Non, ce cimetière juif en Lituanie n’a pas été dévasté par un tank

Une rumeur selon laquelle un char allemand a démoli un cimetière juif à Kaunas s'est répandue dans plusieurs langues, notamment en français. Plusieurs publications l'appuient en présentant une photo d'un tank semblant rouler derrière des tombes abîmées. Mais un responsable de la communauté juive de la ville confirme à l'AFP qu'il s'agit d'une fausse information. 

"Un char allemand est entré et a écrasé une trentaine de tombes juives au cimetière de Kaunas". C'est ce qu'affirment plusieurs publications, certaines citant "un rapport publié sur le site internet de la communauté juive de Kaunas", deuxième ville du pays. 

Capture d'écran du site infos-israel.news prise le 15 octobre 2019. Le site a depuis corrigé son article

On retrouve effectivement la trace d'un article, publié le 25 septembre, sur un site se présentant comme étant celui de la "communauté juive de Kaunas". 

L'article affirme que "le 22 septembre, Aira Sesartyte, une habitante de Kaunas, après avoir appris qu'un char allemand est entré dans le cimetière, s'est immédiatement rendue sur place pour prendre des photos". Elle devait constater sur place qu '"une  trentaine de pierres tombales juives ont été renversées et détruites par un char allemand. De plus, le même jour, une swastika a été peinte sur la pierre commémorative à l'entrée du cimetière, et des inscriptions antisémites et pro-fascistes sur la clôture".

La rumeur a également circulé sur des sites en russe (1,2,3) et en anglais

La photo du tank

Pour illustrer ces articles parus en septembre 2019, une photo d'un tank, arborant un drapeau allemand, derrière des tombes délabrées.

Mais nous avons retrouvé une version légèrement plus large de ce même cliché, publié il y a plus de trois ans, le 25 juillet 2016, dans un article du quotidien chrétien lituanien Bernardinai. Il raconte une action de réhabilitation et d'inventaire des cimetières juifs de Kaunas, dans le cadre d'une restauration du patrimoine historique de la communauté juive de Lituanie. Et aucun tank n'est présent à l'image. 

Capture d'écran du site Bernardinai, prise le 15/10/2019

Par ailleurs, le ou les auteurs de la rumeur prétendent citer un repsonsable de la communauté juive de Kaunas, Zakas Gercas. "Une personne normale ne pourrait jamais faire une chose pareille", aurait-il déclaré. 

Mais nous avons contacté Zakas Gercas : "ce n'est pas vrai tout ça, aucun char allemand n'est entré dans le cimetière. Les pierres tombales n'ont pas été dévastées", a-t-il assuré le 9 octobre à l'AFP.

"Je n'ai jamais prononcé ce genre de déclarations. Ce sont des paroles inventées", a-t-il ajouté. 

"Le site sur lequel l’information a été publiée n’est pas un site de la communauté juive en Lituanie. Le seul portail est lzb.lt". 

Ce même site a d'ailleurs lui-même publié un démenti, tout comme le ministère de la Défense via son compte Twitter. 

Le timing de l'infox

La rumeur a circulé à un moment relativement propice à sa propagation. Des soldats allemands, qui font partie d’un bataillon de l'Otan déployé en Lituanie, stationnaient effectivement à Kaunas fin septembre. Le 22 septembre, des "journées allemandes" ont été organisées à Kaunas, durant lesquelles des soldats allemands ont réalisé une démonstration militaire, selon le site de la ville

De plus, quelques jours avant la parution de cette rumeur, un acte antisémite a eu lieu à Vilnius, la capitale du pays. Le 16 septembre des individus ont dessiné au sol une croix gammée avec de la terre, comme le rapporte le site lituanien Delfi. 

Edit : mis à jour le 27/10/2019 pour mentionner la correction effectuée par le site Infos-Israel.News
Maja Czarnecka
Sami Acef