Non, infections et décès ne sont pas en hausse dans les pays qui vaccinent massivement

Publié le 31/03/2021 à 19:05

Une publication partagée près de 700 fois depuis le 28 mars s’en prend aux campagnes de vaccination massive décidées dans quatre pays, le Royaume-Uni, Israël, les Emirats arabes unis et le Portugal, pour affirmer qu’elles y provoquent "une nette augmentation" des "infections et des décès". Cette affirmation est fausse car elle se base sur des graphiques arrêtés à la fin janvier qui, si on les prolonge jusqu’à fin mars, montrent bien une baisse à la fois des contaminations et des décès liée à l'intensification de la vaccination. Une analyse confirmée par des spécialistes consultés par l’AFP pour qui l'ampleur et la rapidité des campagnes de vaccination décuplent les chances de juguler l’épidémie.