant la même photo, publiés dans des médias comme ABC, 20 minutos ou encore El Periodic.  

Le site de 20 minutos titre: "La police nationale rend 4.350 euros à un homme qui les avait perdus en octobre et qu’elle a localisé grâce à une plainte et à ses empreintes digitales."

Les autres articles de presse donnent des explications identiques.

Capture d'écran réalisée le 09 septembre 2020

Ces médias se basent sur un communiqué de presse de la police espagnole relatant cette affaire.

Capture d’écran du communiqué de presse de la police espagnole .

"Les événements ont eu lieu en octobre 2019, lorsqu'un citoyen a remis au commissariat de police (du quartier) de Transits à Valence un sac en plastique fermé qui contenait une enveloppe en papier déchirée dans laquelle se trouvait une grande quantité de billets, atteignant un montant de 4.350 euros", explique ce communiqué.

"Afin de localiser le propriétaire de l'argent, une enquête a été ouverte, permettant de retrouver une plainte déposée en octobre 2019 dans les mêmes locaux par un homme qui avait perdu une grande quantité d’argent, après avoir contracté un prêt de 5.200 euros", ajoute le texte. 

Les policiers ont également retrouvé sur l’enveloppe une empreinte digitale qui appartenait à l’homme qui avait déposé la plainte. 

Grâce à ses informations, "l’homme a été localisé en France, puisqu’il travaillait dans ce pays, et il a fallu attendre la fin de l’état d’urgence lorsqu’il a pu se déplacer en Espagne pour récupérer son argent, qui lui a été remis".

Communication sur Twitter 

La photo utilisée dans les articles de presse, et dans les publications que nous vérifions, a été diffusée aux médias par la police.  

Cette dernière avait d’ailleurs elle-même relayé un de ces articles sur son compte Twitter officiel, en saluant le geste du "citoyen exemplaire" qui a ramené l’enveloppe contenant les 4.350 euros. 

Capture d'écran Twitter, réalisée le 09 septembre 2020.

Contactée par l’AFP le 9 septembre, la police de Valence n’a pas souhaité commenter cette affaire, ni donner plus de détails sur son enquête ou l’identité des protagonistes.

Une chose est en tout cas avérée, selon la police: l’homme que l’on voit sur la photo est le propriétaire de l’argent, pas la personne qui l’a ramené.

Ange Kasongo