Non, le "rein bionique" n'est pas encore prêt

Le site Sante + Mag, dont la page Facebook est l'une des plus suivies en France, annonce dans un article partagé plus de 60.000 fois que "les scientifiques ont créé un rein bionique" et que l'on peut donc dire "adieu" à la machine de dialyse. En réalité, le projet des chercheurs de l'Université de Californie n'est pas encore prêt.

Santeplusmag.com est coutumier des articles de "clickbait", visant à attirer le lecteur avec des titres tapageurs déformant la réalité. Sur sa page Facebook, qui tutoie les 8 millions d'abonnés, elle publie de nombreux articles mais aussi des visuels sur l'amour, la famille, la fraternité, incitant au partage et à la publication, dans le but de gagner des abonnés.

Le 7 janvier, santeplusmag.com a publié cet article consacré au "rein bionique". Depuis, partagé à de multiples reprises par plusieurs pages Facebook dont celle de Santé + Mag mais aussi "Astuces de mamie", "Astuces de grand-mère" ou "Secrets de filles", cet article a suscité plus de 62.000 partages et plus de 200.000 interactions rien que sur Facebook, suscitant de la part de nombre d'internautes de faux espoirs.

Capture d'écran de la page Facebook "santeplusmag.com", le 29 janvier 2019

L'article, titré donc "Adieu la machine de dialyse : les scientifiques ont créé un rein bionique !", alterne entre considérations générales sur l'insuffisance rénale et informations sur le Kidney Project développé au sein de l'Université de San Francisco.

"Parce que la dialyse concerne des millions de patients dans le monde, qu’elle est particulièrement contraignante et que la plupart d’entre eux attend des années avant de recevoir le rein d’un donneur, des chercheurs de l’université de Californie à San Francisco ont fait une avancée médicale spectaculaire en mettant au point le premier rein bionique au monde" écrit Santeplusmag.com.

"C’est le professeur William Fissell qui a lancé le Kidney Project, pour la création d’un rein artificiel adapté au corps humain, comme une solution durable au problème de l’insuffisance rénale de stade avancé dans le monde. Ce rein bionique pourrait prochainement être disponible partout dans le monde dans les prochains mois comme l’annonce nos confrères de Snopes" poursuit le site deux paragraphes plus loin, semblant relativiser l'annonce selon laquelle ce "rein bionique" serait au point.

Contactés par l'AFP, des responsables du projet expliquent en effet que le projet n'est pas encore au point et pas plus sur le marché.

"Je crains que nous ne soyons pas encore prêts pour des essais cliniques", a ainsi expliqué par courriel Shuvo Roy, qui travaille avec le professeur William Fissell.

"Nous espérions lancer les premiers essais cliniques l'année dernière, mais le comité éthique de recherche a demandé que nous fournissions plus d'assurance quant aux données de sécurité. Nous sommes en train de rassembler ces informations et nous espérons pouvoir soumettre cela à la FDA (ndlr: Food and Drug Administration, autorité compétente pour la commercialisation des médicaments)", explique M. Roy.

"J'espère que nous allons pouvoir commencer le test avec de premiers patients cette année", poursuit M. Roy, confirmant donc que ce "rein bionique" n'est pas encore prêt.

Dans leur longue et détaillée FAQ, récemment mise à jour, les promoteurs du Kidney Project expliquent que leur "rein bioartificiel", de la taille d'une tasse de café, est composé de deux modules qui travaillent ensemble pour se débarrasser des déchet toxiques produits par l'organisme et transportés par le sang, comme le ferait un rein normal.

"Nous espérons parvenir à l'étape finale des tests cliniques à la fin de l'année 2021", un "scénario qui implique un financement suffisant et aucun inconvénient scientifique, technique ou lié à la régulation non-anticipé".

Il est donc faux de dire que ce "rein bionique" est prêt ou même qu'il sera "prêt dans les prochains mois comme l'annonce Snopes", un site américain de fact-checking qui lui évoquait dans un article de mars 2018 comme date potentielle de mise sur le marché début 2020... avant que la FAQ du Kidney Project ne soit mise à jour.

Guillaume Daudin