Non, ces images ne montrent pas une bagarre entre le président de la République et le président de l’Assemblée nationale en Somalie

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Une vidéo partagée des milliers de fois depuis le 14 août prétend montrer une violente altercation entre le président de la Somalie et le président de l’Assemblée nationale du pays. Elle a circulé sur de nombreux sites et réseaux sociaux d’Afrique francophone. Cette vidéo n’est pas d’actualité et n’a pas été tournée en Somalie. Il s’agit d’une bagarre entre le président de l’Assemblée nationale du Somaliland et son vice-président, en 2015.

Deux hommes politiques qui se bagarrent dans un parlement. Depuis le 14 août, la vidéo est largement partagée sur les réseaux sociaux, notamment d’Afrique francophone. 

Somalie : ce vendredi 14 août. Bagarre entre le président de la République et le président de l'Assemblée nationale”, décrit la légende de la vidéo partagée 746 fois. 

L’information a été relayée par une dizaine de site (1,2,3,4,5).

Certains situent la scène en Somalie, d’autres au Somaliland, mais tous s’accordent : il s’agit du chef de l’Etat et du président de l’Assemblée nationale.

La vidéo a également circulé sur de nombreuses pages facebook, cumulant plus de 5 000 partages en quatre jours, selon l'outil de mesure des réseaux sociaux Crowdtangle (1,2,3,4,5,6).

Capture d’écran crowdtangle, réalisée le 17 août 2020

La vidéo a été tournée dans un parlement au Somaliland, non en Somalie

En regardant attentivement les images, on observe qu’il est inscrit “shirgudoonka golaha wakiilada” sur l’écriteau accroché devant les sièges des deux hommes politiques.

Il s’agit de mots en somali, langue parlée en Somalie, mais également au Somaliland, qui se traduisent par “président de la chambre des représentants”.

Cependant, le drapeau situé derrière les deux hommes politiques ne correspond pas au drapeau somalien, qui représente une étoile blanche sur un fond bleu. Il semble correspondre au drapeau du Somaliland, un état autoproclamé au confins de la Corne de l’Afrique, qui a pris son indépendance vis-à-vis de la Somalie en 1991. Le Somaliland n'est pas reconnu par la communauté internationale.

Des Somaliennes agitent leur drapeau national à Mogadiscio, la capitale, lors de la fête d’indépendance le 1er juillet 2012. AFP Mohamed Abdiwahab
Un somalilandais à Hargeisa, la capitale, lors de la fête d’indépendance le 18 mai 2011. AFP Pete Chonka

 

La scène se déroule bien dans un parlement, mais pas en Somalie.

Les deux hommes qui se bagarrent sont des hommes politiques somalilandais. Il ne s’agit pas du président de la République de Somalie Mohamed Abdullahi et du président de l’Assemblée nationale Mohamed Mursal Sheikh, contrairement à ce qu’affirment les nombreuses publications.

Photo du président somalien Mohamed Abdullahi. AFP Michele Spatari
Photo du président de l’Assemblée nationale somalien. AFP Mohamed Abdiwahab

 

 

La vidéo n’est pas récente, elle remonte au moins à septembre 2015

Une recherche d’images inversée via l’outil de vérification Invid conduit au site Haftahan news, qui traite de l'actualité du Somaliland. 

Selon l’article, entièrement rédigé en somali et publié le 12 septembre 2015 : il s’agit d’”affrontements (...) entre le président et le premier vice-président de la Chambre des représentants du Somaliland Abdirahman Mohamed Abdillahi (Cirro) et Bashe Mohamed Farah.” 

Les photos qui servent d’illustrations à l’article correspondent à la vidéo que nous vérifions. On reconnaît le drapeau somalilandais, les deux protagonistes : l’un en chemise à manche courte noire, l’autre à lunettes, portant en costume. Mais également le ventilateur vert et blanc fixé au mur derrière eux. 

Capture d’écran du site Haftahan news, réalisée le 17 août 2020
Capture de la vidéo relayée depuis le 14 août sur Facebook, réalisée le 17 août 2020

 

Désaccord autour d'un vote sur un terminal pétrolier

La violente dispute a éclaté entre le président de l'Assemblée nationale de l’époque : Abdirahman Mohamed Abdullahi (en costume) et son vice-président  Bashe Mohamed Farah (chemise noire à manche courte),  qui lui a succédé en 2017. 

L’altercation a eu lieu, après une dispute sur une motion concernant la gestion des réservoirs de carburant dans le port de Berbera au Somaliland, a rapporté le correspondant de l’AFP en Somalie.

Le président de l’état séparatiste avait initialement engagé une entreprise pour la gestion de ces réservoirs mais le parlement a par la suite révoqué la décision du chef de l’Etat.

33 législateurs ont déposé une motion pour revenir sur la décision du parlement. Mais le président de l’Assemblée nationale  a déclaré que le débat était clôt.

Le vice-président Bashe Mohamed Farah, mécontent, a pris le micro pour annoncer que les discussions pouvaient se poursuivre. De là a éclaté la bagarre, selon notre correspondant.

 
Sadia Mandjo