Non, cette jeune fille n'est pas l'ex-ministre de l'Éducation nationale

Des publications Facebook partagées plus de 500 fois montrent la photographie d'une jeune bergère accolée à celle de Najat Vallaud-Belkacem, ex-ministre de l'éducation nationale, affirmant qu'il s'agirait d'elle enfant. Cette photo provient en réalité d'un prospectus de l'Unicef et date de 2006.

"Cette femme est née et vécu au Maroc elle était une paysanne ! Cette fille s'appelle Najat Vallaud-Belkacem ministre de l'éducation et de l'enseignement en France !", assure le post Facebook le plus partagé. Il montre à droite la femme politique, et à gauche la jeune fille.

Capture d’écran réalisée sur Facebook le 19/04/2019

Cette image circule depuis 2016 déjà, mais n'a pas cessée d'être reprise depuis comme le montre ce second partage.

Capture d’écran réalisée sur Facebook le 19/04/2019

Le montage a ressurgi récemment sur Twitter en anglais et en espagnol. Comme pour Facebook, on peut ainsi en retrouver la trace jusqu'en 2016, époque où l'infox était également partagée sur des sites indiens.

L'enfant bergère... de l'Unicef

Une recherche d'image inversée dans Google permet rapidement de remonter à la source de la photographie, qui apparaît dans des prospectus de l'Unicef datant de 2014 (page 116) et de 2016 (page 26) et liés au Maroc. On retrouve également grâce à cette recherche un démenti des Décodeurs paru en 2016.

Capture d’écran des pages 116 (à gauche) et 26 (à droite) des prospectus de l'Unicef sur le Maroc

L'Unicef a confirmé à AFP Factuel que la jeune fille sur les photographies n'est pas Najat Vallaud-Belkacem, et nous a transmis la légende suivante : "Fouzia, 8 ans, se repose sur une pierre à côté d'un troupeau de moutons". La photo a été prise dans un village de la province marocaine d'Al Haouz, où l'Unicef a mené campagne lors d'un projet sur la situation des femmes et des enfants au Maroc en 2005.

"Fouzia a été à l'école pendant un an, avant d'abandonner parce que ses parents ne pouvaient pas payer les livres", signale l'organisation. La situation éducative et sanitaire s'améliorait cette année là, malgré le fait que le pays avait "un des taux de travail infantile les plus élevés d'Afrique du nord", précise l'Unicef.

Le photographe, lui, s'appelle Giacomo Pirozzi. Contacté par l'AFP, il confirme que l'image a été publiée dans de nombreux pays et qu'il l'a lui-même prise lors d'une mission pour l'Unicef en 2006. "On a pu dire que les deux histoires sont semblables [celle de l'enfant et de la ministre, NDLR], mais ce n'est pas Najat Vallaud-Belkacem", raconte-t-il.

Une enfance "rurale"

Celle qui fut porte-parole du gouvernement et ministre de François Hollande entre 2012 et 2017 évoque sa naissance dans un "milieu rural" au Maroc sur la biographie de son site web personnel.

Dans des interviews accordées à Franceinfo en 2013 et au magazine Porter en 2017 (en anglais), elle raconte son enfance dans son pays natal, qu'elle quitte à l'âge de quatre ans pour venir s'installer en France avec sa famille.

"Il y a une part de vérité dans ces articles qui prétendaient que j'étais bergère étant enfant : je suis née au Maroc et j'ai vécu à Beni Chiker, un hameau dans la montagne, au nord. Ma petite enfance, je l'ai passée comme fille de la campagne, entourée de mes proches et de ma famille plus ou moins éloignée, tous sous un même toît. J'aidais mon grand-père avec les chèvres, drainait l'eau du puits, et passais le plus clair de mon temps en tongues. Je n'ai pas beaucoup de souvenirs précis, mais je porte avec moi le sentiment d'une vie de famille épanouie", peut-on lire dans l'entretien en anglais pour le magazine Porter.

Depuis sa défaite aux élections législatives de 2017 face au député LREM Bruno Bonnel dans la 6ème circonscription du Rhône, Najat Vallaud-Belkacem travaille aujourd'hui pour l'institut Ipsos et en tant qu'enseignante à Sciences Po Paris. 

Malgré le fact-check des Décodeurs, puis deux ans plus tard celui de Snopes aux États-unis, le montage prétendant que la jeune bergère et la femme politique ne sont qu'une seule et même personne continue de circuler.

Bien qu'elle ait passé quatre ans dans un milieu rural étant enfant, la femme politique socialiste n'est définitivement pas l'enfant photographiée par l'Unicef.

Traduit de l'espagnol par Geoffrey Fernandez.