(Capture d'écran / Afriserie)

Non, Mouammar Kadhafi n’a pas été aperçu au Tchad en 2019

Un site sénégalais avance que Mouammar Kadhafi, dictateur libyen tué le 20 octobre 2011, aurait été aperçu en train de prier dans un petit village du Tchad. Ce site n’a fait que recopier un article d’un site parodique, et a utilisé un visuel issu d'une scène de 1991 pour appuyer ses propos.

On pourrait penser que les médias occidentaux nous ont menti à propos de sa mort. Cela aurait pu être une fausse information pour détruire le pays et causer de multiples fractions”, avance le site sénégalais Afriseries, en faisant référence au dictateur libyen Mouammar Kadhafi.

Selon notre informateur qui nous a envoyé cette photo, il a affirmé avoir vu Kadafi (sic) dans un village isolé de moins de 100 habitants au Tchad en prière. Au début, il pensait avoir vu un fantôme jusqu’à ce qu’il s’approche de lui et prenne une photo de lui. Nous l’avons interrogé sur la véracité de cette information et il a dit que c’était Kadhafi qu’il avait vu en chair et en os”, poursuit le site internet.

L’article se conclut sur une dernière théorie : “Il y a deux ans, une femme a prétendu qu’elle était enceinte de Kadhafi et qu’il était toujours en vie, mais elle n’a pas révélé sa cachette. Avec toutes ces hypothèses et théories, on pourrait croire que Kadhafi n’est jamais vraiment mort, comme le rapportait un journal occidental en octobre 2015”.

Une rapide recherche inversée permet de constater que l’article d’Afriseries est un copier-coller du site parodique 24jours, dont la rubrique “conditions d’utilisations” précise que “tous les personnages apparaissant dans certains articles de ce site Web – même ceux basés sur de vraies personnes – sont entièrement fictifs et toute ressemblance entre eux et toute personne, vivante, morte ou mort-vivante, est purement un miracle”.

La photographie de “l’apparition” date quant à elle de septembre 1991, date de l’inauguration de la première phase de la Grande rivière artificielle, à Benghazi, en Libye. Ce gigantesque projet d'ingénierie permet l’approvisionnement en eau d’une partie du pays, en puisant dans les nappes phréatiques du bassin de Nubie, dans la partie désertique de la Libye.

Des recherches dans les archives photographiques de l’AFP ainsi que des agences AP et Reuters ne nous ont pas permis de retrouver la photo originale, s’il s’agit d’une photo.

En revanche, la scène apparaît dans différents extraits vidéos.

Dans cet extrait du JT de France 2 du 23 novembre 2005, la scène apparaît très exactement à partir d’une minute et six secondes :

D’après la notice INA, “les plans filmés par Aljamahiriya TV, la chaîne d'État, mettent en scène le colonel Mouammar Kadhafi. Ils rendent aussi compte de la cérémonie d'ouverture du premier tronçon de la Grande Rivière artificielle, à Benghazi, qui a eu lieu en août 1991."

“Un plan surréaliste le présente également en train de prier à l'intérieur d'un énorme tuyau de canalisation” ajoute l’INA.

Dans cette vidéo YouTube, présentée comme une “vidéo officielle” consacrée à ce projet de Grande Rivière artificielle, on voit quasiment la même scène à partir de 15 minutes et 35 secondes :

La banque d’images Alamy permet aussi retrouver une série de clichés signés du photographe Barry Iverson, prises le 6 septembre 1991. Sur ces dernières, Mouammar Kadhafi porte exactement les mêmes vêtements que sur la photographie détournée affirmant que l’ex-dictateur libyen aurait été vu en train de prier dans le désert, en 2019.  

Et d’après la légende de la banque d’images Alamy, elles ont été prises peu ou prou à la même occasion : “Le président libyen Mouammar Kadhafi lors de l'inauguration de la grande rivière artificielle, Projet à Ajdabiya à Benghazi, en Libye.”

M. Khadafi a été tué par des rebelles du Conseil national de transition (CNT) le 20 octobre 2011, au terme de huit mois de soulèvement populaire en Libye dans le cadre du printemps arabe. L’AFP avait, à cette époque, diffusé une photographie de l’arrestation du dictateur, puis de son corps sans vie.

Anne-Sophie Faivre Le Cadre