La manifestante Geneviève Legay, samedi 23 mars à Nice (AFP / Valery Hache)

La chute de la septuagénaire blessée à Nice "provoquée" par un policier : ce que montrent les images

La septuagénaire grièvement blessée à la tête samedi 23 mars à Nice lors d'une manifestation interdite a-t-elle été "touchée" par un ou des policiers avant de chuter ? Emmanuel Macron et le procureur de Nice ont démenti, avant que ce dernier ne déclare vendredi 29 mars qu'un policier a bien "provoqué la chute" de la manifestante. Voici ce que montrent les images.

Blessée lors d'une charge policière samedi 23 mars dans le centre-ville de Nice, la manifestante Geneviève Legay, 73 ans, "n'a pas été touchée par les forces de sécurité", avait assuré lundi 25 mars le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre. Emmanuel Macron a lui aussi affirmé que "cette dame n'a pas été en contact avec les forces de l'ordre", dans un entretien publié le même jour par le quotidien Nice-Matin.

"Un fonctionnaire de police isolé et dépourvu de bouclier [a] écarté du bras vers sa droite Mme Legay, provoquant ainsi [sa] chute", a cependant rectifié vendredi 29 mars le procureur de Nice, annonçant l'ouverture d'une information judiciaire pour violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique.

Le policier en question, déjà entendu, a "rectifié ce matin son témoignage en admettant que la personne qu'il avait écartée de son chemin n'était pas un homme comme il l'avait déclaré initialement", a ajouté le procureur. Voici notre dépêche complète à ce sujet.

Une des filles de la militante altermondialiste avait déjà indiqué à l'AFP que sa mère lui avait raconté ce qui lui était arrivé en ces mots : "Je me souviens qu'un policier m'a chargée et après je ne me souviens de rien".

Que montrent les images de la scène ?

Plusieurs photographes et journalistes reporters d'images (JRI) couvraient la manifestation, qui se déroulait dans un périmètre interdit. LCI a diffusé en direct la charge policière, à 11h41.

Capture d'écran LCI prise le 27/03/2019

Le journaliste filmant la scène pour LCI, Hugo Blais, a été entraîné en arrière pendant la charge. Ses images ne montrent pas la chute de la septuagénaire, située en dehors du champ de sa caméra au moment de l'avancée des policiers. 

France 3 et CNews ont eux aussi filmé la charge. Sur des images diffusées par la chaîne CNews, et disponibles ici (charge à partir de 5'56"), un policier sans bouclier en pleine course, bras en avant dans un mouvement de poussée, entre en contact avec une personne et un tissu jaune fluo (voir capture d'écran ci-dessous).

Capture d'écran CNews prise le 27/03/2019

Voici ci-dessous, sur les images des deux chaînes, les forces de l'ordre au départ de la charge. Au centre de chacune des images, entre la bande blanche et un rail de tramway, le policier dépourvu de bouclier qui entre en contact quelques instants plus tard avec la main d'une personne et le tissu fluo s'apparentant à un gilet jaune (voir capture d'écran ci-dessus).

Captures d'écran France 3 et CNews prises le 27/03/2019

S'il est impossible d'affirmer que la personne semblant tenir un gilet jaune est bien Geneviève Legay, un visionnage attentif de cette vidéo et de l'autre tournée par France 3 permet d'établir que la septuagénaire est tombée au sol dans la seconde suivant ce contact avec le policier sans bouclier. Aucun autre policier "dépourvu de bouclier" n'arrive au niveau de la manifestante avant qu'elle ne se retrouve à terre.

Sur les images de CNews, le contact entre ce policier et la personne semblant tenir dans sa main droite un morceau de tissu jaune fluo survient trois secondes (à 5'59") après le moment où les membres des forces de l'ordre se mettent à courir (5'56"). 

Capture d'écran CNews prise le 27/03/2019

Sur les images de France 3, Geneviève Legay chute violemment au sol quatre secondes (à 0'05") après le moment où les membres des forces de l'ordre se mettent à courir (0'01"). La septuagénaire, drapeau arc-en-ciel dans la main gauche, laisse échapper de sa main droite un gilet jaune pendant sa chute. Sur les images de CNews, aucun autre policier "dépourvu de bouclier" n'arrive à hauteur de la manifestante avant que sa tête ne heurte le sol.

Aucune des images que nous avons pu consulter (notamment les séries photo de l'AFP et des agences Reuters et AP) ne permet de certifier que la personne touchée par le policier est Geneviève Legay. Pour autant, aucune de ces images ne montre une autre personne tenant un gilet jaune au moment de la charge. 

Voici notamment une photo de l'agence AP montrant la chute de Geneviève Legay. 

Capture d'écran du site apimages.com prise le 27/03/2019

Il est également impossible, à partir de ces mêmes images, d'établir si la septuagénaire a pu être ou non déstabilisée par une autre personne présente à ses côtés pendant la charge. Le procureur de la République de Nice affirme cependant que le fonctionnaire de police a "écarté du bras vers sa droite Mme Legay, provoquant ainsi (sa) chute".

Capture d'écran CNews prise le 27/03/2019

L'avocat de Geneviève Legay, Me Arié Alimi, a porté plainte lundi pour "violence en réunion avec arme par personnes dépositaire de l'autorité publique contre personne vulnérable, une plainte qui vise aussi le préfet en sa qualité de donneur d'ordres", comme le rapportait l'AFP dans cette dépêche.

EDIT : mis à jour le 29/03/2019 avec nouvelles déclarations du procureur de la République de Nice
Rémi Banet