"80% des Blancs sont tués par des Noirs" aux Etats-Unis, selon Zemmour. C'est cinq fois moins

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Le polémiste Eric Zemmour a affirmé lundi sur la chaîne CNews que 80% des Blancs tués aux Etats-Unis sont "tués par des Noirs", et que "les Blancs ont deux fois plus de chance d'être tués que des Noirs". Faux, selon les données du FBI, le principal service fédéral de police judiciaire américain.

"Il faut bien comprendre que les Noirs sont tués d’abord par des Noirs, à 97%. Puis, on peut voir que (...) les Blancs ont deux fois plus de chance d’être tués que des Noirs : il y a à peu près 8.000 morts Blancs par an et 4.000 Noirs et, sur ces 8.000 Blancs, 80% sont tués par des Noirs, alors que les Noirs, eux, sont essentiellement tués par des Noirs", a affirmé Eric Zemmour, après la mort de George Floyd, un homme noir asphyxié par un policier blanc lors de son arrestation à Minneapolis (Minnesota).

Capture d'écran Twitter prise le 02/06/2020

Ces mêmes chiffres (80% de Blancs prétendument tués par des Noirs, et 97% de Noirs prétendument tués par des Noirs) avaient été relayés en novembre 2015 sur Twitter par Donald Trump, alors candidat à la présidentielle américaine.

Plusieurs médias américains, dont CNN et Politifact, avaient alors démonté ces prétendues statistiques. A l'époque, les données du FBI portant sur les homicides pour l'année 2014 montraient que :

- 90% "des Noirs ou Africains-Américains" (et non 97%) avaient été tués par des "Noirs ou Africains-Américains" (2.205 homicides sur 2.451) ;

- 14,8% des "Blancs" (et non 80%) avaient été tués par des "Noirs ou Africains-Américains" (446 homicides sur 3.021). 82,4% des "Blancs" avaient été tués par des "Blancs" (2.488 homicides sur 3.021).

Capture d'écran du site ucr.fbi.gov prise le 02/06/2020

Les dernières statistiques du FBI, qui portent sur les homicides perpétrés en 2018, montrent que cette tendance est globalement stable :

- 88,9% des "Noirs ou Africains-Américains" ont été tués en 2018 par des "Noirs ou Africains-Américains" (2.600 homicides sur 2.925) ;

15,5% des "Blancs" (et non 80%) ont été tués en 2018 par des "Noirs ou Africains-Américains"(514 homicides sur 3.315). 80.75% des "Blancs" ont été tués par des "Blancs" (2.677 homicides sur 3.315).

Capture d'écran du site ucr.fbi.gov prise le 02/06/2020

A noter que ces statistiques ne prennent en compte que les homicides pour lesquels l'accusé "est identifié par les services de police". "Quand l'âge, le sexe, la race et l'ethnicité de l'agresseur sont tous inconnus, les données sont exclues du tableau", précise le FBI.

Les données de 2015, 2016 et 2017 sont globalement similaires.

Eric Zemmour, qui doit comparaître prochainement devant le tribunal correctionnel pour "injure publique à caractère racial" et "provocation publique à la haine raciale", affirme par ailleurs que "les Blancs ont deux fois plus de chance d’être tués que des Noirs" aux Etats-Unis, avec "à peu près 8.000 morts Blancs par an et 4.000 Noirs".

C'est faux : les dernières statistiques du FBI montrent que 7.407 "Noirs" ont été tués en 2018, contre 6.088 "Blancs", alors que les "Noirs" représentent 13,4% de la population américaine et les "Blancs" 76,5%", selon le Bureau du recensement des Etats-Unis.

Statistiquement, les Noirs ont ainsi près de 7 fois plus de chance d'être tués que les Blancs. 

Capture d'écran du site ucr.fbi.gov prise le 02/06/2020

En France, les statistiques ethniques restent interdites, contrairement aux Etats-Unis où les données ethniques irriguent de nombreuses statistiques officielles telles que le taux de chômage.

Le président américain Donald Trump a promis lundi de restaurer l'ordre dans une Amérique en proie à un déferlement de colère historique, menaçant de déployer l'armée pour faire cesser les violences.

Rémi Banet