Cette vidéo ne montre pas des missionnaires chrétiens persécutés en Afghanistan

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Une publication partagée plus de 10.000 fois sur Facebook en Afrique, dans laquelle on peut voir plusieurs personnes dans des sacs plastiques sur le sol, prétend qu'il s'agit de missionnaires chrétiens persécutés et tués à cause de leur religion en Afghanistan. C'est faux : c'est une manifestation anti-gouvernementale filmée en Colombie en mai 2021.

La voix off est grave, la musique de fond est dramatique. "Voilà des images que j'ai reçues qui viennent d'Afghanistan. Ici vous voyez comme les chrétiens sont torturés et maltraités à cause de la parole de dieu. Ici vous voyez des femmes missionnaires, on les a arrêtées, on les a attachées, on les a enfermées ici dans ces sachets que vous voyez en plastique, et d'autres sont déjà mortes, d'autres sont en train d'agoniser," affirme cette voix-off qui accompagne la vidéo postée le 3 septembre 2021 sur Facebook et partagée plus 11.000 fois en quelques jours.

L'auteur de la publication a aussi rédigé une légende: "Voici ce que nos frères et soeurs vivent chaque jour dans le monde entier à cause de l'évangile. Prions beaucoup pour nos missionnaires".

"Seigneur, prends pitié de leur âme", commente un internaute, mais d'autres partagent leur scepticisme : "Depuis quand les Afghans s'habillent comme ça?", questionne l'un d'eux.

Capture d'écran réalisée sur Facebook le 6 septembre 2021

La même vidéo avait déjà circulé sur Facebook en Thaïlande, en juillet 2021, dans plusieurs publications (1, 2, 3, 4) qui prétendaient cette fois montrer des personnes mortes à cause du Covid-19 en Indonésie, et enveloppées dans des sacs en plastique. Ces affirmations étaient fausses, comme l'a montré l'AFP dans cet article publié le 23 juillet..

Il ne s'agit pas non plus de missionnaires chrétiens persécutés en Afghanistan à cause de leur religion, mais d'une vidéo filmée pendant une manifestation anti-gouvernementale en Colombie, en mai 2021.

En effectuant une recherche d'image inversée, avec des images-clés extraites de la vidéo grâce à l'outil de vérification digitale InVID-WeVerify, on peut trouver cette version plus longue de la vidéo publiée sur YouTube le 27 mai 2021.

La légende de la vidéo en espagnol décrit une "performance "Empaquetés" à El Poblado à Medellin pendant une grève nationale le 26 mai 2021".

Medellin est la deuxième ville la plus peuplée de Colombie.

Dans la vidéo, à 9 minutes et 13 secondes, on peut entendre une personne dire: "Aujourd'hui, mercredi 26 mai, nous sommes dans le parc Poblado à Medellin."

"Ceci est une performance appelée "Empaquetés" en hommage aux personnes qui ont été retrouvées mortes et aux personnes qui n'ont pas été retrouvées du tout. C'est un cri au secours, pour savoir ce qui est arrivé aux personnes disparues. Jusqu'à aujourd'hui nous n'avons aucune idée d'où elles se trouvent, des personnes qui ont été kidnappées par la police, ou par des civils accompagnés par la police," affirme la personne dans la vidéo.

Ci-dessous, une capture d'écran comparant la vidéo du post sur Facebook (à gauche) et la vidéo YouTube (à droite):

Capture d'écran comparant la vidéo du post sur Facebook (à gauche) et la vidéo YouTube (à droite) ( Astrig AGOPIAN)

La Colombie a été agitée par des manifestations qui ont démarré en avril 2021, en opposition à la proposition du gouvernement du président Ivan Duque d'augmenter les impôts. La communauté internationale a condamné la répression brutale qui a suivi et qui a fait plus d'une soixantaine de morts.

En effectuant plus de recherches, avec des mots clés liés à la Colombie et aux manifestations, on trouve ces photos prises lors du même évènement et postées ici sur Instagram le 27 mai 2021 par Le Cuento, un média en ligne basé en Colombie.

Les photos créditent le photographe colombien Jhonatan Rodriguez.

Contacté par l'AFP, il a affirmé avoir pris ces photos pendant une manifestation anti-gouvernementale à Medellin le 26 mai. "C'est une performance artistique qui s'est déroulée le 26 mai de cette année à Medellin en Colombie. La performance a eu lieu comme un moyen de protester contre le gouvernement de Colombie," explique-t-il.

L'évènement a également été couvert par le journal colombien ADN Medellin le 27 mai 2021, visible ici à la page 6.

Sur Google Street View, on peut voir que le parc Poblado correspond bien aux images dans la vidéo partagée sur Facebook.

Capture d'écran du parc Poblado sur Google Street View image

Il ne s'agit pas de la première rumeur circulant sur les réseaux sociaux concernant des missionnaires chrétiens en Afghanistan. Depuis la prise de Kaboul le 15 août, un appel à la prière pour sauver 229 missionnaires chrétiens qui auraient été condamnés à mort circule sur Facebook. Aucun élément ne vient appuyer cette rumeur depuis l'arrivée au pouvoir des talibans, comme l'a écrit l'AFP ici.

Depuis la récente prise de pouvoir des talibans, aucune information ne fait état d’une exécution ou d'une condamnation à mort de ce genre concernant des missionnaires ou de chrétiens en Afghanistan.

Mais des talibans ont auparavant tué des personnes accusées d’être des missionnaires chrétiens, y compris pendant l’attentat suicide ayant frappé, en 2014, une famille sud-africaine qui vivait à Kaboul - et qui, selon leurs amis, étaient des chrétiens pratiquants, mais pas des missionnaires. En 2010, les talibans ont également revendiqué le meurtre de huit médecins, affirmant qu’ils étaient des missionnaires chrétiens.

Le retour des talibans à la tête de l'Afghanistan fait craindre la réinstauration d'une version ultra-rigoriste de la charia, la loi islamique dont découlent des droits et devoirs pour les musulmans, très diversement interprétée et appliquée dans les pays qui l'invoquent.

Afghanistan