Le député LFI Alexis Corbière, lundi 19 mars sur France Inter (DR / France Inter / AFP)

Non, Edouard Philippe n'a pas dit compter sur les "égoïsmes individuels" contre la manifestation du 22 mars

Sur France Inter, le député LFI Alexis Corbière a appelé à manifester le 22 mars contre les réformes gouvernementales, citant parmi les raisons de manifester des propos d'Edouard Philippe qui auraient été rapportés par le Canard enchaîné mais qui en réalité n'existent pas.

"Nous tiendrons, nous devrons être nombreux (...). Je lance un grand appel à tous le 22 mars (...), on a tous une bonne raison de manifester contre le gouvernement (...). Ca nous concerne tous comme usagers, étudiants, fonctionnaires (...), Il faut tous y aller et faire reculer ce gouvernement qui veut aujourd'hui quoi ? Nous diviser ! Edouard Philippe --c'est le Canard Enchaîné qui le rapporte, je veux bien croire le Canard Enchaîné--, compte sur les égoïsmes individuels de chacun pour que la mobilisation n'aie pas lieu. Eh bien je leur dis répondons! Répondons leur par la fraternité commune !" a affirmé M. Corbière.

M. Corbière fait référence à une brève de l'hebdomadaire satirique du 7 mars intitulée "Des parlotes pour dorloter les syndicats". Dans cette brève, des propos du Premier ministre "en privé" sont rapportés selon lesquels il ne croit pas à la mobilisation syndicale à la SNCF. 

Pourquoi ? Car "les ordonnances ne porteront pas sur le statut. La grosse ficelle, c'est d'avoir dit que la fin du statut ne s'appliquera[it] qu'aux nouveaux embauchés. Les dirigeants de la CGT savent qu'ils ne pourront pas justifier de bloquer le pays alors que le statut des cheminots actuellement en poste ne sera pas mis en cause", aurait dit le Premier ministre, selon l'hebdomadaire. Sur ce sujet, le Canard enchaîné s'arrête là.

La brève du Canard Enchaîné du mercredi 7 mars (DR / Canard enchaîné / AFP)

Mais comme le relève le site Checknews, une analyse de ces propos publiée sur le site de l'hebdomadaire Les Inrocks le 7 mars a ensuite été reprise de manière erronée.

Citant les propos rapportés par le Canard, les Inrocks décryptent : "Autrement dit, le Premier ministre compte sur les égoïsmes individuels pour tuer la mobilisation dans l’œuf."

Plusieurs comptes du syndicat Sud Rail reprennent dès le 8 mars sur Twitter ou sur Facebook ces mots, comme ce compte de Sud Rail Paris Nord, mais en les mettant dans la bouche du locataire de Matignon.

Le 11 mars, un billet de blog de "Brigitte Pascall, auteur d'écrits politiques indépendante", publié sur "le Club" de Mediapart, un "espace de libre expression des abonnés", reprend lui aussi à sa manière ces propos prêtés à Edouard Philippe. Voilà ce qu'écrit Mme Pascall :

Brigitte Pascall se présente d'ailleurs comme "journaliste politique de la France insoumise" sur Twitter.

Cette supposée déclaration a ensuite été reprise sur Twitter notamment sous forme de visuel, ce qui a donné quelques tweets très partagés comme celui-ci, samedi :

Avant d'arriver, lundi, jusqu'au micro de France Inter.

Guillaume Daudin