Oui, CNews a diffusé des images de 2018 pour illustrer un reportage de 2019 sur Emmanuel Macron. La chaîne invoque une "erreur humaine"

De nombreux internautes accusent la chaîne CNews d'avoir inclus sans le mentionner des images d'archives dans un reportage du 21/04/2019 sur le weekend pascal d'Emmanuel Macron au Touquet. La chaîne reconnaît ce fait et invoque une "erreur humaine" et une erreur au moment de la validation. 

"CNews pris en énorme flagrance de trucage, diffusant des images de bain de foule du début du mandat de Macron, en faisant croire qu'il s'agissait d'un déplacement d'hier, en date du 21 avril 2019", a écrit sur Twitter l'avocat Juan Branco, dans un message partagé plus de 8.000 fois sur le réseau social.

Comme de nombreux internautes il pointe, à raison, le fait que l'on aperçoit sur ces images l'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, alors que celui-ci a été licencié par la présidence de l'Elysée en juillet 2018, dans la foulée des révélations médiatiques sur les violences qu'il avait commises le 1er mai de la même année.

La vidéo a été diffusée à l'antenne dimanche 21 avril à 17h08, avant que la chaîne ne cesse semble-t-il de la diffuser. Nous n'avons pour le moment par retrouvé d'occurrences de cette vidéo après 17h08.

Toujours est-il que le bandeau accompagnant la vidéo indiquait effectivement la date du 21 avril 2019, laissant ainsi naturellement penser, à tort, que toutes les images du sujet dataient de ce weekend.

Capture d'écran de la vidéo diffusée le 21/04/2019 par CNews

Une partie d'entre elles, et notamment celles où on l'on voit Alexandre Benalla, sont en réalité tirées d'un sujet CNews du 31 mars 2018 sur les vacances d'Emmanuel Macron au Touquet.

Le montage erroné a en revanche été posté sur la chaîne Youtube de la chaîne, et est resté disponible jusqu'à lundi soir en début de soirée, avant que CNews ne supprime cette vidéo.

Certains internautes s'appuient sur le fait que la chaîne fait partie du groupe Bolloré, pour dénoncer ce qui s'apparent selon eux à une manipulation en faveur du chef de l'Etat. 

Capture d'écran prise sur Twitter le 23/04/2019

Contactée, la direction de la communication de la chaîne a reconnu ce fait, et invoque "l'erreur d'une journaliste pigiste", qui aurait donc selon CNews pioché dans des images d'archives pour monter ce sujet.

"Il n'y avait aucune intention de manipuler", a insisté la direction de la communication, affirmant que le reste du sujet, notamment le micro-trottoir, était bien constitué d'images prises le weekend dernier.

Dans l'après-midi du 23 avril, CNews est revenu sur la polémique, par l'intérmédiaire de Thomas Goussard, redacteur en chef adjoint au service digital de la chaîne, dans une chronique justement dédiée à la vérification de l'information.

"CNews présente toutes ses excuses à tous nos télespectateurs pour cette erreur. Si tous les jours on dénonce des infox, et bien quand l'erreur vient de chez nous, on est obligé de le reconnaître", a déclaré le journaliste à l'antenne, reconnaissant des erreurs dans la chaîne de validation du sujet. 

"C'est vraiment un manque de vigilance de la part du journaliste, il y a eu eu confusion. Il y a aussi eu au moment de la validation (sic). Le journaliste qui a vérifié le sujet n'a pas vu, -- parce qu'on est sur des écrans partagés avec des images pas forcément très grandes--, il n'a pas qu'on voyait Benalla derrière", a-t-il expliqué.

"L'erreur on s'en est rendu compte uniquement quand on a diffusé le sujet à 17h. Sur grand écran on l'a vu tout de suite. On l'a supprimé immédiatement du stock", a-t-il poursuivi, avant d'expliquer qu'un autre journaliste, en charge de la diffusion du sujet sur les réseaux sociaux, avait oublié de supprimer la vidéo de la plateforme Youtube. 

"Il a entendu qu'il y avait eu une erreur. Il a supprimé des réseaux sociaux (...) Il a oublié de supprimer sur Youtube parce qu'on ne publie nos sujets sur Youtube que depuis le début du mois, donc il n'a pas eu le réflexe. Cette vidéo elle est restée sur Youtube vingt-quatre heures", a-t-il poursuivi, affirmant que la chaîne n'avait "aucunement l'intention de manipuler".

La séquence est à retrouver à partir de 30'42 dans la vidéo ci-dessous.

Un journaliste de l'AFP présent sur place dimanche confirme la présence de journalistes de CNews au Touquet le dimanche 21 avril, et a reconnu la première personne interviewée dans le sujet diffusé par CNews.

La deuxième interview est également utilisée par France 3 Nord dans son reportage du weekend sur le même sujet. 

Enfin sur le fond du sujet, Emmanuel Macron est bien allé à la rencontre de plusieurs habitants au Touquet lors de ce weekend pascal. Plusieurs médias, dont l'AFP, ont rendu compte de cet épisode. 

Edit : Ajoute propos d'un journaliste de CNews revenant sur la polémique
Edit 2 : Précise le système de validation sur Youtube

Sami Acef