Non, cette photo n'a pas été prise au Cameroun

Une publication partagée plus de 6.000 fois depuis octobre 2017, prétend montrer l’armée camerounaise en pleine séance de torture dans la zone anglophone du pays. Le porte-parole de l’armée camerounaise dément et nos recherches démontrent que cette image a très vraisemblablement été prise au Nigeria. 

Capture d'écran Facebook prise le 29/11/2019

L’auteur de ce post est péremptoire: "Torturer, Humilier et dégrader, telle est la mission de l'armée de Paul Biya en zone Anglophone" écrit-il. A l’image, on voit un groupe d’hommes en tenue de forces de sécurité, debout sur le côté en terre d’une route fréquentée. Cinq d’entre eux font face à 9 jeunes hommes couchés à plat ventre dans une eau boueuse, sale. 

Publié le 24 octobre 2017, ce post suscite encore des commentaires et des partages en novembre 2019. Il suscite beaucoup de réactions au Cameroun car depuis 2017, les deux régions anglophones du pays, le nord-ouest et le sud-ouest, sont le théâtre d’un conflit meurtrier entre l’armée et les forces séparatistes, qui réclament l’indépendance de ces deux régions. 

Une recherche inversée avec les moteurs de recherche Google et Yandex ne permet pas de situer clairement l’origine de cette photo. Elle renseigne tout au moins que cette image est utilisée depuis 2017, tantôt pour incriminer l’armée camerounaise, comme ici, ici, ici et ici. Tantôt pour incriminer l’armée nigériane tel ici, ici, ici et ici.  

Contacté le 28 novembre 2019 par l’AFP, le porte-parole de l’armée camerounaise, le colonel Cyrille Serge Atonfack, affirme que l’uniforme qu’arborent les forces de l’ordre sur cette image n’est pas celui du Cameroun. De plus, "les chapeaux des hommes de la photo ne sont pas ceux d'une composante de notre armée", ajoute-t-il. 

Selon lui, les plaques d’immatriculations aperçues sur ce cliché ne sont pas du Cameroun où elles sont majoritairement de couleur orange, comme ici. Au Nigeria, elles sont de couleurs blanche comme ici

Capture d'écran Facebook prise le 29/11/2019
Uniformes de l'armée camerounaise. Photo prise sur afpforum.com

 

Nous retournons vers la série d’articles hostiles à l’armée nigériane et illustrés avec ce cliché. On constate que l’uniforme des hommes sur la photo correspond à celui de l’armée nigériane. 

Capture d'écran Facebook prise le 29/11/2019
Uniformes de l'armée nigériane. Photo prise sur afpforum.com

 

Parmi ces articles, celui-ci mentionne une opération qui aurait mal tourné dans l'État d’Abia, dans le sud-est du Nigeria. Une vidéo intégrée à cet article rappelle quelques éléments de notre photo: le décor broussailleux, des jeunes hommes baignant dans l’eau sale et la tenue des forces de sécurité. 

Dans cette vidéo de 2’10", tweetée le 13 septembre 2017,  le média participatif américain Sahara Reporters met en cause l’armée nigériane qui aurait torturé des membres du front indépendantiste nigérian appelé "IPOP" (Indigenous People of Biafra).

Dans un communiqué publié le 14 septembre 2019, l’armée nigériane avait récusé ces allégations, promettant une enquête et mettant le public en garde contre des images de manipulation.

Contacté le 28 novembre 2019 par l’AFP, le porte-parole de l’armée nigériane, le colonel Sagir Musa répond: "Pour le moment, l’armée nigériane ne peut confirmer que cette vidéo et cette photo ont été prises au Nigeria". Toutefois, dit-il, "une enquête sera faite à ce sujet".

A ce stade de notre recherche , nous pouvons affirmer que la photo qui fait l'objet de notre recherche n’a pas été prise au Cameroun.

Monique Ngo Mayag