Capture d'écran du tweet de Donald Trump, le 1er février 2018 (Donald Trump / Twitter / AFP)

Non, Trump n'a pas fait de record d'audience avec son discours sur l'état de l'Union

Donald Trump a affirmé jeudi dans un tweet que les 45,6 millions de spectateurs de son discours sur l'état de l'Union de mardi en faisaient le plus regardé de l'histoire américaine, une affirmation fausse selon les chiffres de l'institut Nielsen, qui fait référence.

"Merci à tous pour les compliments et les commentaires sur le discours sur l'état de l'Union", a tweeté le président américain jeudi matin, au surlendemain de son allocution.

"45,6 millions de personnes ont regardé, le chiffre le plus élevé de l'histoire", a-t-il ajouté dans message retweeté déjà près de 20.000 fois cinq heures après sa diffusion.

Or si l'on s'en tient aux chiffres de l'institut Nielsen, qui fait référence, trois de ses prédécesseurs ont fait mieux lors de leur premier discours sur l'état de l'Union, qui est traditionnellement le plus regardé.

Le démocrate Bill Clinton en 1994 (45,8 millions), le républicain George W. Bush en 2002 (51,8 millions) et le démocrate Barack Obama en 2010 (48 millions) ont enregistré des scores supérieurs.

Cette fascination du président américain - et ancien présentateur d'émission de télé-réalité - pour l'évaluation chiffrée de ses prestations rappelle une incroyable polémique qui avait marqué le début de son mandat.

Piqué au vif par les photos de la foule ayant assisté à sa prestation de serment, clairement inférieure à celle de Barack Obama huit ans plus tôt, il avait chargé son porte-parole Sean Spicer de la riposte.

Devant une salle de presse médusée, ce dernier avait asséné - sur un ton d'une extraordinaire agressivité - que la foule de Donald Trump était plus importante, que les médias étaient dans l'erreur et que le débat était clos.

Jérôme Cartillier
Guillaume Daudin