Un centre de test Covid-19 à Ottawa, au Canada, le 23 mars 2020 ( AFP / DAVE CHAN)

Attention à ces propos détournés d'une médecin canadienne sur le décompte des cas Covid-19

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Toute personne malade refusant de se faire tester est comptabilisée comme cas Covid-19, aurait déclaré la médecin en chef de la province canadienne de l'Alberta selon des publications diffusées sur internet. Attention : les propos de Deena Hinshaw ont été tronqués et détournés selon les autorités sanitaires canadiennes qui assurent que tous les cas positifs de coronavirus signalés sont confirmés par des tests en laboratoire.

"L'administratrice en chef de la santé du Canada : +Nous comptons TOUTES les personnes malades qui refusent les tests COVID comme étant positives+", peut-on lire sur le site Anguillesousroche, une affirmation reprise également par d'autres sites ou publications (ici et ici).

L'article, partagé sur Facebook et Twitter, renvoie vers un extrait vidéo d'une conférence de presse de Deena Hinshaw dans lequel cette dernière déclare que "si des personnes choisissent de ne pas se faire tester pour Covid mais sont chez elles, malades, elles sont désormais comptabilisées comme faisant partie de cette épidémie".

L'interprétation des propos de la médecin hygiéniste en chef est erronée, a réagi Tom McMillan, porte-parole d'Alberta Health, l'autorité de santé de la province. "Le Dr. Hinshaw faisait simplement référence aux protocoles de gestion des épidémies en milieu scolaire", a-t-il déclaré à l'AFP.

Ses propos ne "signifient en aucun cas que nous comptons automatiquement toute personne restant à la maison comme un cas de Covid", a-t-il ajouté. "Tous les cas signalés dans la province sont des cas confirmés de Covid-19 ou ceux qui ont été testés et sont en attente de résultats".

Cette version est confirmée par le visionnage dans son ensemble de la vidéo de la conférence de presse donnée le 23 septembre et mise en ligne sur Youtube. Quelques minutes avant l'extrait diffusé sur les réseaux sociaux, le docteur Hinshaw est en effet interrogée par une journaliste sur la décision de ne pas informer les parents de potentiels cas de Covid dans l'école de leur enfant.

"La divulgation d'informations de santé d'identification individuelle (...) constituerait une violation de la vie privée d'un individu et de ses droits", met-elle en avant dans sa réponse.

Elle rappelle dans le même temps l'existence d'un dispositif permettant aux écoles d'obtenir l'aide des services de santé en cas de constat d'"un nombre accru d'enfants malades à cause d'une maladie respiratoire", avant d'enchaîner sur la phrase qui sera ensuite reprise sur les réseaux sociaux.

A aucun moment, elle ne fait mention lors de cette conférence de presse de patients non testés qui seraient inclus dans le décompte officiel de Covid-19 de la province.

La viralité des publications a contraint Deena Hinshaw à apporter un démenti formel lors d'une conférence de presse ultérieure, organisée le 28 septembre, lors de laquelle elle a une nouvelle fois précisé que ses propos ne concernaient que la gestion de l'épidémie dans les écoles.

"Notre nombre total élevé de cas ne reflète que les cas qui ont été confirmés par des tests", a-t-elle réaffirmé à cette occasion.

Depuis son apparition début 2020, l'épidémie de coronavirus suscite un flot ininterrompu de fausses informations sur les réseaux sociaux. Plus de 600 articles de vérification ont été publiés par l'AFP Factuel.

Traduction et adaptation :
COVID-19