Un policier devant le nuage de fumée créé par l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen, jeudi 26 septembre (Philippe Lopez / AFP)

De l'"eau noire" au robinet à Rouen ? Ce que l'on sait

De l'"eau noire" au robinet à Rouen ? Une photo et une vidéo partagées plusieurs dizaines de milliers de fois depuis leur publication dimanche suscitent inquiétude et interrogations sur les réseaux sociaux. Mais selon la préfecture de Seine-Maritime et l'Agence régionale de santé (ARS), qui dit n'avoir reçu que deux signalements lundi, "l’eau du robinet peut être consommée sans risque pour la santé" dans tout le département.

"Heureusement qu'on nous a dit que l'eau est potable à Rouen", réagit un internaute sur Twitter. Sa photo, qui montre de l'eau marron dans un lavabo, a été partagée près de 20.000 fois en 24 heures. "Pour ceux qui veulent savoir, c'est à Mont Saint Aignan", commune limitrophe de Rouen, précise-t-il, affirmant que la vidéo a été tournée chez sa soeur.

Capture d'écran Twitter prise le 30/09/2019

Une autre internaute, qui dit vivre rue de Lausanne (Rouen), à cinq kilomètres environ de l'usine Lubrizol, a publié des images similaires sur Twitter, montrant de l'eau grisâtre sortir de son robinet.

Capture d'écran Twitter prise le 30/09/2019

Contactée par l'AFP, elle explique que ses images -- vues plus d'un million de fois -- ont été tournées dimanche "à 21 heures" et ne plus avoir "d'eau noire pour le moment". 

"L'eau distribuée est potable"

L’eau "distribuée sur les 71 communes de la métropole Rouen Normandie est potable", a réagi lundi la collectivité Rouen Métropole, assurant qu'"aucune trace de contamination n'a été relevée" et que les réservoirs d'eau potable de la zone concernée avaient tous été vérifiés.

Si l'incendie spectaculaire de l'usine Lubrizol jeudi 26 septembre n'a pas fait de victimes, il a produit un panache de fumée noire de 22 kilomètres de long et des traces de suie ont été retrouvées dans 40 établissements scolaires nettoyés pendant le week-end.

Réagissant à ces mêmes images "montrant une eau grise ou marron (...) chez des habitants de l’agglomération de Rouen", la préfecture de Seine-Maritime et l'ARS Normandie ont réagi lundi dans un communiqué commun : "deux signalements ont été effectués (...) ce matin. L’ARS Normandie s’est rapidement rapprochée des collectivités concernées (...) pour mener des investigations : après vérification, ces signalements n’ont pas été confirmés".

"L'un de ces signalements concernait un robinet de jardin sur la commune de Saint-Pierre-de-Varangeville [située à une dizaine de kilomètres de Rouen], l'autre chez une personne âgée à Mont-Saint-Aignan", a expliqué à l'AFP Catherine Boutet, ingénieure sanitaire et responsable du pôle santé-environnement de l'ARS Normandie, précisant que "des prélèvements ont été faits pour voir s'il n'y a pas eu quelque chose malgré tout".

"Problèmes localisés à des habitations"

Selon elle, l'"eau colorée" signalée à la sortie de ces robinets peut avoir "plusieurs explications possibles", notamment "des travaux" réalisés dans les domiciles concernés ou des eaux qui auraient "stagné dans des canalisations anciennes".

La responsable du pôle santé-environnement de l'ARS Normandie précise par ailleurs que le faible nombre de signalements tend à démontrer qu'il s'agit de problèmes "localisés à des habitations" et non liés au réseau d'eau potable.

"Si on a un problème de qualité d'eau qui se voit, comme dans ces deux cas, au niveau d'un réseau d'eau, vous l'avez chez un grand nombre de personnes", affirme-t-elle. Ce qui se serait traduit selon elle par une nombre nettement plus élevé de signalements.

"L’ARS Normandie rappelle que l’eau du robinet peut être consommée sans risque pour la santé en Seine-Maritime, y compris dans les secteurs qui ont été directement concernés par le panache de fumées. Les 1ères analyses pratiquées immédiatement après l’incendie n’ont pas révélé d’anomalie. Il est précisé que l’alimentation en eau de la Seine-Maritime provient de captages d’eau souterraine (et non de la Seine ou d’autres rivières)", précisent lundi la préfecture et l'ARS dans leur communiqué.

Interrogées, les mairies de Rouen et de Mont-Saint-Aignan ont toutes deux indiqué n'avoir reçu aucun signalement de leurs administrés faisant état d'eau colorée à la sortie de robinets. Quatre habitants de la rue Lausanne, à Rouen, ont affirmé par téléphone à l'AFP n'avoir également rien constaté de particulier.

De son côté, la métropole de Rouen a affirmé lundi à l'AFP que des analyses seraient réalisées mardi matin au domicile de Mont-Saint-Aignan où a été prise la photo citée en haut de cet article. L'habitante de l'appartement "nous a dit avoir eu des apparitions d'eau colorée ce week-end (...) mais son frère, qui habite dans le même immeuble, n'a pas eu de problème similaire", précise la métropole, qui penche vers "un problème interne à son logement".

"On n'est pas très inquiets mais on lui a dit de ne pas boire l'eau, comme à chaque fois qu'on nous signale des cas d'eau trouble au robinet", précise la métropole.

Après avoir effectué les analyses, la métropole de Rouen, contactée par l'AFP mardi soir, a affirmé qu'il s'agissait d'un problème de tuyauterie. "L'eau est cristalline à la sortie du compteur, il s'agit d'un problème lié à une vieille tuyauterie en acier qui rouille", a-t-elle assuré.

Un numéro vert (0800 021 021) a été mis en place par la métropole de Rouen pour signaler toute anomalie sur le réseau d'eau potable. Il est également possible de consulter les derniers résultats d'analyse d'eau, commune par commune, ici.

L'usine Lubrizol, où travaillent 420 personnes, fabrique et commercialise des additifs qui servent à enrichir les huiles, les carburants ou les peintures industriels. Elle a été classée Seveso seuil haut, ce qui signale sa dangerosité et implique qu'elle bénéficie d'une surveillance particulière. Le parquet de Rouen a ouvert une enquête pour "destructions involontaires" et "mise en danger d'autrui".

1/Actualisation le 1er octobre 2019 à 20h30 avec analyses effectuées 
par la métropole de Rouen au domicile de Mont-Saint-Aignan
Rémi Banet