Non, ces photos ne sont pas celles des funérailles des victimes des attaques du dimanche de Pâques au Sri Lanka

Un photomontage présentant un cortège funèbre de dizaines de cerceuils et leur mise en bière commune circule sur les réseaux sociaux. Il est accompagné d'une description expliquant qu'il s'agirait des funérailles des victimes des attentats du dimanche de Pâques au Sri Lanka. Trompeur, car si les photographies ont bien été prises au Sri Lanka, elles datent en réalité de 2006.

Le dimanche 21 avril à Pâques au Sri Lanka, des attentats suicides coordonnés visant des églises chrétiennes et revendiqués depuis par l'État Islamique ont fait près de 360 victimes selon un bilan provisoire (au 24/04/2019 à 10h GMT).

Sur Facebook en français, ce photomontage est décrit comme suit : "Sri Lanka : funérailles des victimes des attentats de Pâques". D'autres exemples accompagnés d'appels à la prière et du hashtag #PrayForSriLanka circulent en anglais sur Twitter et Facebook.

Capture d’écran réalisée sur Facebook le 24/04/2019

En séparant les deux photographies puis en effectuant une recherche d'image inversée pour chacune d'entre elles, nous retrouvons leur trace sur les moteurs de recherche Yandex et TinEye.

La photo de la mise en bière commune donne sur Yandex comme premier résultat un article du journal irlandais "The Irish Times", qui indique en légende :  "Lakruwan Wanniarachchi/AFP/Getty Images".

La photo originale figure sur le Forum de l'AFP. Il s'agit en réalité de l'inhumation de 61 victimes d'un attentat à la bombe à Kebitogollewa, dans le centre du Sri Lanka, le 16 juin 2006. Une mine antipersonnelle avait, la veille, explosé sous un bus bondé.

64 personnes au total, dont 15 enfants avaient alors perdu la vie et 80 autres personnes avaient été blessées.

Capture d’écran réalisée sur AFP Forum le 24/04/2019

La deuxième photographie, celle du cortège funèbre, permet de remonter au même événement en utilisant les mêmes procédés que précédemment.

Une recherche inversée sur TinEye permet en effet de retrouver la photo sur un article du site anglophone Daily Beast, qui crédite cette fois l'agence de presse Associated Press, et le photographe Eranga Jayawardena.

Ce qu'une recherche sur la base de données d'AP permet rapidement de confirmer. La légende explique qu'il s'agit des mêmes funérailles que sur la première photo.

Capture d'écran réalisée sur le site AP Images le 24/04/2019

Cet événement violent survenait quatre ans après un cessez-le-feu signé en février 2002 entre le gouvernement sri lankais et les séparatistes tamoul. Pour en savoir plus sur, retrouvez la dépêche de l'AFP sur le sujet, reprise ici par le journal Le Monde, le 15 juin 2006.

Traduit de l'anglais par Geoffrey Fernandez
Geoffrey Fernandez