L’actrice Allison Mack sort du tribunal de Brooklyn, où sa caution à été fixée à 5 millions de dollars pour trafic sexuel. La photo a été prise le 24 avril. (Drew Angerer / AFP)

Non, cette actrice de la série “Smallville” n’a pas avoué avoir vendu des enfants aux familles Rothschild et Clinton

L’histoire de la secte Nxivm est une sordide affaire de trafic sexuel, de chantage et d’esclavage. Allison Mack, comédienne dans la série "Smallville" et membre influente de Nxivm arrêtée pour trafic sexuel, n’a cependant pas fait mention de pédophilie ou des familles Clinton et Rothschild.

La star de ‘Smallville’, Allison Mack, a avoué qu’elle vendait des enfants aux Rothschild et aux Clintons pendant son séjour dans le culte du sexe des enfants”, affirme un article qui a reçu plus de 6 000 interactions sur Facebook depuis le 30 avril. L’article a d’abord été publié sur le site américain YourNewsWire et traduit par les auteurs de nouvelordremondial.cc, un site spécialisé dans la traduction d’articles complotistes anglophones. Le site de fact-checking Snopes a démontré que l'article ne reposait sur aucun fait établi.

L’actrice Allison Mack (qui n’est pas une star de la série “Smallville”, elle joue Chloe Sullivan, un personnage secondaire) a effectivement été arrêtée pour son rôle dans Nxivm, une secte pratiquant le trafic d’êtres humains et l’esclavage sexuel. Elle n’a cependant rien avoué car elle a plaidé non coupable. Il n’est nulle part fait mention de pédophilie dans l’acte d’accusation émis le 19 avril contre Allison Mack et Keith Raniere, le gourou supposé de la secte.

Un titre trompeur pour attirer l'attention

Le corps de l'article n'évoque à aucun moment l’élément dont il a fait son titre, les enfants soi-disant vendus ou les liens entre le culte et les familles Clinton et Rothschild. Il n’apporte aucune preuve ou élément pouvant étayer ces accusations.

L’inclusion des Clinton et des Rothschild, comme celle de la pédophilie, est un moyen efficace d’obtenir plus de clics, ces deux noms étant très polémiques aux Etats-Unis. De ce qu’a constaté l’AFP au moment de la rédaction de cet article, la grande majorité des commentaires figurant sous l’article original mentionnent directement Clinton ou Rothschild, ou répondent à un commentaire qui les mentionne. Pourtant, il est à peine fait mention de ces deux familles dans le corps du texte.

L’unique fois où le nom Clinton apparaît est pour souligner que trois membres de Nxivm sont également membres de la fondation de Bill Clinton, la Clinton Global Initiative, un lien ténu pour justifier de parler de “liens étroits” entre le culte et la famille de l’ancien président des Etats-Unis. L’unique mention des Rothschild est pour rappeler qu’ils ont mis sur pied une société avec la famille Bronfman, dont deux membres font partie de Nxivm.