Donald Trump de retour sur Twitter le 31 octobre 2022 avec le rachat par Elon Musk ? Attention à ce faux communiqué

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Le compte Twitter de Donald Trump, suspendu depuis début 2021, l'était toujours au 8 novembre 2022. Pourtant, un communiqué en anglais attribué à l'ancien président des Etats-Unis daté du 27 octobre -le jour du rachat du réseau social par Elon Musk- prétend que son compte personnel serait réactivé le 31 octobre. Mais ce texte est un faux, comme l'ont indiqué d'anciens et actuels collaborateurs de l'ancien président. Le 2 novembre, le milliardaire Elon Musk a indiqué que d'éventuelles décisions à propos des comptes suspendus du réseau social ne seraient pas prises avant "quelques semaines", le temps de mettre en place un "processus clair" de modération.

"'J'ai été informé que mon compte Twitter sera restauré lundi [31 octobre] - nous verrons', a dit Donald Trump en félicitant Elon Musk pour son achat de Twitter", rapporte notamment le compte du "Comité Trump France", dans un tweet partagé plus de 1.000 fois depuis le 28 octobre, alors que les élections de mi-mandat aux Etats-Unis ont lieu le 8 novembre.

Capture d'écran de Twitter, reprenant un faux communiqué (capture du 8 novembre 2022)

Comme d'autres posts publiés en français, ce tweet est censé traduire un prétendu communiqué émanant du "Comité d'action politique" ("Political action commitee", PAC en anglais, le comité officiel de soutien) de Donald Trump, "Save America", un texte partagé en anglais depuis le 27 octobre 2022 sur Instagram, Facebook ou encore TikTok.

"Félicitations à Elon Musk pour son rachat de Twitter (...) On m'a dit que mon compte serait restauré lundi, nous verrons", fait dire ce texte daté du 27 octobre à Donald Trump.

L'ancien président américain avait été évincé de la plateforme peu après l'assaut du Capitole en janvier 2021, accusé d'avoir appelé ses partisans à la violence.

Elon Musk, dont le rachat mouvementé de Twitter suscite des craintes sur un possible déferlement de désinformation sur le réseau, s'était élevé publiquement contre cette éviction. Et le 7 novembre, le fantasque milliardaire a appelé à voter pour le parti républicain aux élections de mi-mandat, au nom de l'équilibre entre les pouvoirs exécutif et législatif.

Le faux communiqué de la campagne "Save America" menée par Donald Trump, daté du 27 octobre 2022 (capture d'écran du 8 novembre 2022)

Un faux communiqué dénoncé par l'équipe de Donald Trump

Mais ce communiqué est un faux et le compte de Donald Trump demeure toujours suspendu sur Twitter au 8 novembre 2022, jour des élections de mi-mandat aux Etats-Unis. Ce prétendu communiqué n'apparaît pas sur le site de l'organisation, et n'a jamais été envoyé aux journalistes de l'AFP aux Etats-Unis abonnés à la liste de diffusion des communiqués.

Plusieurs d'ancien et actuels collaborateurs de Donald Trump ont eux-mêmes dénoncé une "fake news", comme l'actuel PDG de Truth Social -réseau lancé par Trump en février 2022, et ancien élu républicain Devin Nunes dans un post partagé sur le réseau social de Donald Trump, le 28 octobre.

"C'est un faux document, évidemment", a aussi indiqué Brad Parscale, ancien responsable numérique et ex-directeur de campagne de Donald Trump en 2020, dans un tweet du 28 octobre. L'ancien collaborateur a aussi précisé que ce document ne provenait pas de la plateforme numérique utilisée par Donald Trump pour ses communiqués, Campaign Nucleus.

Un tweet partagé par le directeur de la communication de "Save America" lui-même, Taylor Budowich. S'il ne s'est pas exprimé publiquement, ce dernier a retweeté plusieurs messages déclarant que le document était un "fake".

"J'aime bien Elon, mais je reste sur Truth"

Le 28 octobre, Donald Trump a bien félicité Elon Musk pour l'acquisition de Twitter sur Truth Social, une plateforme créée en février 2022 à la suite de sa suspension de la plateforme et à l'audience encore pour le moment confidentielle.

"Je suis très content que Twitter soit désormais entre de bonnes mains, et ne sera plus géré par des gauchistes illuminés (...) qui haïssent notre pays".

L'ancien président des Etats-Unis n'a toutefois pas affirmé vouloir revenir sur Twitter. Dans une interview au média Fox News, Trump a même indiqué vouloir "rester sur Truth". "J'aime bien Elon, mais je reste sur Truth", a-t-il déclaré.

Trump annonçant sur Fox qu'il ne comptait pas revenir sur Twitter (capture d'écran du 8 novembre 2022)

Trump suspendu de Twitter au moins jusqu'aux élections de mi-mandat

En pleine campagne pour les élections de mi-mandat aux Etats-Unis, Elon Musk, qui a officiellement fait l'acquisition de Twitter pour 44 milliards de dollars fin octobre, a aussi fait un point sur les compte suspendus avant l'acquisition de Twitter, écartant l'hypothèse que Donald Trump revienne à quelques jours du scrutin.

Le 2 novembre, Musk a indiqué que d'éventuelles décisions de laisser revenir sur Twitter des comptes qui avaient été suspendus "ne se feraient pas avant que nous avons un processus clair pour ce faire, ce qui prendra au moins plusieurs semaines".

L'entrepreneur américain, qui défend une vision absolutiste de la liberté d'expression, ne semble toutefois pas hostile à l'idée de restaurer à terme le compte du candidat républicain. En mai 2022, Elon Musk avait estimé que ce bannissement constituait "une décision mauvaise moralement et insensée à l'extrême".

L'entrepreneur Elon Musk ( AFP / FREDERIC J. BROWN)

Depuis l'acquisition de Twitter, Elon Musk souffle le chaud et le froid autour des futures pratiques de modération. Ce dernier avait notamment tenté de rassurer les annonceurs, principale source de revenus du groupe, en leur assurant que Twitter ne deviendrait pas "infernal" et en annonçant la formation prochaine d'un "conseil de modération des contenus".

Mais il a parallèlement promis à des utilisateurs que les personnes ayant été "suspendues pour des raisons mineures ou douteuses" seraient "libérés de la prison de Twitter".

Des propos qui inquiètent de nombreuses organisations : un collectif de près de 50 associations de défense de la démocratie ou de lutte contre la désinformation a par exemple exhorté les plus gros annonceurs sur Twitter (dont Coca-Cola, Google et Disney) à menacer Elon Musk de cesser toute publicité sur le réseau si jamais il "liquidait" la modération de contenus.

General Motors a déjà annoncé suspendre temporairement ses dépenses sur la plateforme.

Les Américains appelés aux urnes le 8 novembre

Les Américains sont appelés aux urnes le 8 novembre lors d’élections de mi-mandat cruciales pour l'avenir politique de Joe Biden et de Donald Trump, qui flirte ostensiblement avec une candidature à la présidentielle de 2024.

La totalité de la Chambre des représentants, un tiers du Sénat et toute une série de postes d’élus locaux sont en jeu.

Après une campagne acharnée centrée sur l'inflation, les républicains se montrent de plus en plus confiants dans leurs chances de priver Joe Biden de ses majorités au Congrès.

Composition sortante de la Chambre des représentants et du Sénat des Etats-Unis, et projections en vue des élections de mi-mandat du 8 novembre ( AFP / Gal ROMA)

La perte du contrôle des deux chambres du Congrès serait lourde de conséquences pour le camp démocrate. Le 7 novembre, le président Joe Biden a assuré être "optimiste" sur l'issue du scrutin, mais a toutefois concédé que garder le contrôle de la Chambre serait "difficile".

Signe de l’intérêt des Américains pour cette élection: plus de 43 millions d’entre eux avaient déjà voté à la veille de la date officielle du scrutin, par anticipation ou par correspondance.

Les résultats de certains des duels les plus serrés pourraient toutefois prendre des jours à être annoncés.

Carte montrant les 36 Etats américains qui éliront des gouverneurs lors des élections de mi-mandat ( AFP / Sabrina BLANCHARD, Simon MALFATTO, Emmanuelle MICHEL)
Traduction et adaptation :
US POLITICS