Le chanteur algérien Idir est-il décédé ? Faux

La légende de la chanson kabyle, Idir, n’est pas décédé 

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Des publications partagées sur Facebook ont annoncé la mort du célèbre chanteur algérien, Idir. Il s’agit d’une fausse information démentie par le chanteur lui-même sur sa page Facebook.

L’information selon laquelle le chanteur algérien, Idir, est décédé a été partagée sur Facebook le 28 septembre. Ici, la publication, qui rendait hommage à la carrière musicale de l’artiste kabyle, a suscité plus d’une centaine de partages et de nombreux commentaires. 

Capture d'écran d'une publication Facebook, réalisée le 30 septembre 2019.

Toutefois, la nouvelle a été rapidement démentie par le chanteur, qui a annoncé via sa page Facebook le 29 septembre qu’il se portait « très bien » et que les rumeurs étaient « infondées ». Il a par ailleurs publié dès le lendemain une photo de sa rencontre avec le poète et chanteur algérien d’expression kabyle, Lounis Aït Menguellet, comme preuve de sa bonne santé. 

Capture d'écran d'une publication Facebook de la page officielle de Idir, réalisée le 30 septembre 2019.
Capture d'écran d'une publication Facebook de la page officielle de Idir, réalisée le 30 septembre 2019.

Légende de la chanson kabyle

Installé depuis plusieurs années en région parisienne, Hamid Cheriet de son vrai nom, est originaire de Tizi-Ouzou en Algérie.

Âgé de 70 ans, l’ambassadeur de la chanson kabyle à la renommée internationale, puise dans le registre musical populaire de son enfance pour « faire du traditionnel avec du son actuel », comme il le dit lui-même. 

Parmi ses mélodies amazighes, le titre d’A vava inouva, berceuse kabyle, reste en mémoire comme un de ses plus grands succès.

Son dernier album paru en 2017 - « Ici et ailleurs » - est une compilation de duos avec les grands noms de la chanson française, de Charles Aznavour à Francis Cabrel, en passant par Maxime Le Forestier, Patrick Bruel, Tryo ou encore Grand Corps Malade.