Ces photos ne montrent pas l’arrivée de loups à Lausanne

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Des photos partagées quelques centaines de fois sur Facebook depuis début février prétendent montrer des loups dans la ville de Lausanne. Il s'agit en réalité de chiens-loups tchèques qui s'échappent régulièrement de leur domicile, a confirmé à l'AFP la direction de l'environnement du canton de Vaud. Ces photos ont par ailleurs été prises à l'automne 2020 et non en février 2021.

"Voilà les loups arrivent en ville epfl Lausanne" , affirme cet internaute, qui partage deux photos montrant des animaux ressemblant à des loups se promener en face de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), en Suisse. 

Capture d'écran réalisée le 12/02/2021 sur Facebook

Ces photos ont été partagées plusieurs centaines de fois sur Facebook depuis début février. 

En comparant la photo publiée sur Facebook et les alentours de l'École polytechnique fédérale de Lausanne sur Google Earth, on reconnaît l'endroit où ont été photographiés ces animaux. Il s'agit de la route cantonale, devant le bâtiment du laboratoire Swiss Plasma Center

Photo du post Facebook (gauche) et image satellite des environs de l'EPFL (droite)

Il ne s'agit pourtant pas de loups mais bien de chiens, a déclaré à l'AFP le 12 février 2021 Denis Rychner, conseiller en communication de la Direction générale de l'environnement (DGE) du canton de Vaud. "Ces chiens sont régulièrement observés à St-Sulpice et dans les communes environnantes lorsqu’ils s’enfuient du domicile de leur propriétaire", a-t-il indiqué. La commune de Saint-Sulpice se trouve à moins de deux kilomètres de l'EPFL. Denis Rychner a précisé que la DGE avait contacté le propriétaire de ces chiens après la diffusion de ces images sur les réseaux sociaux, ce dernier ayant confirmé que ces photos n'avaient pas été prises en janvier 2021 mais à l'automne 2020.

Ces chiens ressemblent à des loups car ils appartiennent à la race du chien loup tchécoslovaque, issu du croisement entre le Berger allemand et le loup des Carpates. 

"Les spécialistes ne peuvent exclure la présence sporadique d’un loup en plaine, à proximité d’une agglomération", a par ailleurs expliqué à l'AFP Denis Rychner, qui a mentionné un cas de loup à Lausanne en mars 2020. "Toutefois, l’agglomération lausannoise et ses environs sont fortement cloisonnés par les réseaux routiers et la densité de la surface bâtie réduit fortement la probabilité d’observer un loup dans ce secteur, encore plus de jour", a-t-il ajouté.

Le 7 janvier dernier, un loup avait été aperçu à Genève pour la première fois depuis 150 ans.

Cette histoire de "loups" à Lausanne a par ailleurs été rapportée par la Tribune de Genève et par DPA.   

Un loup dans le parc animalier et site touristique du Domaine des Grottes de Han à Han-sur-Lesse en Belgique. 10 février 2021 (AFP / Kenzo Tribouillard)

Il existe aujourd’hui environ 80 loups en Suisse, selon le site du Département fédéral de l'environnement. Après des abattages systématiques pendant plusieurs années, la mise sous protection du loup en Italie puis en Suisse a permis son rétablissement dans les Alpes au mitan des années 1990. Il s'est réinstallé en Suisse en provenance d'Italie à cette période, explique la fondation KORA, pour l'écologie des carnivores et la gestion de la faune sauvage sur son site

Son abattage est aujourd'hui soumis à de strictes conditions : les cantons devront agir de manière proportionnée et ne pourront par exemple intervenir dans des meutes qui se sont établies loin de troupeaux ou de villages. En outre, ils devront motiver la nécessité de ces tirs au préalable auprès de la Confédération, indique le site du gouvernement.

Evolution de la population des loups en Suisse depuis 1994 - Source KORA - Fondation pour l'Ecologie des carnivores et gestion de la faune sauvage

Dans un rapport publié en septembre 2020, la fondation KORA, qui effectue notamment un monitoring des carnivores et encadre des recherches sur la faune sauvage,  indique qu'au cours des dernières années, la présence de loups à proximité voire dans les villes en Suisse a été plus fréquemment observée, tout en restant assez marginale. La fondation écrit que cette présence a été "à l’origine d’un débat national sur la question de savoir si les loups 'perdaient leur peur instinctive des humains'". 

Pourtant, poursuit le rapport, "la présence du loup à proximité des habitations et ses rencontres avec l’homme ne sont pas des phénomènes exceptionnels".  Les auteurs invitent les habitants à se renseigner sur le comportement à adopter face à un loup : "Dans la plupart des cas de rencontres entre l’homme et le loup, ce dernier se retire dès qu’il remarque la présence de l’humain (...) Nourrir et attirer les loups (ou les ours) peut en effet déclencher des réactions indésirables chez les animaux. Il faut donc éviter à tout prix de le faire".

Population des loups en Europe en 2017