Non, cette photo ne montre pas un escabeau en bois utilisé par la compagnie aérienne Camair-co

Depuis le 4 janvier 2020, la photo d’un escabeau en bois utilisé pour accéder à un avion a été partagée des centaines de fois sur les réseaux sociaux en Afrique francophone. Dans de nombreuses publications, comme celle de l’humoriste controversé Dieudonné, l’avion sur la photo arbore le logo de la compagnie aérienne camerounaise Camair-co. Cette image a en réalité été retouchée. L’originale a été prise en juillet 2019 au Congo, pays que Camair-co ne dessert plus depuis 2018. 

Capture d'écran Facebook prise le 31/01/2020
 

Le 4 janvier 2020, l'humoriste controversé a diffusé une photo insolite sur son compte Facebook, suivi par plus d’un million de personnes.

L’image, partagée près de 400 fois, montre une personne en costume qui gravit les marches d’un escabeau en bois pour embarquer dans un avion. 

"Bienvenue au Cameroun", écrit Dieudonné pour présenter la photo. Sur le cliché, le logo de l’avion est celui de la compagnie aérienne camerounaise, Camair-co

L’image circule également sur Facebook au Cameroun (1,2,3) en Côte d’ivoire (1) et au Congo (1).  Elle a aussi été diffusée au Kenya avec un avion à l’effigie de la compagnie nationale Kenya Airways.

Démenti de Camair-co

"Il ne s’agit pas d'un avion de Camair-co", a assuré à l’AFP le responsable de la communication de la compagnie. "L'immatriculation de l'avion sur la photo ne correspond pas au code IATA de notre compagnie. La position du logo sur la photo ne correspond pas à notre charte graphique".

Le code IATA est une immatriculation donnée à une compagnie aérienne par l’Association internationale du transport aérien. Sur la liste de l’IATA, Camair-co a le code QC. 

"Malheureusement AJY ne semble appartenir à aucun transporteur enregistré actuellement", répond le service de communication de l’IATA, contacté le 31 janvier 2020 par l’AFP.

Le responsable ajoute que la taille du logo est trop petite comparée à celle de l’avion et conclut:  "Il s’agit d'un montage mal réalisé". 

Photo postée le 9 août 2019 sur le compte Facebook de Camair-co
Capture d'écran Facebook prise le 31/01/2020

Dans les commentaires qui accompagnent les publications mettant en cause Camair-Co, certains internautes affirment qu’il s’agit d’une photo retouchée. Une utilisatrice Facebook du nom de Winnie Marie Mandela explique sur son compte (1,2) que la photo de l’escabeau a été prise au Congo Brazzaville où, dit-elle, "l'unique escalier d'embarquement de l'aéroport international est en panne depuis plusieurs mois"

Nous avons utilisé l’outil "Who posted what?" pour retrouver les publications les plus anciennes avec les mots “escalier d’avion en bois”. Dans une publication du 4 août 2019, où la passerelle en bois se voit sous un autre angle, l'auteur affirme avoir été témoin de la scène.

Nous l’avons contacté. Ce dernier soutient qu’il est l’auteur de la photo qu'il a partagé dans sa publication. Nous lui avons demandé d'envoyer le cliché d’origine, dont il disposait encore.

Voici les images qu’il nous a fait parvenir. Sur les images, le logo de la compagnie Camair-Co n’apparaît pas.

Nous avons analysé les données de ces images pour les dater et les géolocaliser (1, 2, 3). 

Image envoyée par M. Wayi
Image qui circule sur Facebook

 

Image envoyée par M. Wayi
Image envoyée par M. Wayi

 

Les données renseignent que ces clichés ont toutes été prises le 30 juillet 2019 à trois heures d’intervalle. 

Nous avons entré les coordonnées de géolocalisation de ces images sur le moteur de recherche Google Map pour avoir le lieu précis où elles ont été prises. 

Selon Google Maps, ces coordonnées correspondent à celles de la localité d’Ewo, à plus de 500km de Brazzaville, au Congo. 

Capture d'écran prise le 31/01/2020 sur Google Map

Camair-co ne dessert pas cette ville et ne dessert plus le Congo depuis 2018, a expliqué la compagnie à l’AFP. Selon un membre de la direction des aéroports du Congo, contacté le 31 janvier 2020 par l'AFP, "Camair-Co ne dessert plus le Congo depuis plusieurs années". 

L’auteur des photos de l'escabeau a quant à lui affirmé qu’il s’agissait d’un vol spécial avec un avion de la compagnie Trans Air Congo. D'après une photo postée le 17 janvier 2019 sur leur page Facebook, cette compagnie dispose d'un aéronef immatriculé AJY.

Sollicités par AFP factuel, la compagnie Trans Air Congo n'avait pas encore répondu à ce stade.

Monique Ngo Mayag