Non, cette photo ne montre pas des femmes afghanes dans les années 80

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Une photo prétendant montrer des femmes afghanes en jupe dans les années 80 a récemment été partagée sur Facebook et Twitter en plusieurs langues depuis la prise de Kaboul par les talibans. Attention: cette image a été publiée par plusieurs médias pour montrer l'Iran dans les années 70.

"C'était dans les années 80 en Afghanistan, période de l'aide soviétique," écrit un internaute sur Facebook, en légende d'une photo partagée quelque centaines de fois depuis le 24 août 2021.

La photo montre un groupe de jeunes femmes installées sur un banc, livres en mains. Elles ne portent pas de voile et certaines d'entre elles sont en jupe courte.

Depuis leur prise du pouvoir le 15 août en Afghanistan, les talibans tentent de convaincre la population et la communauté internationale que leur régime sera moins brutal que le précédent entre 1996 et 2001.

Les talibans avaient alors imposé une version ultra-rigoriste de la loi islamique. Les femmes ne pouvaient ni travailler ni étudier.

Les talibans affirment aujourd'hui qu'ils respecteront les droits des femmes et qu'elles seront autorisées à recevoir une éducation et à travailler. Mais cela n'endigue pas le flot de ceux qui ne croient pas en leurs promesses et veulent à tout prix partir.

Le 24 août, la cheffe des droits de l'homme de l'ONU Michelle Bachelet a averti les talibans que le traitement des femmes est une "ligne rouge", les exhortant à respecter les droits des femmes en Afghanistan, en particulier l'accès à une éducation de qualité, lors d'une réunion spéciale du Conseil des droits de l'homme sur l'Afghanistan, comme relatait par l'AFP dans cet article.

Le Conseil des droits de l'homme a adopté une résolution sur l'Afghanistan jugée insuffisante par les ONG et certains pays qui souligne la "nécessité d'enquêter rapidement et de manière transparente" sur toutes les allégations de violations des droits humains et du droit international humanitaire "commises par les différentes parties au conflit, et d'amener les responsables à rendre compte de leurs actes". Mais le texte ne prévoit pas de mécanisme international d'investigation, comme le réclamaient les ONG et certains pays, dont l'UE.

Mme Bachelet, qui début août avait évoqué "des rapports faisant état de violations pouvant être assimilées à des crimes de guerre et à des crimes", a indiqué mardi avoir reçu "des informations crédibles faisant état de graves violations du droit humanitaire international et d'atteintes aux droits humains dans de nombreuses zones" sous contrôle des talibans.

D'où vient cette photo ?

La photo de ces jeunes femmes a été partagée sur Facebook, Instagram, Twitter, dans plusieurs pays, dont l'Espagne, la Hongrie, la Thaïlande et la Corée du Sud. Toutefois, ces publications sont trompeuses.

En effectuant une recherche d'image inversée sur Google, on la retrouve dans un article de Foreign Policy daté du 6 février 2012. La légende indique : "Etudiantes de l'Université de Téhéran en 1971. L'Université de Téhéran a été ouverte aux femmes en 1934 à la création de l'université. Après la révolution, les femmes avaient encore le droit d'étudier - mais elles devaient désormais s'asseoir dans des zones séparées."

La Révolution iranienne qui a eu lieu en 1978-1979 a transformé l'Iran en république islamique.

Dans la capture d'écran ci-dessous, nous voyons la photo du post trompeur (à gauche) et la photo de l'article de Foreign Policy (à droite).

Foreign Policy publie cette photo avec la permission de Kaveh Farrokh, historien spécialiste de l'Iran. Elle apparaît également sur son site personnel, où il l'attribue à R. Tarverdi et A. Massoudi. La même photo a été publiée en 2015 par CNN Turkish pour illustrer un article sur la révolution iranienne.

Traduction et adaptation :
Afghanistan