Faux, aucune plante ne permet de régénérer l'émail d'une dent cariée

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Peut-on regénérer une dent cariée avec une décoction de plantes ? Une publication très virale en Afrique affirme, photos à l'appui, que l'"euphorbe prostrée" ou "rampante", une fois utilisée en bains de bouche, détruit les "microbes" qui causent les caries, et permet de retrouver des dents parfaitement saines. Cette affirmation est complètement fausse, ont indiqué à l'AFP plusieurs experts, soulignant que certaines plantes, et a priori pas cette herbacée, peuvent au mieux réduire le risque de caries.

La publication déjà partagée plus de 1.000 fois sur Facebook depuis le 17 mai par un internaute basé au Burkina Faso, assure que "l'euphorbe prostrée ou euphorbe rampante", une espèce envahissante qu'on trouve aussi dans les territoires français d'Outremer, "détruit le microbe de la carie dentaire quelque que soit son degré, même si la dent est percée". Il "suffit de faire bouillir (la plante) et rincer la bouche à plusieurs reprises jusqu'à satisfaction".

Ce texte prometteur est accompagné de deux photos: l'une de jeunes pousses de ce qui pourrait être effectivement de l'euphorbe prostrée, une plante herbacée originaire d'Amérique du sud, ainsi que d'une série de six clichés d'une molaire, d'abord percée d'un gros trou noir progressivement comblé, jusqu'à ce que la dent apparaisse comme neuve et régénérée.

Capture d'écran Facebook du 20 mai 2021
Capture d'écran Google images d'euphorbe prostrée du 20 mai 2021

On retrouve soit le même texte, soit certaines ou toutes les photos de la publication dans d'autres posts Facebook, comme celui-ci datant de septembre 2020, provenant aussi du Burkina Faso, ou celui-là d'octobre 2019, publié depuis le Bénin. Un autre internaute du Bénin avait évoqué les supposées capacités de cette plante à "guérir la carie dentaire", dans une vidéo sur Youtube, en septembre 2020.

La nouvelle publication du 17 mai a reçu de nombreux commentaires positifs d'internautes soulagés.

Capture d'écran Facebook du 20 mai 2021

Impossible de soigner une carie avec des plantes

"Au premier coup d'oeil, on voit qu'on se moque un peu du monde avec ces photos", a expliqué, le 20 mai, à l'AFP le Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l'Union française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD). "Ces clichés d'une soi-disant reconstitution de la dent, c'est un peu du style +lève-toi et marche+", c'est-à-dire de l'ordre du miracle, a-t-il ajouté.

"Il est clair qu'une fraise (instrument utilisé par les dentistes, NDLR) a été passée au niveau des sillons, là où la dent est marquée d'une croix et que donc un geste technique a été effectué", a poursuivi le spécialiste, en soulignant qu'ensuite, une "résine composite esthétique" a été insérée dans la molaire, mais que "ce n'est pas en aucun cas lié à la fameuse plante" vantée par la publication.

Capture de photo de publication Facebook du 20 mai 2021
Un prothésiste dentaire prépare une couronne en céramique le 14 mars 2017 dans l'ouest de la France (AFP / Fred Tanneau)
Des échantillons de teintes pour une couronne en céramique préparée par un prothésiste dentaire dans l'ouest de la France le 14 mars 2017 (AFP / Fred Tanneau)

 

"Les photos de molaire montrées illustrent l'intervention d'un dentiste compétent qui a réparé une dent cariée avec une bonne résine", a confirmé à l'AFP, le 20 mai, Sylvie Babajko, directrice de recherche à l'Inserm, spécialiste d'odontologie. "La substance magique qui répare, régénère et reconstitue une dent ça n'existe pas, encore moins une substance naturelle qu'on trouve au bord des routes" comme l'euphorbe, a-t-elle ajouté.

Certaines plantes peuvent avoir des "effets vertueux pour la prévention" des caries, provoquées par les bactéries en présence de sucre, et face à "l'érosion des dents", quand les acides liés à l'alimentation vont déminéraliser les dents, a expliqué le docteur Lequart. Mais ce que montrent ces photos, une sorte d'auto-régénération des dents, "c'est un truc impossible".

A l'heure actuelle, il est impossible de "régénérer" de l'émail sur une dent humaine car "les cellules ayant servi à sa formation disparaissent au moment de l'éruption" (quand la dent sort), a souligné la chercheuse Sylvie Babajko, en précisant que "pour réparer un tissu, il faut que les cellules soient encore en vie".

"La seule chose qui peut permettre de reminéraliser une dent quand il n'y a pas encore de trou (du à la carie) c'est le fluor, on a des études qui montrent qu'il permet de reminéraliser l'émail et qu'il peut inverser le processus au démarrage" de la carie, a ajouté le chirurgien-dentiste, en soulignant qu'"on trouve du fluor dans certaines plantes comme le thé".

Ses propriétés étaient décrites en détail dans cet article du Monde.

capture d'écran journal Le Monde, faite le 20 mai 2021

L'euphorbe, plus utile pour les hémorroïdes

En bain de bouche, l'euphorbe peut être "antiseptique, ça n'acidifie pas le terrain donc ça ne va pas favoriser la carie, ça a peut-être un effet désinfectant mais je ne vois pas ce que ça va faire d'autre. Jamais ça ne va fermer (le trou dans) une dent", a expliqué à l'AFP Danielle Roux, une pharmacienne spécialisée en phytothérapie et rédactrice en chef de la revue "La Phytothérapie Européenne".

L'émail des dents est pour l'essentiel constitué de calcium, de phosphore, de fluor, "il n'y a rien de cela dans la tisane", qui serait faite à partir de l'euphorbe, a-t-elle ajouté, notant que "ce n'est pas néfaste, ça va désinfecter mais ça ne va reconstituer une dent".

Ce qui est "toxique" pour les dents, ce sont les fruits très acides, notamment le citron, et les sucres, qui sont tous de "grands acidifiants", selon l'ancienne pharmacienne, qui peuvent favoriser le développement des caries ou attaquer directement l'émail.

L'euphorbe n'est pas uniquement utilisée en Afrique, elle contient des actifs "très intéressants pour la circulation sanguine, des extraits phénoliques et des tanins" qui permettent de resserrer les tissus  de la peau ou des vaisseaux.

L'effet principal de l'euphorbe, "c'est l'action circulatoire et en particulier sur les hémorroïdes", a noté Mme Roux, en citant aussi des "travaux pas inintéressants sur les bronchites et l'asthme".

La chercheuse Sylvie Babajko a appelé à faire attention à l'utilisation de l'euphorbe en bains de bouche. "Il se peut que la chauffer la rende toxique, il faut s'assurer de sa non nocivité avant de la mettre en bouche", a-t-elle dit.

Mais de toutes façons, "ce n'est pas, comme le dit l'article, avec un bain de bouche qu'on va soigner une grosse carie ni même l'éviter, rien ne marche mieux que se brosser les dents", a rappelé la spécialiste en odontologie, en insistant comme le Dr Lequart sur les vertus du fluor "qui forme une couche capable d'inhiber les enzymes bactériennes". 

Outre le thé vert, les publications spécialisées citent comme sources alimentaires de fluor, les poissons, les algues, la bière et certains légumes (épinards, carottes, asperges), tout en mettant en garde contre une consommation excessive de cet oligo-élément qui peut être toxique à hautes doses.

La maladie la plus répandue au monde

capture d'écran site de l'OMS 21 mai 2021

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) insiste dans sa page consacrée à la santé orale sur l'importance du soin des caries alors que les maladies et affections bucco-dentaires peuvent produire des "effets tout au long de la vie, en provoquant une gêne, des douleurs, des lésions défigurantes".

La carie est la maladie "la plus répandue sur la planète", tout individu souffrira au moins d'une carie dans sa vie, a souligné la chercheuse Sylvie Babajko, en indiquant que la revue The Lancet a calculé des "coûts colossaux à l'échelle de la planète pour soigner les caries, ce qui explique les appétits que la réparation des caries suscite".

Un dentiste de rue en Inde qui prétend avoir inventé des médicaments peu coûteux pour soigner n'importe quel problème de dents, pris en photo le 10 mai 2002 (AFP / Deshakalyan Chowdhury)

Selon la chercheuse Sylvie Babajko, "il y a énormément d'articles et de recherches sur des matériaux permettant de remplacer ou reconstituer l'émail des dents. C'est un enjeu colossal pour les entreprises qui les commercialisent".

Un jour on pourra peut-être recréer des biodents

De nombreux scientifiques surtout dans les pays occidentaux se sont lancés dans une course effrénée pour parvenir soit à recréer des dents en laboratoire, soit au moins la couche d'émail.

Des recherches sont en cours en France et dans d'autres pays pour "fabriquer une biodent, qui consiste à extraire les cellules souches d'une dent, à les placer dans un incubateur pour reconstituer une dent afin de l'insérer à la place d'une dent délabrée", a noté Mme Babajko.

Il est déjà possible d'extraire des cellules souches des dents de lait, donc créer une biodent, "c'est quelque chose d’envisageable mais pas du tout au point actuellement, d'ici 10 ans peut-être".

C'est un peu comme les travaux sur l'homme augmenté et les reconstitutions d'os mais en plus compliqué car les cellules embryonnaires de la dent sont très complexes, ont souligné les spécialistes.

Selon le Dr Lequart, dans les études récentes, des "germes dentaires" ont pu être recréés chez des souris à partir de cellules souches mais ces embryons de dents n'avaient "pas l'anatomie de la dent originale, ni la structure ni la forme, elles ressemblaient à une dent, avec de l'émail, de la dentine et la cavité pulpaire, mais par exemple on n'avait pas une incisive là où on le voulait".

C'est "une voie d'avenir", mais il faudra, selon lui, "sans doute plusieurs décennies pour qu'on soit capable de recréer une dent à partir de cellules souches".

Un gel pour recréer l'émail des dents ?

L'autre grand axe, c'est la reconstitution de l'émail. Sa structure est "très élaborée" et pour le moment aucun biomatériau "ne peut prendre la place exacte de l'émail ni n'en a les propriétés structurelles même s'il y a des matériaux qui lui ressemblent de plus en plus", a souligné Mme Babajko. 

Photo du 8 juillet 2005 d'une série de facettes de dents identiques à celles de l'actrice américaine Julia Roberts (AFP / Stan Honda)

Des chercheurs du monde entier dont des Français ici s'essayent à développer des biomatériaux pouvant mimer les propriétés chimiques et mécaniques de l'émail naturel.

"Il y a cette étude ici en Chine datant de 2019 sur un gel à base d'ACP (phosphate de calcium amorphe) qui recrée des cristaux d'émail mais cet émail, les chercheurs le disent eux-mêmes dans leur document, est 400 fois moins épais que l'émail naturel et il a été fabriqué en conditions in vitro, pas in vivo", a noté le Dr Lequart.

L'expert a par ailleurs cité les progrès réalisés pour fabriquer des matériaux de substitution "à partir de Beta BCP (triphosphate de calcium)" ayant "des propriétés mécaniques et biologiques similaires à la dentine" (le constituant essentiel de la dent, appelé ivoire chez les animaux) qui sont déjà arrivés sur le marché "ces dernières années".

 
Françoise Kadri