Non, cette montagne de billets n'a pas été trouvée au domicile d'un ex-ministre camerounais

Une vidéo, postée sur Facebook, et montrant un amas de billets d’euros, comptabilise plus de 50.000 vues et 2.000 partages en 5 jours. L’auteur de cette publication affirme que ces liasses ont été trouvées par la Police camerounaise, au domicile de l’ex-ministre de la Défense Edgar Alain Mebe Ngo’o. Mais cette montagne d'argent est en réalité l'oeuvre d’un artiste espagnol, présentée à Barcelone en février 2018.

Les auteurs des toutes premières publications incriminant Mebe Ngo’o avec cette vidéo, que nous avons retrouvés avec l'outil WhoPostedWhat, sont deux hommes proches du MRC, Mouvement pour la renaissance du Cameroun, le parti du principal opposant Maurice Kamto.

Denis-Dc Tchapesie, qui a publié la vidéo le 1er mars à 2h29, affiche le slogan vulgarisé par les pro-Kamto au lendemain des résultats de la présidentielle camerounaise : « Non au Hold-up ». Il vient tout juste de partager un direct Facebook d’un internaute (visiblement pro Kamto) appelant à la libération de Maurice Kamto.

Capture d'écran réalisée le 6/03/2019 d'un post Facebook

 

Laurent Djassep, autre utilisateur de Facebook qui a publié la vidéo le 1er mars à 00h07, affiche en couverture de son compte Facebook la photo de Me Michèle Ndoki, avocate proche du parti de M. Kamto.

Capture d'écran d'une publication Facebook erronée, le 6 mars 2019

D'où vient cette vidéo ? 

Une recherche inversée via le moteur Yandex permet de retrouver cette image sur le compte Instagram de Alejandro Monge, un artiste contemporain espagnol.

Il s’agit de la vidéo de son installation baptisée «European dream». "Cette œuvre (une sculpture précisément, ndlr) a été présentée lors de la foire d’art contemporain de Madrid l’an dernier", a expliqué l’artiste, contacté par l’AFP.  Elle a effectivement occupé  le long du stand de la galerie 3 punts durant cette rencontre internationale tenue du 21 au 25 février 2018.

Une partie de cette sculpture d’Alejandro Monge a ensuite été exposée à la galerie 3 punts à Barcelone, du 23 mars au 30 juin 2018, sous le titre "SODOMA Y EUROPA".

Dans plusieurs de ses œuvres, Alejandro Monge s’intéresse à la thématique du rapport à l’argent. Sur Instagram, l’artiste se moque du détournement  contextuel que subit la vidéo de son œuvre, sur les réseaux sociaux et de nombreux sites.

Le compte Instagram d'Alejandro Monge

En effet, des sites russes, néerlandais, entre autres, évoquent une cargaison de faux billets retrouvée chez des mafieux ou encore un réseau de fausse monnaie démantelé. 

"Si les gens savaient que c’est une sculpture et que les billets sont peints à la main", racontait encore l'artiste le 1er mars dernier, dans une interview accordée à Herald

Au Cameroun, cette vidéo a refait parler d’Edgar Alain Mebe Ngo’o, qui, depuis son éviction du gouvernement en mars 2018, fait l’objet d’une enquête judiciaire pour détournement de deniers publics. Un ordre de garde à vue a été délivré contre lui le 5 mars, par le parquet général du Tribunal criminel spécial, à Yaoundé.
 

Monique Ngo Mayag