Non, cette vidéo ne montre pas des migrants attaquant une boulangerie en Espagne. Elle a été prise en Afrique du Sud

Une vidéo, publiée en août 2018, continue de circuler dans plusieurs langues sur Facebook. Elle prétend montrer un groupe de migrants saccager "une boulangerie" ou "un magasin"  à Ceuta, ville et enclave espagnole sur  la côte nord de l'Afrique. Mais elle a été tournée en novembre 2015 en Afrique du Sud.

"Ceuta ce matin", affirment des publications en espagnol. "Des migrants envahissent une boulangerie en Espagne", assurent en français des publications relayant la vidéo. 

La vidéo, filmée par une caméra de surveillance, a été partagée plus d'une dizaine de milliers de fois en dans différentes langues. Les images montrent une dizaine de personnes entrer par effraction dans ce qui ressemble à une cafétéria, avant de causer de nombreux dommages matériels.

Capture d'écran Facebook prise le 10 septembre 2019
Capture d'écran Facebook réalisée le 10/09/2015

Les publications en espagnol affirment que la scène s'est produite en 2018, ce qui est immédiatement contredit par les indications au bas des images de surveillance, qui datent ces images du 19 novembre 2015.

Grâce à une recherche d'image inversée via le logiciel InVid, nous avons retrouvé trace d'une autre occurence de cette vidéo, publiée sur Youtube le 23 novembre 2015 par le compte "Arphalia Meyer", quelques jours seulement après la date indiquée sur les images de vidéosurveillance.

Elle est cette fois accompagnée d'une légende bien différente : "le pillage d'un magasin sur le campus de TUT PTA" (l'université technologique Tshwane, à Pretoria, NDLR). 

Le même utilisateur a également diffusé le même jour plusieurs vidéos montrant la même scène sous des angles différents (comme ici et ici). 

A l'automne 2015, l'Afrique du Sud a connu une vague de manifestations étudiantes, notamment en raison de l'augmentation des frais de scolarité des étudiants. Des destructions de matériel ont eu lieu en marge de certaines de ces manifestations, y compris sur le campus de l'université TUT à Pretoria, mais il nous est impossible d'affirmer que les personnes sur ces vidéos sont des étudiants. 

Le 20 novembre 2015,  au lendemain de la date indiquée sur les images des caméras de surveillance, l'université a publié un communiqué évoquant des "dégâts" sur son campus de Pretoria, où "des manifestations se sont déroulées". 

Capture d'écran du tweet de @ewnreporter, prise le 10 septembre 2019

Plusieurs médias locaux (1, 2) ont également fait état de dégâts sur ce campus, et le site sudafricain Businesstech racontait dans un article du 15 décembre 2015 que la cafétéria de ce même campus avait fait l'objet de destructions, et évoquait l'existence d'une vidéo de surveillance "datée du 19 novembre 2015" (comme celle qui nous intéresse), et qui montrerait cette scène. 

Plus intéressant encore, en cherchant sur Twitter les mots-clés "Pretoria", et "clashes" (affrontements, NDLR), grâce à l'outil InVID, et en restreignant la recherche à la date précise du 19 novembre 2015, on retrouve ce tweet du compte @ewnreporter, un média local sudafricain, qui montre les dégâts causés dans "l'un des bâtiments" du "campus de Pretoria" de l'université TUT.

Comparons les photos avec les différents angles des caméras de vidéosurveillance dont nous disposons. On identifie facilement les lampes au plafond, le sol, les deux panneaux qui entourent le réfrigérateur, ou encore l'extincteur et le meuble au fond de la pièce.

Capture d'écran Facebook réalisée le 11/09/2019
Capture d'écran Facebook réalisée le 11/09/2019

Cette information a également été vérifiée par nos confrères de France 24 et Snopes

Pour conclure, cette vidéo n'a été prise ni à Ceuta, ni en 2018. Elle date de novembre 2015 et montre des dégâts causés dans une cafétéria sur le campus d'une université, à Pretoria, en Afrique du Sud.