Non, ce poisson pêché dans un village au Nigeria ne vaut pas des millions de dollars

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Des publications partagées plusieurs milliers de fois sur les réseaux sociaux en Afrique anglophone et francophone prétendent qu’un villageois au Nigeria aurait pêché un poisson d’une valeur de 2.6 millions de dollars, qu’il aurait mangé avec ses proches sans savoir qu’il valait une fortune. C’est faux. Le chiffre de 2.6 millions de dollars correspond à la somme décernée lors d’un concours de pêche annuel aux Etats-Unis. Ce n’est pas la valeur marchande du poisson, largement inférieure à ce chiffre.

Un homme en t-shirt jaune pose à côté d’un poisson géant aux reflets gris bleutés. L’animal est placé sur une sorte de brouette en bois, entouré par une petite dizaine d’hommes qui l’admirent, smartphone en main. Il s’agit d’un "marlin bleu d’une valeur de 2.6 millions de dollars" capturé "dans l’Etat du Delta, au Nigeria", assure l’auteur du post qui relaie cette photo.

Selon cet internaute, l’homme qui s’affiche fièrement à côté du poisson l’aurait "tué et mangé avec ses parents villageois" sans savoir qu’il tenait entre ses filets “l’un des poissons les plus rapides du monde”. “Il ne savait pas qu’il avait mangé la richesse pour ses générations à venir (sic)”, ironise l’auteur de cette publication partagée plus de 2.000 fois depuis le 9 mars, selon qui “un kilogramme de ce poisson équivaut à 30.000 dollars”. 

Pour appuyer son propos, cet internaute relaie une capture d’écran d’une page Google où apparaissent des photos de marlin bleu ainsi que le titre d’un article du site d’information américain cnbc.com, où l'on retrouve le chiffre de 2,6 millions de dollars (2, 18 millions d'euros).

Capture d’écran Facebook, réalisée le 16 mars 2021

Ces différentes photos ont circulé sur plusieurs pages facebook en Afrique de l’Ouest, cumulant au total près de 5.000 partages (1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10) et suscitant d'innombrables commentaires, de la part d'internautes se disant navrés pour le pêcheur et sa famille.

Pourtant, l’histoire relatée par cette publication est erronée. Contrairement à ce qu’assure son auteur, l’homme avec le t-shirt jaune n’a pas attrapé le poisson. L’AFP l’a retrouvé: il s’appelle Zion Godwin et visitait sa famille dans la région d’Andoni dans l’Etat de Rivers, au Nigeria, lorsque le poisson a été pêché. On retrouve d’autres photos prises le même jour sur sa page Facebook le 05 mars. 

Interrogé par l’AFP, Zion Godwin a raconté dans quelles circonstances cet énorme poisson avait été pêché. "En fait, quand l'homme a amené le poisson, personne n’était capable de dire à quelle espèce appartenait le poisson. Certains disaient que c’était un espadon, d’autres un marlin bleu", a-t-il expliqué via la messagerie WhatsApp. C’est en cherchant sur Google qu’ils ont finalement pu déterminer qu’il s’agissait bien d’un marlin bleu.

"Selon moi, le poisson mesure environ deux mètres. Il a fallu près de huit hommes pour le transporter", a-t-il poursuivi, en indiquant que le pêcheur voulait à l’origine revendre le poisson entier mais qu’il n’a pas trouvé d’acheteur. Il a donc fini par le diviser en six, avant de revendre des morceaux aux habitants. 

"Le plus petit morceau a été vendu à 2.000 nairas (4,41 euros) et les plus gros à un prix abordable (sic)", a précisé M. Godwin, sans plus de détails. 

Une valeur inférieure à 2,6 millions de dollars 

Quelle était la valeur de ce gigantesque poisson ? Selon les vérifications faites par l'AFP, la somme de 2.6 millions de dollars mentionnée par les publications virales est largement surévaluée: elle résulte d’une mauvaise interprétation de l’article de CNBC auquel l’auteur fait référence. 

Dans cet article publié en juillet 2019, il est question du White marlin Open, un tournoi de pêche très réputé qui se déroule une fois par an à Ocean City, une station balnéaire de l’Etat du Maryland, sur la côte est des Etats-Unis. L’équivalent du "superbowl" dans le monde de la pêche, assure l’article. 

On y lit que la somme de 2,6 millions de dollars a été octroyée au vainqueur du tournoi,  qui avait capturé un marlin blanc. Un autre participant a lui remporté la somme de 924.000 dollars pour un marlin bleu - soit la même espèce que celui pêché au Nigeria. Ce qui signifie que même si le pêcheur nigérian avait participé à cette compétition de pêche, il n’aurait pas remporté 2,6 millions de dollars. 

Contactés par l’AFP, les organisateurs du concours, dont les frais d’inscriptions s’élèvent à 20.000 dollars, a confirmé qu’une telle somme n’aurait pas pu être versée pour un tel poisson. "Aux États-Unis, il n'y a pas de marché commercial pour le marlin bleu. Ce poisson n'aurait de valeur que s'il était capturé dans un tournoi offrant des prix en argent pour le marlin bleu", a déclaré Madelyne Rowan, directrice du tournoi. 

Un avis partagé par Sean Amor, capitaine à Hooked on Africa, une entreprise de location de bateaux de pêche basée en Afrique du Sud: selon ce spécialiste, qui précise avoir à son actif près de 25 ans de pêche dans les eaux sud-africaines, jamais un marlin bleu ne se vendrait à des millions de dollars sur le marché.

 

Traduction et adaptation :