Non, une carte météo n'a pas été retouchée pour "créer un stress écolo"

Une publication Facebook partagée plus de 23.000 fois depuis le 27 juin, montre deux cartes météo du même JT allemand, à dix ans d'écart. Les deux cartes relèvent des températures similaires, mais le code couleur a été changé pour "créer un stress écolo", affirme l'auteur de la publication. Mais attention, le JT illustrait déjà en rouge les vagues de chaleur en 2009.

"Créer un stress écolo (objectif : mulitplier taxes et interdictions) dans des conditions météorologiques classiques", affirme cette publication du 27 juin, partagée plus de 23.000 fois, alors qu'un épisode caniculaire touche l'Europe depuis plusieurs jours.

(capture d'écran facebook du 1 juillet 2019)

L'image qui sert à étayer ses propos montre deux cartes météo, tirées du principal journal télévisé du soir en Allemagne - le Tagesschau - diffusé sur une chaîne de télévision publique (ARD).

Sur la carte du haut, datée de 2019, les températures varient entre 20 et 34 degrés de Francfort à Berlin, de Hanovre à Munich. Le fond de carte est rouge vif : pas de doute, il fait chaud en Allemagne.

Sur la carte du bas, datée de 2009, les températures sont plus élevées encore. Il fait de 27 à 36 degrés sur l'ensemble du territoire. Mais le fond de carte est vert.

Pour l'auteur de la publication, "passer la carte du vert (chouette il fait chaud) à du gros rouge (nous allons tous mourir !)" relève purement et simplement d'une tentative de "manipulation de l'opinion".

Le blog de la cathosphère identitaire "Le Salon beige" a également relayé ce qu'il estime également être une "manipulation de l’opinion sur le climat pour créer un stress" tout comme cet utilisateur de twitter, suivi par 52.000 personnes.

(Capture d'écran twitter du 1 juillet 2019)

La charge graphique n'a pas changé

Ces accusations de manipulation ne tiennent pas. Le JT en question se sert du même code couleurs en 2009 et en 2019.

Nous n'avons pas retrouvé le jour exact de la diffusion de la carte du haut dans la publication. En revanche, en visionnant le JT du Tagesschau du 5 juin 2019, nous retrouvons le rouge, utilisé pour illustrer la vague de chaleur.

(Capture d'écran du JT Tagesschau du 5 juin 2019)

Mais dans son journal du 18 août 2009, le JT utilisait déjà du rouge pour illustre des températures élevées, relèvent nos confrères du site de fact-checking allemand Correctiv.

(Capture d'écran du JT Tagesschau du 18 août 2009)

Pour la carte du bas, une recherche d'image inversée sur Yandex permet de retrouver une brève dans un blog allemand, datée du 18 août 2009, utilisant une carte avec des températures similaires et l'attribuant au Tagesschau. 

En téléchargeant le 20h archivé du 18 août 2009 sur le site Tagesschau.de, on retrouve l'image d'origine à 13 minutes et 31 secondes.

Capture d'écran du JT Tagesshcau du 18 août 2009

Si l'habillage est un peu plus moderne, dans son journal du 5 juin 2019, le JT s'appuie toujours sur un fond vert pour illustrer ses prévisions sur 3 jours.

(Capture d'écran du JT Tagesschau du 5 juin 2019)

Des cartes incomparables

Le journal du soir de l'ARD n'a donc pas "manipulé" l'opinion en changeant les couleurs utilisées pour ses cartes entre 2009 et 2019. Mais les personnes qui mettent côte à côte ces deux cartes, utilisées lors des JT à des moments différents pour illustrer deux choses différentes, le font.

La carte du haut est une prévision de température. L'intensité du rouge (du foncé au clair) varie en fonction de la température prévue, comme l'explique le site internet du Tagesschau.

Pour des températures basses, le JT propose des tons de bleu, tandis qu'il représente avec du vert ou du jaune, les températures douces ou tièdes.

(Capture d'écran du JT Tagesschau du 15 octobre 2010)

La carte du bas dans la publication est une carte du ciel et donne des prévisions pour les trois prochains jours. Elle indique non seulement les températures, mais également les précipitations ou l'ensoleillement. Pour simplifier la lecture, "ces informations sont présentées avec une carte neutre", indique le 5 juin 2019 la rédaction numérique de l’émission Tagesschau sur son site, dans un article de fact-checking en réponse aux accusations de manipulation.

Records de chaleur

En Allemagne aussi, le Taggeschau a été accusé de dramatiser avec ces couleurs la situation climatique. 

Comme le note le Tagesschau dans son article, le ministre de l'Education de Saxe-Anhalt, Marco Tullner, membre du parti conservateur CDU de la chancelière Angela Merkel, a partagé sur Twitter les deux cartes et fait le commentaire suivant : "pourquoi a-t-on fait passer la carte du vert à un rouge foncé alors que les températures sont les mêmes ?".

Des records de chaleur ont été battus en juin en Allemagne, comme l'indique cette dépêche de l'AFP.

Dimanche 30 juin, les températures sont montées jusqu'à 38,9°C - un nouveau record - à Bad Kreuznach, dans l'Etat allemand de Rhénanie-Palatinat (ouest). A Francfort (ouest), la chaleur, culminant à près de 39°C, a fait s'effondrer l'athlète américaine Sarah True à un kilomètre de la lignée d'arrivée de l'épreuve féminine du championnat d'Europe Ironman 2019.

En Allemagne, la moyenne des températures de juin est d'ailleurs de quatre degrés supérieure à celles de la période internationale de référence 1981-2010.

En France, le record absolu de chaleur a été battu vendredi 28 juin (45,9°C dans le sud). Le consensus scientifique est sans appel (à 99,94%, selon cette étude parue en mai 2017) : le climat de la Terre se réchauffe.

(AFP Graphics)
François D'Astier