(Capture d'écran Facebook du 19 avril)

Non, le président Alpha Condé ne s’est pas engagé à verser 2 millions d’euros à la France pour reconstruire Notre-Dame

Sur Facebook, une publication virale affirme que le président guinéen Alpha Condé se serait engagé à verser 2 millions d’euros pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, à la suite de l'incendie survenu le 15 avril. Une information démentie jeudi dans un communiqué officiel par la présidence guinéenne.

“Le gouvernement guinéen par la voix de son porte parole vient de faire don de deux millions d’euros suite à l’incendie de la cathédrale Notre Dame de Paris. Le président Alpha Condé invite ses homologues de la sous région à suivre son exemple”, lit-on sur cette publication Facebook datée du 16 avril, et postée sur la page guinéenne “Premier Observateur”, suivie par plus de 8.000 personnes.

(Capture d'écran Facebook du 19 avril)

A l’heure de l’écriture de ces lignes, cette publication avait engendré plus de 4.000 commentaires et 2.000 partages, émanant majoritairement d’internautes scandalisés par ce don de la part d'un pays dont près de la moitié vit sous le seuil de pauvreté.

(Capture d'écran Facebook du 19 avril)

Pourtant, Alpha Condé n’a jamais proposé d’offrir deux millions d’euros à la France pour reconstruire Notre-Dame.

Après avoir rappelé que, le lundi 15 avril, les autorités guinéennes avaient "exprimé leur vive émotion et leur solidarité" au peuple français ainsi qu’à tous les chrétiens du monde, la présidence dément les "fausses nouvelles relayées par plusieurs médias", affirmant "qu’il n’a jamais été question d'une contribution quelconque dans la restauration du monument", classé au Patrimoine mondial de l'Unesco.

(Capture d'écran du communiqué de la Présidence de Guinée)

 

Anne-Sophie Faivre Le Cadre