Non, le buteur emblématique du Ghana Asamoah Gyan n'est pas décédé

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Des publications partagées plusieurs centaines de fois sur Facebook depuis le 9 février affirment que l'attaquant star du football ghanéen Asamoah Gyan est décédé. Son manager et un porte-parole de son club actuel, le Legon Cities FC, ont démenti ces rumeurs à l'AFP, en assurant que le joueur de 35 ans était "en très bonne santé". 

"R‧i‧p le joueur du Ghana asamoah Gyan nous a quitté ce matin", assure un internaute dans une publication au ton solennel, évoquant la conséquence d'un mystérieux "rhumatisme". "Que ton âme repose en paix", ajoute le message, illustré par une photo du footballeur emblématique du Ghana portant le maillot de l'équipe nationale.

Capture d'une publication Facebook, réalisée le 11 février 2021

Ces publications ont cumulé près de 400 partages depuis le 9 février sur Facebook (1, 2, 3, 4, 5, 6, 7...) et suscité de nombreuses réactions, ses supporters évoquant une "grande perte" pour le football "africain et international".

"Vivant et en très bonne santé"

Or ces messages sont infondés: Asamoah Gyan "est vivant et en très bonne santé", a déclaré à l’AFP son manager Samuel Anim Addo, en assurant que les rumeurs sur la mort du joueur étaient "absolument fausses". L'attaquant de 35 ans "entretient sa carrière", a ajouté le manager, en précisant que les avocats de M. Gyan se concertaient pour attaquer en justice les internautes à l’origine de cette fake news.

"Ce n'est pas vrai", a déclaré de son côté Kwame Dwomoh Agyemang, porte-parole du Legon Cities FC, club ghanéen où joue actuellement l’attaquant vedette. "Gyan est en bonne santé et se concentre sur sa carrière", a-t-il commenté, ajoutant "ne pas savoir d'où ces rumeurs proviennent".

De fait, aucun des comptes vérifiés du joueur sur les réseaux sociaux (Instagram et Twitter) n'a annoncé son décès. Et l’avant-centre ghanéen a été identifié sur deux photos (1, 2) publiées le 11 février sur Instagram, soit plus de deux jours après l’annonce de son prétendu décès. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Vincent Adu Gyamfi (@vin.centadugyamfi)

 

Dans un article publié le 10 février, le site de vérification congolais CongoCheck a par ailleurs constaté que le joueur ghanéen avait publié deux stories (publications éphémères) sur Instagram au cours des 24 heures ayant suivi la publication du post mensonger. 

"Meilleur buteur" aux abonnés absents

Cette infox sur la star du football ghanéen, meilleur buteur de l’histoire de la sélection nationale avec 51 buts, survient alors que le joueur est absent des terrains depuis décembre 2020, en raison d'une blessure, rappelle le média sportif Ghana Soccernet dans un article du 10 février.

L'attaquant Asamoah Gyan (droite) contrôle le ballon lors du match de poule du groupe F de la Coupe africaine des Nations opposant le Cameroun et son pays, le Ghana, au Stade d'Ismaïlia (Egypte) le 29 juin 2019. (AFP / Ozan Kose)

Ce n'est pas la première fois qu'Asamoah Gyan fait l’objet de rumeurs infondées. Des publications sur les réseaux sociaux avaient en effet déjà annoncé sa mort en 2014, après un accident de jet-ski survenu lors de vacances passées dans une station balnéaire du sud du Ghana en compagnie de plusieurs amis, dont le rappeur ghanéen Theophilus Tagoe, dit Castro.

Lors de cette sortie, ce musicien très populaire auprès de la jeunesse ghanéenne a pour sa part bel et bien disparu, victime sans doute d'une noyade. Cette disparition a suscité de multiples spéculations dans les médias ghanéens: Gyan et ses frères ont ainsi été accusés de kidnapping, de meurtre et même de sacrifice dans le cadre d’un rituel de magie noire, comme l’a relaté à l’époque le magazine français So Foot.

Ancien capitaine de l'équipe nationale du Ghana, Asamoah Gyan a quitté son pays à lâge de 18 ans et a joué dans plusieurs clubs en Italie (Udinese Calcio), en France (Stade Rennais), en Angleterre (Sunderland), en Turquie et aux Emirats Arabes Unis. Il est revenu jouer au Ghana à l’été 2020, pour intégrer le club Legon Cities FC.

Marion Lefèvre