Non, cette vidéo ne montre pas des morts du coronavirus dans une rue en Chine

Une vidéo partagée des centaines de milliers de fois dans plusieurs langues sur Twitter et Facebook prétend montrer des cadavres de personnes mortes du nouveau coronavirus. C'est faux : il s'agit de personnes qui dorment, dans la ville de Shenzhen, une ville du sud de la Chine, qui a mis en place un sytème de permis d'entrée et de sortie de la ville en raison de l'épidémie de Covid-19. 

La vidéo a été publiée notamment ici sur Twitter par un compte en anglais, recueillant plus de 246.000 vues depuis le 16 février et un millier de retweets. La légende en anglais dit : "Les morts mis à l'extérieur ... nous voulons la vérité !" et mentionne l'épidémie de coronavirus dans ses mots-clés.

Dans cette publication,  la légende en anglais affirme qu'il s'agit d'images de "morts partout à Wuhan".

Le nouveau coronavirus - détecté pour la première fois à Wuhan fin décembre - a tué au moins 2.000 personnes et en a infecté plus de 70.000 autres en Chine continentale, comme expliqué dans cette dépêche AFP du 19 février.

La vidéo virale d'une trentaine de secondes, qui semble filmée depuis un deux-roues,  montre des gens allongés sur le trottoir, recouverts de couvertures ou de duvets.

On retrouve aussi cette vidéo sur des comptes Twitter français, comme ici, avec une allusion à "des sacs de morts" dans la légende ou ici. La vidéo a été partagée plus de 100.000 fois depuis le 18 février.

Capture d'écran de Twitter faite le 19 février 2020

Tout cela est pourtant faux: il s'agit de personnes dormant dans la rue, dans la ville de Shenzen, à plus de 1.000 km de Wuhan.

Comme le montre ci-dessous une capture d'écran de Baidu Maps (l'équivalent chinois de Google Maps) montrant Hualong Road à Shenzhen, et une capture d'écran du début de la vidéo trompeuse, on peut voir les similitudes, comme la grille à droite ou le muret vert avant les trois marches beiges devant les magasins ou encore les marquages au sol ou l'emplacement du poteau métallique. 

Capture d'écran Baidu Maps faite le 19 février 2020
V
Capture d'écran de la vidéo trompeuse sur Twitter faite le 19 février 2020

On retrouve une vidéo tournée -par un piéton cette fois semble-t-il- dans cette même rue et postée sur Twitter le 13 février, ici et sur YouTube 

Les légendes de ces publications affirment qu'il s'agit de personnes contraintes à dormir dans la rue à cause du système de permis pour entrer et sortir de la ville. On y voit d'ailleurs à la quinzième seconde qu'une personne à la tête soutenue par un coussin.

Ci-dessous, les captures d'écran (à gauche) de la vidéo trompeuse et de la vidéo filmée depuis le trottoir, (à droite)  avec des détails similaires entourés en rouge par l'AFP.

Les autorités de Shenzhen ont annoncé le 9 février 2020 la mise en place d'un permis obligatoire pour entrer et sortir des zones résidentielles de la ville, pour limiter la propagation du Covid-19, comme rapporté ici par le journal de la province du Guangdong Nanfang Daily.

Dans cette vidéo postée le 17 février sur Haokan, une plateforme en ligne chinoise, et tournée à Shenzhen, on peut voir notamment des rues de la ville après la mise en place de ce permis, ainsi que des duvets sur le banc d'un parc, comme le montre la capture d'écran ci-dessous: