Vladimir Poutine, à Moscou le 23 octobre 2003 (AFP / Pool / Sergei Ilnitsky)

Attentats: Poutine pour "de l'action" plutôt que "des fleurs et des bougies" ? Une phrase introuvable

Vladimir Poutine, pour répondre aux attentats, veut "de l'action" plutôt que les "fleurs" et "bougies" déposées par les Européens? Largement partagée, une phrase attribuée au président russe n'a pourtant aucune source ni origine, faisant fortement douter qu'il l'ait prononcée.

Un article de LaGaucheMaTuer, un site d'extrême droite qui se présente comme le "premier média d'opinion de droite", attribue à Vladimir Poutine la phrase suivante: "Les européens mettent des fleurs et allument des bougies, ça sert à rien, vient un temps où faut passer à l’action".

D'après Crowdtangle, outil de mesure de l'audience sur les réseaux sociaux, l'article a déjà été partagé près de 6.000 fois sur Facebook. De nombreux internautes approuvent en effet la supposée fermeté du chef de l'Etat russe en comparaison à un supposé laxisme des dirigeants occidentaux.

L'article de LaGaucheMaTuer fait de cette phrase son titre, mais n'y fait pas référence par la suite et n'en précise ni la source, ni la date, ni le contexte.

De nombreuses phrases sont attribuées à tort au chef de l'Etat russe comme le rappelait début avril Hoax-net, ou comme nous le rappelions en février dans cet article au sujet d'une phrase alors relative au "suicide de l'immigration".

Dans ce cas précis, le bureau de l'AFP Moscou a remarqué qu'il n'y avait "rien de ressemblant" sur l'internet russophone ni sur le site du Kremlin, où sont pourtant référencés in extenso les déclarations du chef russe.

Interrogé par AFP Factuel, Mike Borowski, qui anime le site LaGaucheMaTuer et qui a écrit l'article, affime que cet article est une "rediffusion" d'un article ancien, avec une citation "à l’époque trouvée sur un réseau russe sur Twitter". Il ne donne pas plus de précision.

Le président russe ne s'est pourtant jamais privé de déposer des gerbes de fleurs pour rendre hommage aux victimes des attentats. Le 23 octobre 2003, comme on peut le voir sur cette photo, il avait ainsi honoré les victimes de la prise d'otage par un commando tchétchène dans un théâtre de Moscou. L'assaut des forces russes avait fait 130 morts.

Dépôt de gerbe de Vladimir Poutine, le 23 octobre 2003, en hommage aux victimes de la prise d'otage d'un théâtre de Moscou en 2002Dépôt de gerbe de Vladimir Poutine, le 23 octobre 2003, en hommage aux victimes de la prise d'otage d'un théâtre de Moscou en 2002 (SERGEI ILNITSKY / POOL / AFP)

En juillet 2016, au lendemain du meurtrier attentat de Nice, sur la Promenade des Anglais, le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov et le secrétaire d'Etat américain John Kerry avaient aussi déposé des fleurs devant l'ambassade française à Moscou.

Sergei Lavrov (g) et John Kerry, le 15 juillet 2016 à MoscouSergei Lavrov (g) et John Kerry, le 15 juillet 2016 à Moscou (Vasily Maximov / AFP)

 

Guillaume Daudin