Non, une jeune Française n’a pas transmis le VIH à 630 migrants africains

Un article partagé près de 6.000 fois sur les réseaux sociaux affirme qu’une jeune Française aurait sciemment transmis le virus du sida à 630 migrants africains. Mais cet article est issu d’un site satirique et les faits qu’il rapporte sont entièrement fictifs.

“Une étudiante a, sur une période de deux ans, infecté plus de 630 migrants africains avec le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) pour se +venger+ des Africains d’avoir immigré illégalement dans son pays”, lit-on dans un article paru sur le site 24jours.com le 16 octobre. Selon ce dernier, Nicoline, une jeune étudiante française atteinte du virus de sida, se serait rendue chaque jour dans un camp de migrants afin d’infecter “au moins 2.000 réfugiés” avec le VIH.

Cet article, partagé près de 6.000 fois selon l'outil d'analyse des réseaux sociaux Crowdtangle, a été repris au lendemain de sa publication par le site MaliSenegal.com, qui se présente comme “le premier portail de l’actualité ouest-africaine”. D’autres sites sénégalais, à l’instar de Dakarmidi.net et Dakarvoice, ont également donné un écho à la rumeur.

La rubrique conditions d’utilisation du site 24jours.com précise pourtant que ses contenus sont fictifs et satiriques. “Tous les personnages apparaissant dans certains articles de ce site Web – même ceux basés sur de vraies personnes – sont entièrement fictifs et toute ressemblance entre eux et toute personne, vivante, morte ou mort-vivante, est purement un miracle”, lit-on sur l’encart “droit d’auteurs” de 24jours.com.

EDIT: chiffre de partages rectifié.
Anne-Sophie Faivre Le Cadre